En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Lancement de la sonde MGP262, une exclusivité Vaisala

Publication: 17 février

Partagez sur
 
Optimisation du processus de valorisation du biogaz pour augmenter l’efficacité et le revenu...
 

Vaisala, leader mondial de la mesure environnementale et industrielle, présente aujourd’hui un nouvel instrument de mesure du méthane et du dioxyde de carbone des effluents gazeux dans le processus de production de biométhane. Robuste, fiable et compacte, la sonde multigaz de Vaisala, CARBOCAP® MGP262, fournit des données de mesure en continu pour contribuer à l’optimisation et au contrôle du processus de valorisation du biogaz dans le but d’améliorer le rendement du biométhane, de gagner en efficacité et de bénéficier d’avantages environnementaux.

La nouvelle sonde Vaisala MGP262 propose une solution à la fois unique et précise pour mesurer le méthane et le dioxyde de carbone des effluents gazeux dans le cadre du processus de production de biométhane. Il s’agit du premier et du seul instrument in-situ au monde à mesurer de façon optique les effluents gazeux grâce à la technologie brevetée CARBOCAP® de Vaisala.

« La nouvelle sonde Vaisala MGP262 fournit des données de qualité élevée pour déterminer la composition des gaz à effet de serre provenant des effluents gazeux dans le processus de valorisation du biogaz. Les données peuvent être utilisées pour optimiser le processus en termes d’efficacité, ce qui se traduit par de plus grands profits, ainsi que d’une réduction des émissions et du gaspillage des ressources », déclare le Chef de produit Antti Heikkilä, Mesures industrielles, Vaisala.

Les émanations de méthane entraînent une perte de profits

Dans le cadre de la valorisation du biogaz en biométhane, le méthane est séparé du dioxyde de carbone et des autres gaz présents dans le biogaz brut. Le dioxyde de carbone passe alors dans les effluents gazeux, mais le méthane reste dans le flux de gaz principal et peut être utilisé comme carburant renouvelable. Cependant, une petite quantité de méthane s’échappe dans le flux des effluents gazeux.

Heikkilä poursuit : « Les émanations de méthane désignent le processus, non pas de capture du méthane, mais de son échappement dans l’atmosphère. Le méthane étant un gaz à effet de serre dangereux, environ 20 fois plus nocif que le dioxyde de carbone, réduire ces émanations doit être envisagé de manière très sérieuse. Sans contrôle des émanations de méthane, les avantages environnementaux générés par l’utilisation du biométhane sont réduits, à l’instar du rendement. La sonde MGP262 offre la possibilité de contrôler le processus de valorisation et permet à nos clients de se concentrer sur une production de biométhane de la meilleure qualité possible. Un processus de récupération du biométhane optimisé et efficace génère à la fois de plus grands profits et offre de plus grands avantages pour l’environnement. »

Une solution de mesure durable de bout-en-bout pour l’industrie du biogaz La nouvelle sonde MGP262 fait suite à l’instrument de mesure multigaz primé, la sonde MGP261 de Vaisala, qui fournit des lectures continues du méthane, du dioxyde de carbone et de l’humidité directement dans la conduite du processus de biogaz. La sonde MGP262 surveille le back-end du processus de valorisation. Associées, elles proposent des mesures en ligne précises et fiables pour contribuer à optimiser la production de biogaz et la valorisation du biométhane de bout-en-bout.

« Il convient de tenir compte de quelques points clés pour une production efficace de biogaz. Tout d’abord, protéger le moteur de cogénération d’un excès d’humidité pendant le processus pour éviter la corrosion et les pannes. C’est là que notre MGP261 révolutionnaire occupe une classe à part », déclare Heikkilä. « Ensuite, il est important de contrôler l’ensemble du processus jusqu’au dégazage avec la sonde MGP262 pour minimiser les pertes et les impacts environnementaux négatifs causés par les émissions de méthane incontrôlées. »

La sonde MGP262 affiche une résistance chimique élevée et son boîtier métallique dispose d’un indice de protection IP66. L’instrument est également certifié Ex en zone 0 à l’intérieur des conduites et en zone 1 à l’extérieur ; il est donc parfait pour les installations en ligne exposées à des atmosphères explosives.

Avec sa fonctionnalité d’étalonnage automatique, ses faibles besoins d’entretien et ses faibles coûts de durée de vie, la série MGP260 offre un moyen optimal de surveiller l’ensemble du processus de production du biogaz et d’assurer en permanence son efficacité.

La sonde MGP262 sera disponible au cours du premier trimestre 2021.

https://www.vaisala.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: