En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

ServiceNow : 85 % des industries repensent leurs méthodes de travail

Publication: 6 mai

Partagez sur
 
Les défis posés par le travail à distance et la gestion du risque de conformité réglementaire à l’échelle mondiale ralentissent toutefois le rythme de l’innovation...
 

59 % des dirigeants industriels affirment que les économies réalisées pendant la pandémie devraient être investies dans les processus et les technologies pour permettre la transformation numérique.

Les résultats d’une étude conduite par ServiceNow, le leader des workflows digitaux pour améliorer le monde du travail, montrent que si les conditions créées par la pandémie ont permis un environnement propice à l’innovation au sein des entreprises, il reste encore du travail à faire pour assurer une transformation numérique durable.

The Work Survey est une étude visant à étudier l’impact de la pandémie sur le travail actuellement et pour l’avenir. Elle révèle que 61 % des cadres du secteur industriel pensent que les exigences réglementaires et la façon dont elles diffèrent d’une région à l’autre ont entraîné des difficultés pendant la pandémie. En outre, 54 % d’entre eux affirment que la gestion des employés et des pratiques qui ne peuvent pas fonctionner à distance constitue un obstacle supplémentaire au progrès.

Un environnement propice au changement

La majorité (85 %) des cadres industriels affirment que la situation a donné à leur entreprise l’occasion de repenser la façon de travailler. Près de neuf employés sur dix (87 %) sont d’accord pour dire qu’en raison de la pandémie, leur entreprise a développé de nouvelles et meilleures méthodes de travail.

Le passage à ces pratiques de travail innovantes a été généralisé et rapide, 85 % des cadres et 87 % des employés affirmant que leur entreprise a effectué la transition plus rapidement qu’ils ne l’auraient cru possible.

Les industriels ont innové rapidement, mais un travail difficile reste à faire

Malgré la rapidité d’innovation de ces entreprises, il reste du travail pour garantir l’innovation à long terme dans l’ensemble du secteur. Des progrès ont été réalisés, mais 61 % des cadres affirment que leur entreprise ne dispose toujours pas d’un système entièrement intégré pour gérer les workflows digitaux.

De nombreuses entreprises du secteur sont encore plus désavantagées avec 94 % des cadres qui admettent avoir encore des workflows hors ligne, notamment pour l’évaluation des performances, les contrats commerciaux et autres validations de documents.

Pourtant, il est admis que les choses doivent changer. Plus de la moitié (59 %) des cadres industriels affirment que toute économie réalisée tout au long de la pandémie devrait être investie dans la transformation numérique une fois la crise passée.

L’avenir du travail

Les cadres du secteur industriel ont un certain nombre de préoccupations concernant la poursuite du travail à distance. Plus de la moitié d’entre eux (53 %) se disent en effet préoccupés par son effet sur la prestation de services et les retards de production, et 52 % craignent qu’il n’entraîne une diminution de la collaboration entre les différents départements d’une même entreprise. Enfin, plus de la moitié (53 %) craignent que le travail à distance n’allonge les délais de mise sur le marché ou de nouvelles innovations.

Les employés du secteur industriel disent, pour une écrasante majorité (94 %), avoir tiré des avantages du travail à distance. Le temps gagné en évitant les déplacements (54 %) et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée (48 %) sont les deux raisons les plus citées.

Toutefois, ils expriment eux aussi certaines inquiétudes quant à la suite des événements. Plus de la moitié (54 %) affirment que la transition vers la vie professionnelle post COVID-19 sera un plus grand défi à relever que la gestion des perturbations de leur travail au début de la pandémie.

Dans l’ensemble, le secteur est donc partagé sur la volonté de conserver les changements mis en place. 59 % des employés et 53 % des dirigeants affirment que le maintien de ces nouvelles façons de travailler, une fois la crise passée, sera préférable et plus productif.

« La transformation numérique dans le secteur de l’industrie s’est accélérée rapidement au cours des 12 derniers mois, mais il reste encore beaucoup à faire. La pandémie est venue s’ajouter à un marché mondial déjà incertain. Le passage rapide au travail à distance et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ont maintenant rendu la résilience opérationnelle encore plus critique que jamais. Se concentrer sur la numérisation du travail qui doit être effectué, quel que soit l’endroit où il doit être effectué, sera un élément clé pour relever les défis, se protéger contre les risques et répondre aux besoins des clients. », Uwe Vieth, Senior Director ServiceNow.

https://www.servicenow.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: