En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Faller Packaging entrevue : Rendre les chaînes de livraison plus efficace

Publication: 22 mai

Partagez sur
 
Optimisation de la supply chain numérique pour un approvisionnement flexible, rapide et durable des emballages pharmaceutiques...
 

De nouveaux modes d’administration et formes thérapeutiques, une personnalisation croissante auxquels s’ajoutent des délais serrés : plus les défis se multiplient dans l’industrie pharmaceutique et des soins de santé, plus la chaîne de valeur devient complexe. Ce phénomène se répercute irrémédiablement sur l’approvisionnement en emballages. Nils Höpker, Head of Logistic et Demand Management Operations EU chez le spécialiste des emballages Faller Packaging, explique dans cette interview comment les solutions de supply chain numérique peuvent aider à maîtriser cette complexité et à rendre les processus plus rapides, économiques et durables.

Monsieur Höpker, l’industrie pharmaceutique et des soins de santé est devenue, au cours des dernières décennies, un des principaux marchés globaux en pleine croissance. Malgré cela, le secteur est plutôt frileux face aux nouvelles tendances, telles que la numérisation et la mise en réseau. À quoi cela tient-il ?

Autrefois, la production des produits pharmaceutiques et l’achat des emballages correspondants pouvaient être bien planifiés : les lots étaient de grande taille, la variété d’articles réduite, les cycles de commande réguliers et les temps de préparation suffisamment longs. Mais depuis quelque temps, les choses ont changé : en raison de la diversification des formes thérapeutiques et modes d’administration, mais aussi de la tendance à la personnalisation, les produits et variantes se multiplient. L’augmentation de la population et les changements démographiques entraînent une demande croissante en médicaments et produits de soins de santé. En parallèle, les fabricants doivent commercialiser leurs innovations encore plus rapidement pour avoir une longueur d’avance sur la concurrence. Dans ce contexte, les structures et processus conventionnels du secteur montrent leurs limites.

La numérisation de la chaîne de livraison renferme un énorme potentiel pour relever ces défis et rendre les processus de production et logistiques plus rapides, fiables et durables. Beaucoup de responsables de l’industrie pharmaceutique et des soins de santé n’en prennent conscience que maintenant. Les opportunités et possibilités de la digital supply chain restent souvent méconnues ou la portée de ce sujet est sous-estimée. Pourtant, les entreprises pourraient faire ainsi des économies considérables, en termes de temps et de frais.

« Digital supply chain » cette expression fait penser à une nouvelle tendance futuriste. Dans la pratique, à quoi cela ressemble-t-il concrètement ?

Digital supply chain signifie que tous les éléments de la chaîne de livraison à savoir les flux de matériaux, produits, personnes et informations sont interconnectés numériquement, de la matière brute au client final. Pour notre part, nous collaborons bien plus étroitement avec les entreprises pharmaceutiques que par le passé et nos processus respectifs sont harmonisés entre eux. Cela implique que toutes les informations utiles, apparaissant au fil de la chaîne de valeur, soient notées, enregistrées, analysées et partagées. Il est ainsi possible de mieux comprendre et de coordonner les processus, d’utiliser les informations à temps et d’en déduire les capacités et l’ordonnancement nécessaires.

Au moyen de prévisions et d’historiques des commandes, nous pouvons par exemple acheter à temps les matériaux, préparer les outils et planifier notre production en conséquence. Les fabricants de produits pharmaceutiques peuvent, à leur tour, analyser les rapports de production de lots des fournisseurs et améliorer l’efficacité de leurs installations d’emballage grâce aux indications sur les propriétés des matériaux. Il en résulte d’importantes améliorations tout au long de la chaîne des processus et des économies de temps et d’argent considérables pour les fabricants.

Jusqu’ici, Faller Packaging était connu comme fournisseur d’emballages pharmaceutiques secondaires. Comment votre entreprise encourage-t-elle désormais les fabricants de produits pharmaceutiques à numériser leur chaîne logistique ?

En premier lieu, il est important de déterminer à l’avance le potentiel concret d’optimisation chez le client. Nous effectuons cela au cours d’une analyse approfondie de la supply chain. Nous proposons par ailleurs un Supply Chain Consulting modulaire avec différents niveaux de prestations. Des analyses des données et des recommandations quant aux actions à mener aident le client à optimiser ses processus et à faire des économies. Des formations renforcent les connaissances sur les moyens de gérer la complexité croissante de la supply chain. Et grâce à un bilan des processus et données sur place, les entreprises obtiennent un plan détaillé des mesures possibles avec calculs des économies à l’appui. C’est ainsi que naît une collaboration étroite reposant sur une grande transparence, ce qui rend le processus d’approvisionnement plus efficace, dynamique, rapide et économique. Selon l’application, nous estimons que le potentiel d’économie des frais d’exploitation généraux s’élève à près de 20 %.

Quand vous imaginez l’avenir : à quoi ressemble votre vision idéale de la supply chain numérique ?

Dans l’idéal, les entreprises pharmaceutiques et fabricants d’emballages forment des partenariats durables qui, grâce à des solutions techniques, créent la base nécessaire pour un échange transparent, complet et continu des données. Les deux partenaires peuvent profiter des informations partagées pour appréhender la complexité croissante de la supply chain, en avoir une représentation plus juste et la gérer efficacement. Une plateforme centrale s’en charge automatiquement et intègre tous les sites de production impliqués même ceux des fournisseurs externes. Apparaît alors, entre la commande et la livraison, un processus continu, commandé par l’information. Ce processus s’autorégule et s’optimise en permanence en temps réel on obtient ainsi une supply chain intelligente, connectée et numérique.

https://www.faller-packaging.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: