En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Sweetch Energy lève 5,2 millions d’euros

Publication: 15 avril

Partagez sur
 
Les nouvelles éco-membranes à haut rendement de la start-up bretonne Sweetch Energy peuvent propulser l’énergie osmotique au rang des sources d’énergie renouvelable les plus compétitives pour la première fois en 50 ans...
 

Sweetch Energy, la start-up bretonne pionnière des nanotechnologies avancées et des éco-matériaux appliqués à l’énergie osmotique, a annoncé aujourd’hui avoir obtenu un financement de 5,2 millions d’euros pour lancer sa phase d’industrialisation et développer un premier prototype industriel. L’énergie osmotique est une énergie renouvelable au potentiel immense, en particulier grâce à sa nature non-intermittente et son abondance.

Le tour de table a été soutenu par un groupe d’investisseurs spécialisés dans le deeptech et le cleantech, possédant une solide expérience dans le financement de sociétés industrielles à fort potentiel disruptif telles que Ÿnsect, Meatable ou McPhy Energy. L’opération a été dirigée par le nouvel investisseur Future Positive Capital et codirigée par les investisseurs existants Demeter et Go Capital. D’autres investisseurs tels que Dominique Gaillard, co-fondateur d’Ardian, et Fabio Ferrari, fondateur de Symbio, l’un des pionniers européens de l’industrie de l’hydrogène, ont également participé. L’ADEME apporte des financements complémentaires.

L’énergie osmotique est un complément majeur aux technologies d’énergies renouvelables déjà existantes. Générée naturellement par la différence de concentration en sel lorsque l’eau douce des fleuves rencontre l’eau de mer, l’énergie osmotique est une source non intermittente et abondante d’énergie propre jusqu’à présent inexploitée. Contrairement aux énergies éolienne ou solaire, elle peut fournir de l’électricité en continu et répondre aux besoins de base du réseau électrique au même titre que l’hydroélectricité. Chaque année, environ 27 000 térawattheures d’énergie osmotique sont générés par les deltas et les estuaires du monde entier soit l’équivalent de la demande mondiale actuelle en électricité.

La technologie de Sweetch Energy combine les récentes avancées des domaines de la nanofluidique et des matériaux écologiques à faible coût pour développer des membranes de nouvelle génération. Celles-ci sont couplées à des électrodes développées spécifiquement et assemblées dans des cellules au design innovant. Le système atteint des performances inégalées permettant d’exploiter l’énergie osmotique avec un niveau de rentabilité et de compétitivité suffisant pour justifier un déploiement à grande échelle.

Lyderic Bocquet, chercheur au CNRS, directeur de l’Institut Pierre-Gilles de Gennes (Université PSL) et l’une des autorités mondiales de la science nanofluidique, est l’inventeur original de la technologie et l’un des cofondateurs de l’entreprise. Il a expliqué : « Les ingénieurs de Sweetch Energy ont réussi à convertir en un temps record les résultats de notre recherche fondamentale en un système complet prêt à être déployer à l’échelle industrielle. Le développement spectaculaire de Sweetch Energy est un exemple marquant de la pertinence d’une alliance entre la recherche universitaire et l’entrepreneuriat privé en tant que puissant moteur d’innovation au service de la transition écologique. »

Nicolas Heuzé, PDG et co-fondateur de Sweetch Energy, a commenté : « Après trois ans de recherche en laboratoire validant avec succès notre technologie, ce nouveau financement apporte à Sweetch Energy les ressources nécessaires pour initier sa phase d’industrialisation. Celle-ci inclut l’expansion de notre équipe d’ingénierie, le développement des capacités de production et la mise au point d’un premier prototype industriel au cours des trois prochaines années. Nous explorons actuellement des partenariats possibles afin d’identifier l’emplacement idéal pour installer notre prototype. Notre ambition est d’ouvrir une nouvelle ère pour l’industrie de l’énergie osmotique. Notre technologie de membrane de nouvelle génération, basée sur la nanotechnologie de pointe, en sera le principal catalyseur. »

Alexandre Terrien, co-fondateur de Future Positive Capital et nouveau membre du conseil d’administration de Sweetch Energy, a déclaré : « Notre mission est de soutenir les esprits les plus pointus et les plus ambitieux, capables de créer des technologies de rupture pour apporter des solutions innovantes aux grands défis d’aujourd’hui. L’équipe de Sweetch Energy est assez exceptionnelle de ce point de vue, car elle est menée par 3 co-fondateurs ayant déjà développé et vendu des sociétés opérant dans des industries complexes, et soutenue par un scientifique de tout premier plan dans le domaine. Autant d’atouts majeurs qui peuvent permettre à Sweetch Energy de faire de l’énergie osmotique un nouveau pilier des mix énergétiques du monde entier. »

Olivier Bordelanne, associé chez Demeter a conclu : « Nous sommes heureux de continuer à soutenir Sweetch Energy, et d’accueillir de nouveaux investisseurs à nos côtés. Notre objectif commun est d’aider cette magnifique entreprise à commercialiser avec succès sa technologie, qui est par ailleurs l’une des plus disruptives et des plus prometteuses que nous ayons récemment financées dans le secteur des énergies vertes. »

https://sweetch.energy/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: