En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

95% des retailers affirment que l’optimisation des stocks est la priorité absolue

Publication: 11 février

Partagez sur
 
L’étude menée par Symphony RetailAI et Incisiv révèle également les tendances en matière de merchandising et d’assortiment : 77 % des cadres de la distribution prévoient de modifier l’agencement des magasins et de réorganiser les catégories de produits afin de répondre à l’essor du click and collect...
 

Symphony RetailAI, fournisseur mondial de solutions d’IA et d’informations centrées sur le client à destination des distributeurs et des fabricants de PGC tout au long de la chaine de valeur, présente les résultats de son enquête sur la gestion des catégories et l’optimisation des assortiments, menée en partenariat avec Incisiv. Dans cette enquête, les dirigeants de la grande distribution confirment un changement de priorités à court terme pour faire face à la pandémie COVID-19 : 95 % d’entre eux citent l’optimisation des stocks comme leur principale priorité en ce début de nouvelle année fiscale.

L’étude révèle un écart entre les intentions et les réelles capacités des retailers en matière de gestion des catégories et d’optimisation des assortiments. L’enquête montre également comment les distributeurs prévoient d’améliorer leurs efforts en merchandising pour soutenir la « nouvelle normalité », une grande majorité d’entre eux déclarant qu’ils prévoient d’investir dans des technologies de gestion des catégories intégrées et basées sur le cloud. L’étude souligne que la réalisation des objectifs de croissance nécessite une mise à niveau des capacités tant pour les distributeurs que pour les fabricants de PGC.

De nouvelles priorités et un nouveau modèle de magasin pour déployer un merchandising omnicanal

Les priorités stratégiques ont changé à la lumière des récents événements, et les priorités à court terme des distributeurs ont évolué en conséquence. Aujourd’hui, 95 % des personnes interrogées déclarent que l’amélioration de la disponibilité en rayon et la réduction des ruptures de stock sont leurs principales priorités. L’année dernière à la même époque, ils étaient 67 % à citer l’optimisation de l’assortiment comme priorité, afin de pouvoir mieux répondre à la demande des consommateurs. Cette évolution indique que les défis opérationnels à court terme vont de nouveau céder la place à l’optimisation des assortiments, en particulier à mesure que les pays sortent de la pandémie et que les préférences des consommateurs évoluent plus rapidement et plus dynamiquement qu’auparavant.

Le category management et les objectifs d’assortiment comprennent également les transformations physiques du magasin. L’enquête a révélé que la majorité des distributeurs (77 %) cherchent à consacrer plus d’espace au magasin pour soutenir les services de drive et de click and collect. Cela va avoir un impact sur l’agencement des points de vente et l’espace physique consacré à des catégories de produits spécifiques, obligeant les distributeurs à rationaliser efficacement leurs assortiments sans décevoir leurs consommateurs.

L’insuffisance des données, des technologies et des capacités d’analyse contribue à l’écart de maturité

Lorsqu’on leur a demandé d’évaluer les performances de leurs technologies de category management, la majorité des dirigeants du retail interrogés (79 %) ont déclaré que leurs solutions actuelles étaient soit moyennes, soit médiocres. En outre, 58 % disent n’avoir aucune intégration, ou seulement une intégration partielle, de leurs systèmes de category management, et 78 % des personnes interrogées utilisent soit des analyses de base dans les processus de category management, soit aucune analyse du tout.

Mais le changement pointe à l’horizon. Une analyse des plans prospectifs des retailers révèle un besoin de mieux protéger leurs capacités opérationnelles contre les perturbations futures, 55 % des cadres de la distribution prévoyant d’intégrer la planification par catégorie et les données de la Supply Chain dans les 12 à 24 prochains mois. Les supermarchés ont également indiqué en très grande majorité qu’ils aimeraient effectuer deux fois plus de revues de catégories chaque année.

« Les supermarchés ayant une plus grande maturité analytique et une intégration plus poussée sont en tête du secteur en termes de performance – ils constatent un panier moyen deux fois supérieur à ceux de leurs homologues moins matures, et s’arrogent 2,6 fois la part du portefeuille », commente Gaurav Pant, directeur de l’information, Incisiv. « Notre étude avec Symphony RetailAI met en lumière les obstacles existants en matière de merchandising et souligne les avantages d’une mise à niveau technologique pour mieux atteindre les objectifs de 2021. »

« La pandémie a bouleversé les plans des distributeurs en 2020, et cela se reflète dans les changements de priorité en matière de merchandising que l’étude met en lumière », déclare Chris Koziol, PDG de Symphony RetailAI. « Le Covid nous a montré que les retailers doivent être prêts à faire face à toute perturbation de l’offre et de la demande. Pour relever ces défis, il est essentiel de jeter des bases évolutives fondées sur des données intégrées et des analyses utiles à la pris de décision. »

Des données précises et en temps réel sont essentielles pour améliorer la planification des catégories et les décisions de merchandising, comme l’ont indiqué 81 % des retailers interrogés dans l’étude. Afin d’optimiser à la fois les assortiments et les stocks de manière rationnelle et souple, les retailers doivent tirer parti des informations, des analyses et des recommandations basées sur l’intelligence artificielle pour prendre des décisions optimales en matière de merchandising.

https://www.symphonyretailai.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: