En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance

Publication: 26 janvier

Partagez sur
 
Un paiement d’étape, dans le cadre du programme collaboratif EFFIMab, qui reflète des avancées clés du développement clinique d’OSE-127/S95011...
 

OSE Immunotherapeutics SA, annonce avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier1.

Ce nouveau financement de 1,3 million d’euros a été déclenché par le franchissement de plusieurs étapes clés du produit OSE-127/S95011 incluant le renforcement des données précliniques et translationnelles dans l’indication rectocolite hémorragique (RCH), la fin de l’étude clinique de phase 1, la première autorisation réglementaire d’étude clinique de la phase 2 dans la RCH et des étapes spécifiques de fabrication du produit.

« Ce nouveau paiement d’étape reflète les avancées significatives d’OSE-127/S95011, aujourd’hui en phase 2 clinique dans un essai mené sous la promotion d’OSE dans la RCH, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin très invalidante qui touche 3,3 millions de personnes aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Avec 70 à 75 % des patients qui ne répondent pas ou ne répondent plus aux traitements actuels, la RCH représente un besoin médical important. Cette indication offre par ailleurs un large potentiel de marché pour OSE-127/S95011, un produit au mécanisme d’action innovant et différentié, seul anticorps monoclonal doté de propriétés purement antagonistes de l’IL-7R. Nous sommes impatients de pouvoir confirmer l’efficacité du produit dans les deux indications prévues dans notre accord de partenariat avec Servier qui va démarrer prochainement, en tant que promoteur, une phase 2 chez des patients souffrant du syndrome de Sjögren, une autre maladie auto-immune invalidante », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

L’étude clinique de phase 2 d’OSE-127/S95011 dans la rectocolite hémorragique

Cette étude a démarré en décembre 2020 sous la promotion d’OSE Immunotherapeutics. Elle vise à évaluer l’efficacité et la tolérance du produit versus placebo chez des patients atteints de RCH active modérée à sévère après échec, perte de réponse ou intolérance à un ou plusieurs traitements antérieurs. En parallèle de cet essai, une étude clinique de phase 2 devrait démarrer prochainement dans le syndrome de Sjögren sous la promotion de Servier. L’accord d’option de licence prévoit le versement par Servier d’un paiement d’étape de 5 millions d’euros à OSE à l’inclusion du premier patient dans cette phase 2.

OSE-127/S95011 est développé en partenariat avec Servier dans le cadre d’un accord d’option de licence jusqu’à la finalisation de deux études cliniques de phase 2.

La rectocolite hémorragique (RCH)

La RCH est une maladie inflammatoire invalidante de l’intestin qui touche 3,3 millions de patients aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Malgré de nombreuses options thérapeutiques déjà approuvées, le taux de rémission est de 25 à 30 %2, laissant une grande partie des patients en échec thérapeutique et en attente de nouvelles alternatives de traitement. Les standards de traitement actuels reposent en grande partie sur deux classes thérapeutiques (5-ASAs et TNF ?) qui totalisent un marché de 6,3 milliards de dollars.

http://ose-immuno.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: