En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Archeon accélère son développement avec la mise sur le marché d’EOlife

Publication: 29 avril

Partagez sur
 
Suite à l’obtention de son marquage CE en septembre dernier, l’activité d’Archeon est en forte croissance avec le déploiement d’EOlife, un dispositif intelligent d’aide à la ventilation...
 

Archeon, pionnier dans l’Intelligence Artificielle pour la réanimation cardio-pulmonaire annonce aujourd’hui l’installation et la mise en service du dispositif EOlife dédié à la ventilation dans plusieurs services d’urgences en France et dans le monde. Ce déploiement rapide intervient quelques mois après l’obtention du marquage CE (septembre 2020) et la signature d’accords de distribution pour la commercialisation d’EOlife.

EOlife est déjà utilisé par les urgences de l’Hôpital Lariboisière, le Centre Hospitalier Universitaire de Besançon, le Service Départemental Incendie et Secours (SDIS) 51, le SDIS 25, et plusieurs centres de formation en France et à l’étranger. Après une commercialisation assurée en France par TSC, Archeon a noué plusieurs accords de distribution notamment en Suisse, en Italie, au Royaume-Uni, en Irlande, dans les pays nordiques, aux Émirats Arabes Unis, à Hong-Kong et à Macao.

« Nous venons de franchir une étape majeure dans la commercialisation de notre solution en passant plusieurs accords pour la distribution d’EOlife en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Nous sommes très heureux d’apporter aux professionnels de santé (Pompiers, SAMU, médecins urgentistes, transporteurs sanitaires privés, professionnels ou volontaires) une solution technologique innovante et performante dédiée à la ventilation » commente Pierre-Edouard Saillard, Co-Fondateur d’Archeon.

EOlife, un dispositif intelligent d’aide à la ventilation

EOlife est un dispositif médical dédié à la prise en charge du patient en arrêt cardio-respiratoire, innovant à tous points de vue et susceptible de faire notoirement évoluer les pratiques.

L’arrêt cardio-respiratoire est la première cause de décès dans le monde et le taux de survie demeure très faible. L’un des principaux challenges pour sauver davantage de vies est de réussir à apporter la juste quantité d’oxygène, au bon rythme, tout en évitant l’hyperventilation, encore prodiguée dans 80% des arrêts cardio-respiratoires, lors des réanimations en extrahospitalier. Celle-ci peut entraîner de nombreux effets délétères sur l’organisme altération du retour veineux, infections pulmonaires, barotraumatismes, pneumonie ou des séquelles neurologiques -et parfois une issue fatale.

« Aujourd’hui, lors d’un arrêt cardio-pulmonaire en extra-hospitalier, nous ne disposons d’aucun outil efficace pour monitorer de manière qualitative la ventilation et oxygéner de façon adéquate les organes vitaux. EOlife permet de calibrer exactement le volume et la fréquence d’insufflation, soit la quantité d’oxygène que l’on va administrer dans les poumons d’un patient avant ou après l’intubation. Une aide précieuse pour réaliser les gestes décisifs pendant la vingtaine de minutes qui suivent, avant que les respirateurs ne prennent le relais. », explique le Professeur Patrick Plaisance, Chef de la Fédération des Urgences à l’hôpital Lariboisière.

EOlife prend la forme d’un petit boîtier intégrant une intelligence artificielle, qui permet une auto-interprétation des variables ventilatoires mesurées chez le patient en fonction de sa morphologie et du type de réanimation effectuée. L’urgentiste obtient alors un retour visuel sur la qualité de la ventilation lui permettant de corriger son intervention.

Dans le contexte actuel de désertification médicale aggravé par la pandémie virale, fournir aux soignants des outils d’une nouvelle génération pour assurer la ventilation la plus performante possible est devenu une nécessité. Selon une récente étude menée par le CHRU de Besançon, avec le dispositif EOlife, la ventilation devient adéquate à 90% contre seulement 15 à 20% aujourd’hui.

https://www.archeon-medical.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: