En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OPTOmachines choisit Watson Marlow

Publication: 27 avril

Partagez sur
 
Objectif : un process économique et écologique de traitement de semences...
 

OPTOmachines propose des équipements de mesure et de contrôle industriels utilisant l’optique et le traitement d’image à toutes sortes d’industries et de secteurs. La société met au point des machines standard destinées à l’agronomie, à la fois pour la recherche et pour la production de semences, pour le comptage de graines, le pesage, ou la recherche de défauts. Trois machines appartenant à ces gammes dédiées équipent les laboratoires du GEVES (Groupe d’Etude et de contrôle des Variétés Et des Semences). Dans le cadre d’un essai sur des semences, le GEVES a de nouveau fait appel à OPTOmachines pour équiper sa ligne de traitement. Le process nécessitait de mélanger au préalable les différents produits dans une cuve dont l’eau de rinçage devait ensuite être retraité. En outre, les opérateurs devaient porter un EPI pour manipuler les produits en toute sécurité. Le service cherchait une solution plus simple, plus respectueuse de l’environnement et plus sécurisée pour ses opérateurs.

Le GEVES, dans le cadre de missions officielles liées à la réglementation, conduit des essais et des études pour la description, l’évaluation des variétés, l’analyse et le contrôle des semences. Il a un rôle d’expert au niveau national et international sur l’ensemble des espèces cultivées.

La particularité de cette application est que le laboratoire traite des quantités variables d’un lot à l’autre qui sont ensuite ensachées dans des contenants eux aussi variés. Ces variations s’expliquent par la diversité des espèces traitées, parmi lesquelles du blé, de l’avoine, de la betterave, des féveroles, du tournesol, du colza, du sorgho ou encore de l’orge.

Les bouillies sont dosées selon l’espèce et la quantité des graines à traiter. Les contraintes du process étaient donc spécifiques : il fallait automatiser le dosage mais sans créer de séries.

Le process initial chez GEVES

Les différents produits phytosanitaires étaient mélangés dans un bidon dans lequel de l’eau était ajoutée. La bouillie ainsi obtenue était de nouveau mélangée puis pompée pour être transférée dans la machine de traitement des graines qui la pulvérise. Le mélange se faisait manuellement, en scaphandre car les produits manipulés sont concentrés et toxiques. Les restes de bouillies dans les bidons devaient ensuite être détruits dans des conditions environnementales réglementaires. Le nettoyage utilisait une grande quantité d’eau pour le rinçage des différents contenants, y compris les tubes de transfert, qui devait ensuite être retraitée selon un protocole normé dans des organismes spécialisés. Le process était donc coûteux sur tous les plans.

Le process simplifié et économe

OPTOmachines a proposé une installation simplifiée qui comprend cinq pompes péristaltiques QDOS60 de Watson Marlow : une dédiée à l’eau, trois autres aux différents produits de traitement et enfin la dernière pour le pelliculant destiné à protéger les graines et qui s’injecte à la fin du cycle. Les pompes permettent de doser simultanément les produits phytosanitaires et l’eau depuis leur contenant d’origine, la bouillie est mélangée via un mélangeur statique puis injectée sur les graines.

Ce nouveau process supprime les opérations manuelles. Il élimine le besoin de contenant pour le mélange, par conséquent les eaux contaminées. La canule d’aspiration sert au rinçage des tuyaux. Le volume de rinçage est donc minuscule par rapport à celui précédemment généré avec les bidons de mélange. Les coûts de retraitement ont été substantiellement réduits. Les pompes QDOS sont programmables en durée, en débit et en vitesse. En définissant des vitesses adaptées, on dose avec précision les produits selon les graines à traiter. Il n’y a donc plus de gaspillage. Quand le traitement est terminé, des résidus de produit restent dans les tuyaux en amont du mélangeur. Les pompes tournent en sens inverse pour les refouler dans leurs containers. Cette opération économise des produits coûteux.

Sans la phase manuelle, outre le gain de temps conséquent, le process est beaucoup plus sécurisé pour les opérateurs.

Des gains substantiels à tous les niveaux

M. Paradis, PDG d’OPTOmachines explique : « ce système innovant a été conçu par OPTOmachines. Le GEVES souhait initialement deux pompes pour son installation, une pour l’eau et l’autre pour la bouillie préparée manuellement. Nous leur avons suggéré de s’affranchir de la phase manuelle grâce à trois pompes QDOS supplémentaires. »

Les pompes Watson Marlow ont été choisies pour leur réputation. Elles étaient également les plus adaptées à l’automatisation complète du système. M. Paradis souligne que les modes d’utilisation intuitifs des pompes QDOS ont pesés dans son choix. Watson Marlow a accompagné son client avec des réponses techniques, démonstrations à l’appui et des essais.

« Le process simplifié est en place depuis plusieurs mois. Ici, les gains sont certes financiers mais surtout environnementaux et sécuritaires. Nous espérons reproduire ce type d’installation chez d’autres clients », conclut M. Paradis.

https://www.wmftg.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: