En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Réglementation en matière d’écoconception : ABB prend de l’avance

Publication: 17 mars

Partagez sur
 
Le dernier règlement de l’Union européenne (UE) sur l’écoconception (UE) 2019/1781 est entré en vigueur en octobre 2019...
 

Ce règlement fixe de nouvelles exigences à partir de 2021 en terme de performance énergétique pour une gamme croissante de moteurs à basse tension. Pour la première fois, les variateurs de vitesse (VSD) sont également inclus.

La dernière mise en œuvre de l’écoconception s’applique aux machine asynchrones basse tension d’une tension nominale inférieure à 1 000 Vac et aux variateurs de vitesse (VSD). Tout en définissant des rendements minimaux plus stricts, le règlement élargit également la gamme de moteurs triphasés à une plage de puissance comprise entre 0,12 et 1 000 kilowatts (kW). La même plage de puissance s’applique également aux variateurs.

Le règlement ne concerne que l’efficacité des VSD standard. Pour permettre de maximiser les économies au niveau du système, les entraînements régénératifs et à faible taux de pollution harmoniques ont été exclus. Côté moteur, les moteurs Ex et les moteurs freins sont désormais couverts par le règlement.

Le règlement sera mis en œuvre en deux étapes, la première commencera le 1er juillet 2021. La deuxième étape, qui élargit encore le champ d’application et augmente les exigences pour les moteurs, commencera d’ici deux ans, le 1er juillet 2023. Les moteurs à super rendement (IE4) deviendront obligatoires pour les moteurs triphasés à 2, 4 ou 6 pôles entre 75 et 200 kW.

L’importance de cette réglementation pour l’industrie

Selon l’Agence Internationale de l’énergie (AIE), les moteurs électriques représentent 40 % de la consommation mondiale totale d’électricité, tandis que les moteurs industriels en représentent 30 %. L’éclairage, un coupable bien plus connu, ne pèse que 19%. L’utilisation de moteurs électriques offrant les plus hauts niveaux de rendement peut donc jouer un rôle crucial dans la maîtrise de la consommation énergétique mondiale et la réduction des émissions de CO2.

L’anticipation d’ABB pour répondre à cette loi

ABB a anticipé cette nouvelle réglementation. Les moteurs ABB sont conformes à cette réglementation. Cela s’applique également aux variateurs de vitesse y compris les lignes de produits ACS880, ACH580, ACQ580, ACS580, ACS480 et ACS380 ainsi qu’aux types de moteurs qui étaient auparavant exemptés, tels que les moteurs Ex, les moteurs TEAO (Totally Enclosed Air Over) et les moteurs pour réseaux 60 Hz.

L’un des moyens les plus abordables et les plus efficaces d’accroître le rendement est d’utiliser les VSD en combinaison avec des moteurs à haut rendement. Les entraînements peuvent réduire la consommation d’énergie de 30 à 50 % en régulant la vitesse, par exemple, du moteur d’une pompe ou d’un ventilateur. Dans les cas extrêmes, la consommation peut chuter de 90 %.

Il est essentiel d’avoir une longueur d’avance avant la mise en place d’une nouvelle réglementation. Cela garantit aux clients des produits à l’épreuve du temps. En moyenne, les projets peuvent prendre trois ans pour passer de la phase de planification à la phase active.

Les économies d’énergie sont un moyen très efficace de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en économisant de l’argent. ABB travaille avec les décideurs politiques pour étendre les réglementations qui couvrent des moteurs et des systèmes d’entraînement supplémentaires. L’engagement d’ABB réside dans un monde plus vert.

https://new.abb.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: