En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Vanzetti Engineering présente l’Artika 300

Publication: 17 mars

Partagez sur
 
Une pompe cryogénique pour les petites installations industrielles...
 

L’ARTIKA 300, l’un des modèles de pompes cryogéniques de Vanzetti Engineering, répond à toutes les exigences des systèmes de transfert de gaz naturel liquéfié (GNL) dans les terminaux de petite et moyenne taille.

Pour répondre aux besoins des applications de transfert de gaz naturel liquéfié vers les terminaux de petite et moyenne taille, Vanzetti Engineering a développé un modèle plus grand de pompe centrifuge submersible, l’ARTIKA 300. Disponible sous une configuration à 1 ou 2 étages, cette pompe peut atteindre un débit de 270 m3/h, complétant ainsi la gamme des pompes submersibles pour le GNL.

La conception exempte de joints, avec les paliers des moteurs lubrifiés en permanence par du gaz naturel liquéfié, permet à ce type de pompes submersibles de maintenir des conditions froides pour des opérations de démarrage et d’arrêt rapides et efficaces, avec une très faible fréquence des opérations de maintenance.

Dans le secteur industriel à petite échelle, les applications en aval des pompes cryogéniques liées à l’approvisionnement des gazoducs, des centrales électriques au gaz, des usines d’écrêtement des pointes au gaz et au transfert de gaz vers les terminaux côtiers de petites et moyennes dimensions, ont connu une croissance significative ces dernières années. Vanzetti Engineering est en mesure de fournir toutes les pompes cryogéniques en aval de l’usine de liquéfaction, sur châssis et équipées de tous leurs accessoires, capteurs et instruments.

La regazéification, une étape importante du transport de gaz

Le gaz naturel, à l’état liquide, a une densité environ 600 fois plus élevée qu’à l’état gazeux. Stocké à basse pression, c’est le moyen le plus pratique de transporter ce combustible en grandes quantités, surtout là où il n’existe pas de réseaux de gazoducs étendus. Le gaz naturel liquide est transporté depuis les pays où il est produit, puis regazéifié dans des usines appelées terminaux GNL dans les pays auxquels le produit est destiné. La regazéification est un processus dans lequel le gaz naturel liquéfié est chauffé par des échangeurs de chaleur spéciaux pour le ramener à l’état gazeux. Il est ensuite distribué sous forme de gaz naturel par des pipelines. Le gaz naturel liquéfié peut être stocké localement dans des réservoirs cryogéniques et être ensuite utilisé à d’autres fins, comme le remplissage de remorques et de soutes de navires.

Systèmes GNL satellites

Les systèmes GNL satellites sont souvent utilisés pour alimenter en gaz naturel les chaudières, les fours, les centrales électriques et d’autres applications industrielles lorsqu’un réseau de distribution de gaz n’est pas disponible localement. En combinaison avec le transport de GNL par conteneurs isothermes et par remorques, ces installations sont en mesure de garantir un approvisionnement constant en combustible propre à partir des terminaux GNL.

Production d’électricité

Quand la production d’électricité sur place est nécessaire, le GNL est une alternative au mazout.

Les centrales électriques fournissent une énergie propre, sûre et bon marché aux villes, aux îles et aux régions éloignées, en utilisant du GNL au lieu de combustibles lourds. Dans l’agriculture et les serres, où aucun gazoduc ou réseau électrique n’est disponible, le gaz naturel liquéfié est une alternative viable pour l’accès au gaz naturel.

En outre, les générateurs diesel peuvent être remplacés par des générateurs à gaz ou transformés en systèmes bicarburant, pouvant être alimentés à la fois au diesel et au gaz naturel.

Installations d’écrêtement de pointes

Le GNL peut être utilisé pour faire face aux pics de demande d’énergie lorsque les réseaux de distribution normaux ne sont en mesure de répondre qu’à une demande normale, mais pas aux besoins supplémentaires occasionnels, tels ceux engendrés par des variations saisonnières. Ces usines sont appelées « LNG Peak Shaving » parce qu’elles sont en mesure de gérer ces pics transitoires en utilisant le gaz naturel liquéfié comme source d’énergie.

Installations industrielles, pétrole et gaz et activités minières

Le gaz naturel liquéfié est largement utilisé dans divers processus industriels, tels que les centrales électriques, les séchoirs, les chaudières, les traitements thermiques, les fours rotatifs et les fours pour la production de papier, de métal, de produits chimiques, de pétrole, de pierre, d’argile, de verre, de vêtements et d’aliments. Il représente une alternative écologique, moins coûteuse et plus sûre par rapport au GPL (gaz de pétrole liquéfié), au diesel et aux huiles, en garantissant des avantages économiques et environnementaux indéniables.

En ce qui concerne le secteur du pétrole et du gaz, un site de forage type consomme entre 2.500 et 9.000 litres de gazole par jour : un carburant très efficace comme le gaz naturel liquéfié représente de cette manière un choix judicieux.

Le GNL peut également être utilisé avec profit dans le cadre des activités minières et des véhicules lourds, à la place de grandes quantités de diesel. Les camions des mines et des carrières effectuent souvent des trajets courts et répétitifs et, par conséquent, un système de ravitaillement sur place, basé sur la technologie du GNL, représente une excellente solution.

Une solution pour chaque besoin

Pour tous les types d’applications que nous venons de mentionner, Vanzetti Engineering propose différents types de pompes cryogéniques.

Les pompes cryogéniques submersibles de la série ARTIKA sont disponibles sous une configuration à un ou plusieurs étages (2, 3, 4 ou 6), elles sont conçues pour fonctionner en immersion dans un cryostat ou dans un réservoir cryogénique, répondent à une utilisation aussi bien continue que discontinue, possèdent un inducteur hélicoïdal pour minimiser la valeur du NPSH (Hauteur de charge nette à l’aspiration), d’un moteur intégré à utiliser avec un inverseur/VFD, exigent moins d’opérations de maintenance, grâce à l’absence d’éléments soumis à l’usure et à la lubrification continue du GNL et présentent un niveau d’émission de bruit limité (<80 dB).

La sécurité et une grande fiabilité sont les critères qui sous-tendent systématiquement les études de projets de Vanzetti Engineering.

https://www.vanzettiengineering.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: