En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Actronika conçoit des solutions haptiques

Publication: 5 mai

Partagez sur
 
Objectif : permettre d’intégrer la sensation du toucher pour des produits plus interactifs. L’équipe d’Actronika s’appuie sur Onshape, la plateforme CAO SaaS de PTC pour collaborer en temps réel avec ses partenaires de production...
 

La technologie haptique est présente partout : Dans le livre à succès "Ready Player One" et son adaptation au cinéma, le monde futuriste est obsédé par un jeu vidéo de réalité virtuelle où des millions de personnes interagissent sous l’apparence de leurs avatars fantastiques et portent des "costumes haptiques" qui leur permettent de ressentir l’action. Bien que "Ready Player One" se déroule en 2044, la technologie haptique n’est pas de la science-fiction, et ses applications actuelles vont bien au-delà de la lutte contre les dragons.

Dérivée du mot grec "haptikos", qui signifie "capable de toucher ou de saisir", l’haptique est la science du toucher. Cette science explore comment les sensations tactiles, les perceptions et les actions forment ensemble une boucle sensorielle qui vous permet de percevoir et de juger votre environnement (virtuel ou réel). Un exemple d’expérience de communication haptique connu de tous est la façon dont une poignée de main ferme est perçue différemment dans une situation sociale par rapport à une poignée de main plus molle.

Basée à Paris, Actronika est une startup qui fournit tous les composants essentiels pour une expérience haptique optimale. Elle propose des actionneurs, des petits moteurs vibrotactiles s’intégrant dans les objets pour reproduire des sensations tactiles hautes définition et un écosystème logiciel (Unitouch) pour les contrôler permettant d’intégrer de l’haptique dans n’importe quel produit et d’avoir accès à une collection complète d’effets tactiles personnalisables.

« Nous enrichissons la relation que vous pourriez avoir avec une machine en y ajoutant le sens du toucher » explique Rafal Pijewski, cofondateur et directeur technique d’Actronika. « Les vibrations à l’origine de cette sensation du toucher peuvent être transmises via un écran, un trackpad, un siège ou un volant. En fait, via tout ce que vous pouvez toucher ».

Fondée en 2016, la société Actronika est issue des travaux du Professeur Vincent Hayward, de la Sorbonne Université à Paris et membre de l’Académie des Sciences pour son travail pionnier sur l’haptique.

Les voitures, les téléphones et les jeux vidéo : autant d’applications pour cette technologie simulant le toucher

Actronika se concentre sur trois cibles principales : l’automobile, la téléphonie mobile, le secteur du jeu vidéo et de la réalité virtuelle.

Dans le secteur de l’automobile

- Intégrer dans le volant des alertes haptiques intelligentes pour améliorer la vigilance et la sécurité du conducteur.

- Équiper un siège de voiture d’actionneurs pour amplifier les sons graves et profiter de sa musique favorite.

- Diminuer les distractions visuelles en utilisant uniquement le sens du toucher.

- Remplacer les boutons mécaniques par des boutons tactiles configurables.

Dans le secteur de la téléphonie mobile

- Remplacer le haut-parleur externe du téléphone et fournir le son par vibration de l’écran.

- Échanger des messages plus vivants et plus percutants avec les amis et la famille.

- Création d’une collection de sensations haptiques spécifiques, parfaitement adaptée à votre application.

Dans le secteur du jeu vidéo & de la réalité virtuelle

- Permettre aux joueurs de toucher, de voir et d’entendre simultanément tous les événements se produisant en VR : pour des sensations en temps réel et immersives (ex : Ressentir les coups et les tirs de son personnage).

- Offrir une expérience d’immersion totale pour les formations professionnelles.

- Interagir avec ses collègues dans une simulation de formation virtuelle.

Actronika est partenaire de Novares, fournisseur mondial de composants plastiques pour l’industrie automobile. Ensemble, les équipes ont réalisé des dispositifs haptiques pour la Nova Car 1 et la Nova Car 2. Actronika a ajouté un retour haptique aux écrans et a remplacé toutes les commandes de porte et les boutons mécaniques par des clics et des boutons tactiles personnalisables pour permettre aux conducteurs de ne pas quitter la route des yeux et améliorer l’expérience utilisateur.

« Dans l’industrie, il y a beaucoup de convergence entre les véhicules semi-autonomes et autonomes, donc toutes les structures de contrôle à l’avenir seront vraiment différentes », dit Pijewski. « Nous allons être plus dépendants des écrans tactiles de nos voitures. Il y aura beaucoup plus d’écrans de différentes tailles avec différentes fonctionnalités ».

« Bien sûr, lorsque nous disposerons de véritables voitures autonomes, nous mettrons aussi beaucoup plus l’accent sur le divertissement. Ainsi, si vous regardez un film de guerre et que quelqu’un lance une grenade, vous pourriez sentir le sol trembler à travers votre siège », ajoute-t-il.

Les avantages d’une collaboration en temps réel

Les actionneurs d’Actronika et son logiciel de traitement haptique Unitouch peuvent être intégrés à différents types de produits. Pour fluidifier la communication entre son équipe de conception et son réseau de partenaires, Actronika a choisi Onshape de PTC, la seule plateforme de développement de produits SaaS qui combine des outils de CAO, gestion de données, de collaboration en temps réel et d’analyse commerciale.

« Notre défi consiste à intégrer notre technologie haptique dans les produits existants de nos partenaires et pour ce faire, nous avons besoin d’une collaboration étroite avec eux », explique M. Pijewski. « Onshape nous permet de partager instantanément nos modèles CAO avec nos partenaires afin qu’ils puissent les examiner en temps réel. Nous leur envoyons simplement un lien et ils peuvent visualiser, faire pivoter le modèle et zoomer sur n’importe quel détail. Les partenaires peuvent plus rapidement faire-part de leurs commentaires ».

« Avec notre ancienne solution de CAO, nous perdions tous beaucoup de temps à importer et à exporter des fichiers parfois sans succès car nos partenaires travaillaient généralement avec des solutions différentes. Nous perdions beaucoup en efficacité », ajoute-t-il.

La fonction de partage de Cloud-native Onshape vous permet de collaborer instantanément et en toute sécurité avec un collègue, un fournisseur, un client ou un partenaire en lui accordant des autorisations d’accès pour visualiser, modifier ou commenter un modèle CAO. La possibilité de modifier ou révoquer les autorisations d’accès à la fin d’un projet est un autre atout de la plateforme, ce qui sécurise la propriété intellectuelle.

La portabilité d’Onshape et ses outils de gestion des données

M. Pijewski précise que la gestion des données en temps réel permise par Onshape a aussi été un critère privilégié dans le choix de la solution. Toute modification du modèle CAO 3D faite par un ingénieur est appliquée en temps réel pour que tous les membres de l’équipe de conception puissent la voir instantanément. L’historique complet des modifications enregistre également l’auteur et la date des modifications, ce qui permet à l’équipe de revenir à tout moment à la version antérieure de la conception.

« Avec l’intégration de nouvelles personnes dans nos équipes, nous avons réalisé que nous devions commencer à gérer nos fichiers de conception de manière plus efficace. Avec notre ancien système, nous avions des problèmes pour conserver tous nos modèles au même endroit, copier les fichiers dans un dossier différent et nous retrouver avec plusieurs versions d’un même objet », se souvient-il. « C’était extrêmement improductif et nous perdions du temps lorsque quelqu’un travaillait accidentellement sur la mauvaise version. Onshape gère automatiquement tout cela ».

M. Pijewski ajoute que la portabilité d’Onshape le fait que la solution soit agnostique et qu’elle fonctionne sur n’importe quel ordinateur, tablette ou téléphone a également généré de nouveaux fans parmi nos équipes dédiées au développement de logiciels.

« Ils travaillent tous sous Linux. Comme nous concevons beaucoup de logiciels embarqués avec beaucoup d’électronique, nous devons souvent partager nos conceptions avec eux. Onshape est parfait pour nos revues de conception », dit-il.

Quelles futures applications pour la technologie haptique ?

La recherche industrielle cherchant à reproduire aussi bien la douce sensation d’une étreinte que celle plus douloureuse d’un craquement osseux lors d’un tacle de rugby, M. Pijewski estime qu’entre ces deux extrêmes, le champ des possibles est vaste pour développer de nouvelles applications avec la technologie haptique.

« Beaucoup de choses dans notre quotidien passent par le toucher. Quand vous achetez des vêtements, vous les touchez toujours pour sentir la texture. Un jour, nous pourrons reproduire des textures sur un écran. Lorsqu’une femme achètera une robe, elle pourra toucher l’écran et sentir la différence entre la soie et le satin. C’est là notre objectif ultime », dit-il.

« Chaque jour, nous voyons différentes applications », ajoute M. Pijewski. « On ne s’en rend pas compte, mais les vibrations sont absolument partout, tout le temps. Actronika facilite l’implémentation de la technologie haptique dans votre produit. Notre plateforme est accessible, facile à utiliser et à intégrer pour les équipes de conception ou d’ingénierie ».

https://www.ptc.com/

https://www.novaresteam.com/

https://www.actronika.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: