En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Montalpina AG : La surveillance de l’état assure l’exploitation du téléphérique CabriO

Publication: 3 mars

Partagez sur
 
Le téléphérique CabriO donnant l’accès au sommet du Stanserhorn, ouvert en 2012, est toujours l’une des attractions majeures de la région autour du lac des Quatre-Cantons...
 

En 2019, à la suite d’un arrêt de la ligne due à une poulie défectueuse, la société d’exploitation Stanserhorn-Bahn a conclu un contrat de surveillance de l’état du téléphérique avec Montalpina AG.

Le CabriO de Stanserhorn est un téléphérique constitués de deux navettes, chacune à deux étages circulant sur une paire de câbles porteurs et, qui peuvent accueillir 60 passagers chacune. Les 30 sièges du pont supérieur ouvert sur l’extérieur, et accessibles par un escalier en colimaçon, sont particulièrement appréciés. « Avec ce téléphérique en plein air, nous sommes un aimant pour les visiteurs, surtout par beau temps », explique Stefan Lussi, directeur technique du téléphérique CabriO. À la mi-2019, lorsque le téléphérique est tombé en panne en raison d’un roulement endommagé sur l’une des poulies de câble, Lussi et son équipe ont ressenti les conséquences que cela pouvait avoir quand le téléphérique CabriO s’arrête au cours d’une belle journée d‘été.

Il n’y avait pas de danger pour les passagers, car les personnes présentes dans les cabines à ce moment-là ont pu être conduites en toute sécurité vers les gares de destination sous un mode de conduite de secours. Cependant, plus de 200 autres promeneurs se trouvaient encore en haut de la montagne en fin d’après-midi de ce même jour. Elles ont toutes été évacuées par hélicoptère. Le coût de cette défaillance a donc été élevé, à la fois par la perte de chiffre d’affaires des jours suivants et par les coûts de réparation qui ont également dû être pris en compte. La poulie de câble en cause a ensuite été révisée par le constructeur et l’exploitant Stanserhorn-Bahn en une journée et le téléphérique a pu être remis en service après un peu plus d’une journée d’arrêt.

Afin d’éviter une future panne, les responsables de Stanserhorn-Bahn ont décidé avec la société Montalpina Ag, de faire régulièrement des mesures de l’état des roulements des poulies de câbles, en plus des contrôles périodiques prescrits par la loi. « Dans le cadre de notre surveillance de l’état, nous vérifions maintenant tous les six mois toutes les poulies de câble et les roues motrices à la recherche de défauts de roulements ou d’autres anomalies. Ainsi, nous pouvons détecter les dommages éventuels à un stade précoce et réagir en temps utile, de sorte qu’un incident comme 2019 puisse être exclu », explique Patrick Iten, superviseur technique des systèmes de transmission chez Montalpina AG.

https://www.montalpina.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: