En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Le programme de durabilité de l’Union Européenne

Tom Parker, Président Exécutif Cambre Associates

Publication: 8 mai

Partagez sur
 
Un tsunami pour le secteur de l’emballage...
 

Le Pacte Vert pour l’Europe a initié dans l’UE un changement de paradigme, déjà bien lancé aujourd’hui, intégrant le développement durable dans tous les secteurs d’activités. De l’inscription des objectifs climatiques dans la législation européenne à l’élaboration d’un cadre pour la finance durable ou de la stratégie industrielle, l’UE vise à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. Cet objectif nécessite un effort collectif de tous les pans de l’industrie, y compris du secteur de l’emballage sur lequel cette « vague verte » va inéluctablement déferler dans les années à venir. Ceci, amenant de nouvelles exigences législatives ainsi que des opportunités de financement, notamment pour les matériaux renouvelables, recyclables et biodégradables comme par exemple le papier et le carton.

L’emballage joue un rôle clé dans la protection et la sécurité d’un produit ainsi que dans la réduction du gaspillage alimentaire. Néanmoins, il retient depuis quelques années une attention grandissante des politiques, des médias et de la société civile qui appellent à des solutions durables, comprenant moins d’emballage et davantage de matériaux recyclables. En 2018, la Stratégie sur le Plastique visait déjà à rendre tous les emballages plastiques recyclables, à réduire le plastique à usage unique et à combattre les microplastiques. Entre-temps, des inquiétudes concernant d’autres matériaux se sont développées, notamment sur l’usage des emballages dans notre société, de sa production jusqu’à sa fin de vie.

Le Pacte Vert a promis de rendre chaque emballage réutilisable ou recyclable d’une manière économiquement viable d’ici 2030. Le Plan d’Action pour une Économie Circulaire de 2020 confirme l’ambition de rendre le secteur de l’emballage plus innovant, circulaire et durable via diverses législations et initiatives promouvant l’utilisation plus efficace des ressources et préconisant l’usage de matériaux recyclables et naturels.

Une proposition ayant pour objectif de réviser les critères essentiels touchant à la composition mais également au caractère réutilisable, récupérable, y compris recyclable, des emballages est attendue avant la fin de l’année dans le cadre de la Directive relative aux emballages et aux déchets d’emballages. Au-delà du design, l’objectif étant de réduire les pratiques d’emballages complexes, de suremballage et d’emballage à usage unique lorsque d’autres solutions plus durables existent.

Des mises à jour de la Directive-cadre sur les déchets, prévues pour 2023, vont également permettre d’assurer plus de circularité à l’étape de fin de vie des emballages. Le principe « du bâton et de la carotte » pourrait notamment être utilisé dans le cadre de l’éco-modulation de responsabilité élargie des producteurs (REP), pour lesquels les producteurs d’emballage payeraient en fonction de la performance environnementale du produit, créant une opportunité pour les matériaux hautement recyclables et biodégradables comme le carton.

D’autres propositions auront pour but de réduire l’impact des microplastiques sur l’environnement, de lutter contre la déforestation ainsi que de rendre les industries de l’alimentation et du textile plus vertes.

Un tsunami de mesures est sur le point de déferler sur le secteur de l’emballage, entraînant de nombreuses opportunités au même temp, et laissant aux acteurs du secteur le choix de surfer sur cette vague verte ou de se laisser submerger.

https://www.cambre-associates.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: