En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Cultiver le coton en économisant les ressources en eau

Par Andy Jordan, Conseiller pour le US Cotton Trust Protocol

Publication: 1er avril

Partagez sur
 
Un coton américain respectueux des ressources en eau...
 

L’industrie de la mode est le deuxième plus grand consommateur d’eau au monde, après l’industrie de l’Energie, et est responsable d’environ 20 % de l’usage de l’eau dans le monde. La demande croissante à l’égard de l’industrie de la mode pour qu’elle change son empreinte environnementale encourage les leaders mondiaux de cette filière à travailler avec le U.S. Cotton Trust Protocol pour les aider à atteindre leurs propres objectifs de durabilité.

Le coton issu du US Cotton Trust Protocol est l’un des plus économes en eau au monde. En 35 ans, de 1980 à 2015, les producteurs de coton américains ont réduit l’apport d’eau par kilo de 79%, et les membres du protocole s’engagent à atteindre une réduction supplémentaire de 18 % d’ici 2025. Il s’agit de l’un des cinq objectifs clés de durabilité du US Cotton Trust Protocol, lancé en 2020, comprenant également l’augmentation de l’efficacité des terres de 13 % et du carbone du sol de 30 %, la réduction de moitié de la perte de sol et des émissions de gaz à effet de serre de 39 %.

Avec des progrès continus vers une agriculture avec des intrants réduits, l’optimisation des avantages du biome du sol améliorera l’efficacité de l’utilisation de l’eau de 50 % supplémentaires. Le US Cotton Trust Protocol adopte une approche holistique des pratiques durables, qui sont souvent interdépendantes. Par exemple, se concentrer sur la santé du sol améliore la résilience des cultures ainsi que la capacité du sol à capter davantage de précipitations naturelles et à les stocker pour les périodes plus sèches. Ainsi, l’amélioration de la santé des sols grâce aux cultures de couverture, au travail minimum du sol, à la construction de sa structure et à l’augmentation de la matière organique du sol est non seulement bonne pour le sol et les cultures, mais permet également une gestion plus intelligente et plus efficace de l’eau. Une augmentation de 1 % du carbone du sol peut accroître la capacité de rétention d’eau d’un champ de 187 000 litres par hectare. Compte tenu des multiples cycles de mouillage et de séchage au cours d’une saison, cela pourrait multiplier par trois ou plus la capacité de rétention d’eau du sol. Imaginez ce que pourrait faire l’augmentation de 30 % de la capture du carbone que nous avons pour objectif.

De plus, il existe une idée préconçue assez tenace selon laquelle le coton est une culture gourmande en eau. En réalité, le coton ne représente que 3 % de l’eau utilisée par l’agriculture dans le monde. Au cours d’une année normale, les cultures mondiales de coton produisent plus de 22 millions de tonnes de fibres et 36 millions de tonnes de graines de coton utilisées pour les huiles de cuisson comestibles, les protéines animales et l’aquaculture. Ce qui représente un très bon résultat pour une consommation d’eau limitée.

Aux États-Unis, nous sommes en train de transformer cette perception en mythe, grâce aux grands progrès que nous réalisons en matière d’utilisation efficace de l’eau pour le coton. En effet, environ 65% des terres cotonnières américaines utilisent uniquement l’eau de pluie, et seulement 2% dépendent totalement de l’irrigation. Le tiers restant est irrigué en complément des précipitations naturelles. Grâce à la technologie et la recherche, non seulement les variétés de coton américain sont issues d’utilisations plus efficaces de l’eau, mais les producteurs de coton américains déploient également des technologies d’économie d’eau pour n’utiliser que la quantité nécessaire avec un minimum de gaspillage. Les producteurs ont le choix entre une myriade de technologies d’économie d’eau actuelles et nouvelles, dont l’adoption continue aidera le protocole du Cotton Trust américain à atteindre ses objectifs pour 2025. La cartographie GPS de précision des champs indique les zones spécifiques où l’eau est nécessaire. Des modèles informatiques prédisent la consommation d’eau en fonction de l’état de croissance d’une plante. Les données météorologiques et les thermomètres à infrarouge mesurent la température des feuilles de coton, qui augmente lorsque les plantes commencent à manquer d’eau. Les systèmes contrôlés par ordinateur comprennent des capteurs pour surveiller l’humidité et mesurer l’évaporation de l’eau du sol et des plantes, une programmation sophistiquée de l’irrigation garantissant que l’eau n’est appliquée qu’à l’endroit et au moment nécessaires, et des systèmes de goutte-à-goutte souterrains attestant que l’eau s’imprègne dans le sol avec un minimum de gaspillage ou d’évaporation. Tout cela pour s’assurer qu’ils utilisent la plus petite quantité d’eau possible pour un effet maximal.

Nous réfléchissons à notre gestion de l’eau. Du point de vue de l’industrie de la mode et du textile, il ne s’agit pas seulement de réduire les apports d’eau pour le coton. Il s’agit également de savoir comment le coton, en tant que fibre naturelle, est meilleur pour nos systèmes d’eau. Le coton est naturellement biodégradable dans l’eau des mers et des lacs, contrairement aux fibres dérivées du pétrole, comme le polyester, qui sont persistantes et dont les microfibres se retrouvent dans nos rivières, nos lacs et nos mers et, par leur intermédiaire, dans nos chaînes alimentaires.

Les marques et les détaillants qui sont membres du US Cotton Trust Protocol reçoivent des informations détaillées sur l’empreinte hydrique du coton acheté et peuvent utiliser ces données pour démontrer les progrès accomplis vers leurs propres objectifs de durabilité. En rejoignant cette initiative, les marques et les détaillants européens peuvent choisir un coton plus durable qui répond aux besoins des consommateurs, aux objectifs de la politique européenne et à leurs propres critères de durabilité.

https://www.trustuscotton.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: