En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Réaction d’Agnès PANNIER-RUNACHER à l’implantation d’une nouvelle activité

Publication: 19 mai

Partagez sur
 
Une nouvelle activité de fabrication de gants en nitrile sur l’ancien site Arjowiggins à Bessé-sur-Braye, avec un potentiel de 300 créations d’emploi à terme...
 

Kolmi-Hopen, spécialiste des produits médicaux à usage unique, a confirmé sa décision d’investir sur l’ancien site d’Arjowiggins de Bessé-sur-Braye, dans la Sarthe (72), dont la fermeture avait été un véritable choc. Avec la prochaine implantation d’une nouvelle activité de fabrication de gants en nitrile sur l’ancien site d’Arjowiggins, nous répondons ainsi à une double problématique et aux enjeux industriels stratégiques de notre pays : la revitalisation d’un territoire et notre indépendance stratégique.

Nous redonnons en effet un avenir industriel stratégique au site avec cette usine qui fabriquera jusqu’à 2 milliards de gants en nitrile à usage unique destinés à nos soignants. Ces gants sont à ce jour quasi-exclusivement produits en Asie, en particulier en Malaisie. La crise sanitaire a montré que nous étions trop exposés aux risques de ruptures d’approvisionnement et aux hausses de prix imposées par les fabricants en période de tension.

Avec ce projet soutenu par l’Etat et la Région des Pays de Loire, nous continuons à bâtir notre souveraineté stratégique en matière de santé. Ce sera en effet le premier site français et le deuxième en Europe à fabriquer ces équipements de protection, dont notre système de soin consomme plus d’1,5 milliard d’unités par an.

Plus de 40 millions d’euros seront investis sur le site de Bessé-sur-Braye et le projet verra la mise en place de plusieurs lignes de fabrication pour la production de gants dès 2022. 150 à 200 emplois seront créés la première année, avec une potentiel pouvant atteindre plus de 300 emplois sur site à terme. L’Etat accompagne ce projet depuis plusieurs mois et le soutiendra à hauteur de 10 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projet « Résilience » de France Relance.

Nous poursuivons notre politique de reconquête industrielle engagée dès le début du quinquennat sous l’impulsion du président de la République.

https://www.entreprises.gouv.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: