En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics et Boehringer Ingelheim présentent des résultats positifs

Publication: 22 mai

Partagez sur
 
Des résultats positifs de Phase 1 de BI 765063, inhibiteur first-in-class de SIRPa, dans les tumeurs solides à l’ASCO...
 

BI 765063, un inhibiteur first-in-class de SIRP ? sur l’axe SIRP ?/CD47 « Don’t Eat Me », est développé en collaboration avec Boehringer Ingelheim.

Les données montrent une bonne tolérance de BI765063 et une efficacité en monothérapie chez des patients atteints de tumeurs solides et lourdement prétraités.

OSE Immunotherapeutics et Boehringer Ingelheim, son partenaire pour le développement de BI 765063, annoncent aujourd’hui que des premières données prometteuses de l’inhibiteur sélectif de SIRP ?, BI 765063, issues de l’étude de Phase 1 d’escalade de dose menée chez des patients atteints de tumeurs solides, ont été acceptées en présentation poster au congrès annuel de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) qui se tiendra du 4 au 8 juin 2021 (Abstract #2623).

Les données qui seront présentées à l’ASCO montrent une bonne tolérance de BI 765063, inhibiteur first-in-class de SIRP ? (signal regulatory protein ?), une saturation durable de l’occupation des récepteurs et une efficacité du produit en monothérapie. Un bénéfice clinique a été observé chez 45 % des patients évaluables selon les critères RECIST*. Une réponse partielle durable a été rapportée chez un patient atteint d’un carcinome hépatocellulaire avancé et une biopsie réalisée au cours du traitement du répondeur a montré une augmentation de l’infiltration et de l’activation des cellules T CD8 ainsi qu’une augmentation de l’expression de PD-L1 sur les cellules tumorales. Une étude d’escalade de dose de BI 765063 en combinaison avec Ezabenlimab (antagoniste de PD1) est en cours pour déterminer la dose qui sera recommandée pour la Phase 2 clinique dans les tumeurs solides avancées.

« OSE Immunotherapeutics continue à délivrer des produits très innovants, ’first-in-class’ ou ’best-in-class’. Les résultats prometteurs présentés à l’ASCO, dont l’absence de toxicités graves dose-limitantes et une preuve précoce d’efficacité, montrent que le ciblage sélectif des cellules myéloïdes par SIRP ? pour moduler l’inhibition de l’immunité antitumorale induite par CD47 sur l’axe ’ Don’t Eat Me ’, constitue une stratégie thérapeutique intéressante dans les tumeurs solides. Ces données encourageantes confirment la qualité de notre science et nous allons poursuivre l’accélération de notre développement clinique et la diversification de notre portefeuille dans les années à venir », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

https://www.ose-immuno.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: