En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La CAMI Sport & Cancer, soutenue par Gilead

Publication: 21 janvier

Partagez sur
 
Kite lance un programme innovant de thérapie sportive sur-mesure pour les patients traités par thérapie cellulaire...
 

En octobre 2020, grâce au soutien institutionnel de Gilead-Kite, la CAMI Sport & Cancer a lancé un projet unique qui permet d’accompagner des patients traités par « CAR T Cells » grâce à un programme par un accompagnement sur-mesure de thérapie sportive CAMI. Mis en place en octobre au sein de l’IUCT Oncopole de Toulouse et du CHU de Bordeaux, ce projet débutera prochainement au sein d’un troisième centre hospitalier. Ce programme est une première en France avec des objectifs ambitieux : répondre spécifiquement aux besoins de ces thérapies innovantes afin d’optimiser la tolérance au traitement, d’améliorer la qualité de vie et d’augmenter les chances de rémission des patients.

Nouveau traitement du cancer en plein développement, les CAR T cells sont une immunothérapie qui repose sur la modification génétique des lymphocytes T du système immunitaire d’un patient. Ces lymphocytes sont prélevés, modifiés dans des unités de laboratoire spécifiques, puis réinjectés au patient. Elles sont alors capables de reconnaitre et de détruire les cellules cancéreuses. Cette thérapie cellulaire est une sorte de reprogrammation du système de défense du patient.

La thérapie CAR T Cells est un traitement innovant non seulement par la technologie mais également par la prise en charge du patient, avec plusieurs étapes (prélèvement des lymphocytes T, modification génétique, multiplication et réinjection des cellules au patient). Afin d’accompagner spécifiquement ces patients avec une thérapie sportive, dont les bienfaits ont été démontrés pour les traitements plus classiques des cancers, la CAMI Sport & Cancer a construit un programme sur-mesure en fonction de la particularité et de la durée du traitement par thérapie CAR T Cells.

« C’est une première en France, une véritable innovation dans la prise en charge des patients traités par CAR T Cells. Cette phase pilote va permettre d’affiner encore ce programme sur-mesure pour ces patients », souligne Jean-Marc Descotes, co-fondateur et Directeur Général de la CAMI Sport & Cancer.

Lancement de la phase pilote dans trois hôpitaux

Soutenu institutionnellement par Gilead-Kite, ce programme concernera au départ 60 patients répartis sur trois hôpitaux : l’IUCT-Oncopole de Toulouse, le CHU de Bordeaux, et un troisième centre hospitalier. Le programme a été lancé le 19 octobre dans deux premiers centres hospitaliers en France : au sein du service d’hématologie du Pr Recher de l’Institut Universitaire de Cancérologie de Toulouse – Oncopôle et au sein du service d’hématologie du Pr Pigneux du Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux.

« L’approche de la thérapie sportive de la CAMI est extrêmement intéressante. Elle permet au patient de se préparer physiquement et psychologiquement au traitement et de mieux le vivre. C’est un vrai plus pour la qualité de vie pendant et après la thérapie », explique Michel Joly, Président de Gilead France.

Une thérapie sportive spécifique pour ce traitement

Issu d’une concertation étroite entre professionnels de santé et experts de la CAMI, la spécificité du programme est de se composer de trois étapes :

- Avant l’hospitalisation : 3 séances par semaine à domicile (ou à l’hôpital avant ou pendant un RDV médical) pendant environ deux semaines. Le but est de préparer les patients à l’hospitalisation.

- Pendant l’hospitalisation : 3 séances par semaine en chambre pendant environ trois semaines. Le but est d’aider le patient à mieux supporter les effets secondaires des traitements.

- Aaprès l’hospitalisation : 3 séances par semaine à domicile (ou à l’hôpital avant ou pendant un RDV médical) pendant environ deux semaines. Le but est de favoriser le retour à une vie la plus normale possible.

Ces 21 séances sont entrecoupées de consultation de thérapie sportive comprenant bilan de santé et tests physiques. Pour ceux qui le souhaitent, les patients ont ensuite la possibilité de poursuivre l’accompagnement dans les programmes ambulatoires de la CAMI Sport & Cancer (séances collectives de 10 à 15 patients).

Des objectifs ambitieux

La mission d’intérêt général de la CAMI Sport & Cancer est de proposer des programmes de thérapie sportive aux patients en traitement d’un cancer pour augmenter leurs chances de rémission, lutter contre les effets indésirables des traitements et améliorer leur qualité de vie. De manière plus concrète, l’objectif de ce programme doit permettre aux patients pris en charge :

- Une diminution de leur masse graisseuse (facteurs de croissances des cellules cancéreuses)

- De lutter contre leur perte de masse musculaire

- De lutter contre leur déconditionnement et leur perte d’autonomie physique (dans les gestes quotidiens, dans la motricité, dans la gestion des activités personnelles et familiales)

- De lutter contre la fragilité osseuse induite par les traitements anti-cancer : on observe une diminution significative des risques de comorbidité pour les patients plus âgés ou pour les patients qui souffrent de facteurs aggravants : obésité, ostéoporose, diabète de type 2 en particulier.

- Une diminution de la médication adjuvante prescrite pour améliorer les conséquences des traitements. A ce titre, on observe un impact positif direct et majeur de l’activité physique sur : La prise d’antidépresseurs (psychotropes, anti-anxiolytiques, etc.), de somnifères, d’antalgiques Outre l’impact reconnu sur la santé du patient, l’activité physique et en particulier la méthode utilisée par la CAMI permet d’améliorer la qualité de vie des patients (bien-être, anxiété, dépression, sommeil, autonomie, etc.), de lutter contre l’isolement, de faciliter le lien social et permet aux patients de s’inscrire dans une dynamique de projet, de permettre la réappropriation du corps, une meilleure image corporelle et estime de soi. Grâce à une première prise en charge en amont du traitement, la thérapie sportive de la CAMI doit permettre de mieux préparer chaque patient au traitement et d’y favoriser l’adhérence.

Des résultats démontrés dans plusieurs type de cancers

L’activité physique a été reconnue comme une thérapeutique non-médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé dès 2011 et a été intégrée au panier de soins oncologiques de support par l’INCa en 2016 au regard de ses bénéfices1. Il est aujourd’hui reconnu que la pratique régulière d’une activité physique soutenue, réduit la fatigue liée aux cancers, aide à combattre les effets indésirables des traitements tant physiques que psychologiques pourrait améliorer la qualité de vie des patients et pourrait être associée à une diminution du risque de récidive des principaux cancer2.

La loi « Sport sur ordonnance » de mars 2017 permet également aux médecins de prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’une affection de longue durée3.

Rappelons enfin qu’un programme d’activité physique est d’autant plus efficace qu’il est débuté précocement dans la prise en charge et maintenu sur la durée.

http://www.kitepharma.com/

http://www.sportetcancer.com/

http://www.gilead.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: