En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le tourisme international, moteur de la reprise économique

Publication: Décembre 2013

Partagez sur
 
La tendance positive observée en ce qui concerne les arrivées de touristes internationaux se manifeste aussi au niveau des recettes du tourisme international...
 

D’après la dernière édition du Baromètre OMT du tourisme mondial, au cours des neuf premiers mois de l’année 2013, le tourisme international a enregistré 5% de croissance. Le nombre d’arrivées de touristes internationaux telles qu’elles ont été communiquées par les destinations à travers le monde a augmenté de quelque 41 millions entre janvier et septembre. Ces arrivées, supérieures aux prévisions initiales de l’OMT, donnent un coup de fouet important aux économies réceptrices.

Les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 5% au cours des neuf premiers mois de l’année. Elles ont atteint le chiffre record de 845 millions à l’échelle mondiale, soit quelque 41 millions de plus qu’à la même période en 2012. La croissance a été tirée par l’Europe et l’Asie-Pacifique qui ont connu toutes les deux une augmentation de 6% du nombre de touristes.

« La croissance du tourisme international continue d’être supérieure aux attentes. Elle alimente la croissance économique dans les économies avancées comme dans les économies émergentes et apporte une contribution des plus nécessaires à la création d’emplois, au PIB et à la balance des paiements dans de nombreuses destinations » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai. « Il est particulièrement encourageant d’observer les résultats solides de nombreuses destinations européennes, dans lesquelles le secteur touristique constitue indubitablement l’un des moteurs de la reprise économique. »

L’Europe surpasse les attentes
En Europe, qui est la région la plus visitée au monde, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 6%. La croissance a été tirée par les résultats supérieurs à la moyenne de l’Europe centrale et orientale (+7%) et l’Europe méridionale et méditerranéenne (+6%). C’est mieux que les prévisions initiales pour 2013 et deux fois plus que la croissance moyenne du tourisme international en Europe depuis 2000 (+2,7% par an entre 2000 et 2012).

L’Asie-Pacifique (+6%) a continué d’afficher une performance solide, dopée par les résultats de l’Asie du Sud-Est (+12%).

Les Amériques (+3%) ont affiché des résultats plus faibles par comparaison. Les meilleurs résultats ont été enregistrés en Amérique du Nord (+4%) et en Amérique centrale (+3%).

En Afrique (+5%), la croissance a été alimentée par la reprise en Afrique du Nord (+6%). Le Moyen-Orient, pour sa part, n’a connu qu’une croissance très limitée (+0,3%).

L’augmentation des recettes touristiques confirme la tendance à la hausse

La tendance positive observée en ce qui concerne les arrivées de touristes internationaux se manifeste aussi au niveau des recettes du tourisme international telles que communiquées par les destinations partout dans le monde pour les six à dix premiers mois de l’année.

Parmi les 25 destinations obtenant le plus de recettes du tourisme international, on a pu observer une croissance à deux chiffres des recettes dans dix destinations, à savoir les États-Unis d’Amérique (+11%), Macao (Chine) (+10%), le Royaume-Uni (+18%), la Thaïlande (+28%), Hong Kong (Chine) (+21%), la Turquie (+13%), l’Inde (+13%), le Japon (+23%), la Grèce (+15%) et la Province chinoise de Taiwan (+12%).

Croissance exponentielle des dépenses du tourisme émetteur de la Chine et de la Russie

Des dix premiers marchés émetteurs, c’est la Fédération de Russie qui a enregistré le plus fort taux de croissance : les dépenses de voyage à l’étranger ont augmenté de 29% au cours des neuf premiers mois de l’année. Cela s’inscrit dans le prolongement de la croissance vigoureuse de ces dernières années, qui a permis à la Russie de passer, dans le tableau des plus gros marchés émetteurs, de la 12e place qu’elle occupait en 2000 à la 5e place en 2012 (43 milliards de dollars).

La Chine, qui a pris l’an dernier la tête du classement mondial des marchés émetteurs (102 milliards de dollars), a également continué d’afficher une forte croissance : les dépenses du tourisme émetteur ont augmenté de 22% pour la période allant jusqu’à septembre 2013.

Parmi les autres économies BRIC, le Brésil a connu lui aussi une forte croissance des dépenses du tourisme émetteur (+15%). Les résultats des marchés émetteurs d’économies avancées ont été plus faibles par comparaison. Le Canada (+3%), les États-Unis d’Amérique (+2%), le Royaume-Uni (+2%) et la France (+2%) ont connu une croissance modérée ; l’Allemagne a affiché une croissance nulle ; le Japon, l’Australie et l’Italie ont vu une baisse des dépenses.

Remarque : l’OMT annoncera les résultats complets pour 2013 le 20 janvier 2014 lors de la traditionnelle conférence de presse organisée la veille du salon espagnol du tourisme FITUR.

http://mkt.unwto.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email:


 

Dans la même rubrique