En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

EVOTEC accélère l’accès des Européens aux thérapies biologiques

Publication: 23 avril

Partagez sur
 
EVOTEC annonce une nouvelle usine de fabrication à Toulouse, soutenue par l’Etat, la Région Occitanie et Toulouse métropole...
 

Evotec SE a annoncé aujourd’hui que la société a retenu son site du Campus Curie à Toulouse pour la construction de son usine de fabrication de produits biologiques J.POD® 2 EU. J.POD® 2 EU, la deuxième installation innovante de fabrication cGMP, utilisera les technologies de pointe de Just-Evotec Biologics qui mettent en oeuvre des unités de bioprocédés automatisées, hautement intensifiées et continues, logées dans des salles blanches autonomes.

J.POD® 2 EU sera la première installation commerciale de bioproduction d’Evotec en Europe et devrait offrir la capacité, la flexibilité et la qualité nécessaires au développement et à la production de biothérapies. La construction du premier J.POD® 1 US d’Evotec aux États-Unis, à Redmond, dans l’État de Washington, est en cours et devrait être pleinement opérationnelle au second semestre 2021.

Grace à sa filiale Just, Evotec Biologics, Evotec se positionne idéalement pour renforcer les capacités nécessaires à la lutte contre le COVID-19 et les futures menaces pandémiques. Evotec est impliqué dans de multiples projets contre la COVID-19, notamment des partenariats avec la Fondation Bill & Melinda Gates et le Département de la Défense des Etats-Unis.

En plus de la technologie J.POD®, Evotec développe des capacités scientifiques de pointe basées sur la donnée pour répondre aux futures menaces virales, ce qui inclut la découverte, l’optimisation et le développement rapides de nouveaux agents thérapeutiques.

Le développement de J.POD® 2 EU sera soutenu à hauteur de 50 millions d’euros par l’Etat, la Région Occitanie et Toulouse Métropole. L’investissement total qu’Evotec envisage de réaliser est estimé à environ 150 millions d’euros.

Ce soutien s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan de renforcement des capacités industrielles en santé mis en œuvre par l’État, concrétisé notamment par un appel à projet « Capacity building » qui a permis de financer 19 projets (dont 5 en Occitanie) en 2020 à hauteur de 229M€, et réouvert en 2021 avec une nouvelle dotation de 300M€, avec pour objectif de soutenir les projets visant à produire des réponses à la crise de la COVID-19.

Le site toulousain d’Evotec, le Campus Curie, a récemment été agrandi par l’acquisition du "Biopark by Sanofi". Evotec exerce ses activités en France depuis 2015. La construction de l’installation J.POD® 2 EU devrait commencer au cours du second semestre 2021, pour être pleinement opérationnelle en 2023.

Dr Werner Lanthaler, président directeur général d’Evotec, a commenté : « La disponibilité et l’accessibilité mondiales des biothérapies hautement efficaces est la mission d’Evotec Biologics depuis le début. La pandémie actuelle de coronavirus a souligné la nécessité de disposer de capacités de bioproduction flexibles et proches du terrain. Nous sommes très reconnaissants de pouvoir, grâce au soutien du gouvernement français ainsi que de toutes les institutions locales, continuer à remplir cette mission avec la construction de la première installation J.POD® d’Europe, c’est essentiel pour la société. »

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie : « Le gouvernement français soutient les projets d’investissement dans le secteur de la santé et d’autres secteurs stratégiques pour notre souveraineté industrielle. Cette annonce d’Evotec en Occitanie illustre notre détermination à relocaliser des lignes de production en France, notamment dans les biothérapies qui seront au cœur des innovations en matière de médicament ces prochaines années. Nous allons poursuivre nos efforts dans ce domaine en continuant à déployer notre stratégie d’accélération par le plan d’investissements d’avenir. »

Carole Delga, présidente du Conseil régional de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée : « La décision prise par Evotec de s’installer en région Occitanie pour la construction de sa nouvelle usine de production européenne vient souligner la richesse locale dans le domaine des biothérapies innovantes et notamment la très bonne complémentarité sur toute la chaîne de valeur de l’ensemble des acteurs, qui s’étale des laboratoires de recherche de pointe aux centres hospitaliers universitaires en passant par les structures de bioproduction. Ce projet s’inscrit pleinement dans les ambitions de la Région Occitanie, qui souhaite répondre aux enjeux forts actuels de relocalisation et de souveraineté mis en exergue par la crise sanitaire en accompagnant des projets de nature à renforcer l’autonomie et la résilience des filières industrielles stratégiques dont celle de la santé. »

Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse métropole, maire de Toulouse : « L’ouverture d’une usine de production, concrétisation du développement d’EVOTEC à Toulouse, depuis la création de son siège France en 2015 sur le Campus Santé du Futur-Oncopole, est une excellente nouvelle qui illustre la vitalité de notre métropole. Au-delà des créations d’emplois qui accompagnent la création de cette nouvelle usine, EVOTEC vient renforcer l’ensemble des entreprises présentes sur notre territoire dans le domaine des Biomédicaments, domaine à fort enjeu dans la lutte contre la crise sanitaire. Toulouse Métropole soutient la relocalisation de la production qui participe à la souveraineté industrielle nationale et européenne, et mène une action volontariste en faveur de la Médecine du Futur. Evotec s’inscrit pleinement dans cette stratégie. »

https://www.evotec.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: