En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Covid-19 : Pando2 lance le premier indice d’évaluation du risque de contagion

Publication: 15 janvier

Partagez sur
 
Pando2, start-up spécialisée dans la qualité de l’air, annonce le lancement du premier indice permettant de mesurer en temps réel la contagiosité d’un espace intérieur à la Covid-19...
 

Grâce à une technologie unique alliant capteurs de qualité de l’air et analyse des données en temps réel, il est désormais possible de prévenir les risques de contagion liés à la Covid-19 de chaque espace équipé !

À l’heure où le pays ne parvient pas à sortir de la « deuxième vague » et à endiguer la circulation du virus, cette initiative constitue une avancée majeure dans la gestion de l’épidémie et une opportunité pour accélérer la réouverture des espaces intérieurs.

Ce projet inédit est déjà expérimenté depuis décembre 2020 au sein d’établissements scolaires, de crèches et de bureaux.

Une évaluation en temps réel et en continu de la contagiosité des espaces intérieurs

La propagation aéroportée de la Covid-19 dans les espaces clos est l’un des vecteurs de transmission du virus. Fort de ce constat largement démontré, et s’appuyant sur une approche innovante basée sur une technologie éprouvée en matière de qualité de l’air intérieur (QAI), Pando2 met à disposition de ses clients le premier indice d’évaluation du risque de contamination de l’air intérieur.

L’application mesure en temps réel la température et l’humidité des lieux, qui ont des incidences sur le temps de survie du virus sur les surfaces. En y ajoutant les concentrations de CO2, indicateur de la présence humaine, et du niveau de renouvellement d’air, elle est en mesure de fournir une indication précise de la contagiosité d’une pièce. La solution développée par Pando2 permet également de réagir rapidement après l’envoi d’alertes et de recommandations destinées à aérer le lieu concerné (ouverture des portes ou fenêtres en fonction de l’état de la qualité de l’air intérieur et extérieur), mais également de piloter les systèmes de ventilation et/ou de purification de l’air.

Alors que le taux de contamination à la Covid-19 est encore très élevé dans le pays, Pando2 apporte ainsi une contribution concrète à la maîtrise de l’épidémie, ainsi qu’une solution efficace permettant d’accélérer la réouverture des espaces culturels (cinémas, musées, théâtres, etc.) où le port du masque est systématique et la fréquentation contrôlée.

Dans la cadre d’expérimentations sur la gestion de la QAI, la Ville de Paris et la Région Ile-de-France testent déjà cet indice d’évaluation du risque de contagion à la Covid-19 dans des crèches ou des écoles maternelles et primaires.

En outre, la start-up travaille déjà avec des partenaires pour coupler son approche avec une technologie sans fil de traçage des contacts dans les lieux clos, notamment culturels.

PANDO² : une start-up experte de la Qualité de l’Air :

La qualité de l’air intérieur (QAI) : Un enjeu de sante publique

La pollution de l’air représente la troisième cause de mortalité prématurée en Europe. Par ailleurs, un individu passe en moyenne plus de 80 % de son temps dans des lieux clos où l’air peut être jusqu’à 8 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Alors que la pollution atmosphérique est bien connue du grand public, la qualité de l’air intérieur (qui inclut l’aérobiologie) devient essentielle.

En effet, outre les polluants importés de l’extérieur, de nombreuses substances peuvent être émises à l’intérieur des locaux, ce qui altère la QAI. Un air vicié, incolore et souvent inodore a un impact avéré sur la santé mais également sur le confort, la concentration et donc la productivité de ses occupants.

Chaque année en France, la pollution de l’air est responsable de 65 000 décès, faisant plus de victimes que le tabac et la circulation automobile réunis. Il s’agit d’un enjeu de santé publique majeur dont commencent à se saisir les pouvoirs publics suite à la mise en application du décret Grenelle 2 rendant obligatoire l’évaluation de la qualité de l’air dans certains établissements recevant du public, tels que les crèches, les écoles maternelles, les écoles primaires mais aussi les collèges et lycées depuis janvier 2020.

Pando2 l’application de gestion de la qualité de l’air la plus avancée du marche

Face à cet enjeu, il n’y avait jusqu’à présent pas de solution globale permettant de rendre visible cette menace invisible et de proposer une analyse en temps réel de ces nuisances et des solutions d’amélioration efficaces et connectées. Les solutions d’analyse étaient jusque-là coûteuses et peu ergonomiques ; les moyens de remédiation étaient quant à eux proposés indépendamment des solutions de mesure et analyse.

C’est en partant de ce constat que Jean-Gabriel WINKLER, Rudy MENDUNI et Guy-Charles KOUAME ont lancé Pando2 en août 2018. Interopérable avec la majorité des capteurs du marché, l’application qui peut contrôler plus de 15 paramètres selon les besoins des clients, centralise et analyse en temps réel l’ensemble des informations relatives à la qualité de l’air intérieur (température, humidité, CO2, composés organiques volatiles, particules fines, etc.) et extérieur (température, humidité, conditions et prévisions météo, polluants extérieurs) ainsi que les systèmes de ventilation (débits d’air) et les systèmes de purification de l’air. Ces mesures s’effectuent par salle à l’échelle d’un ou plusieurs établissements. L’application offre ainsi un monitoring sur-mesure et complet et permet de réaliser :

- Diagnostic de la qualité de l’air : Mesure en continu de la qualité de l’air intérieur, détection des produits et comportements problématiques, analyse des systèmes de ventilation et de l’étanchéité du bâtiment à l’air extérieur, détermination des niveaux d’exposition par pièce, etc.

- Amélioration de la qualité de l’air intérieur : Formulation de préconisations concrètes d’amélioration de la qualité de l’air, émission d’alertes et recommandations en temps réel, mise en place et pilotage de solutions de remédiation.

- Valorisation de la démarche et suivi automatisé : sensibilisation des occupants par une information adaptée et ouverte à tous (QR codes), suivi automatisé de l’exposition des occupants à la pollution et de l’efficience des plans de remédiation mis en place.

Une solution qui séduit de grands acteurs institutionnels

Pour développer cette application unique, l’équipe s’est attachée dans un premier temps à étudier l’ensemble des solutions sur le marché et constituer la base de données la plus complète sur la qualité de l’air en cartographiant et agrégeant l’ensemble des données pertinentes.

Elle a ensuite déployé une version beta de sa solution en avril 2019 et a itéré avec ses clients et utilisateurs afin de proposer la meilleure expérience possible. La V1 de l’application, commercialisée depuis septembre 2020, a d’emblée séduit de grands acteurs institutionnels à l’image de la Ville de Paris, de la Région Ile-de-France qui ont lancé plusieurs expérimentations dans des crèches, écoles maternelles et primaires.

Pando2 leur permet d’appréhender, anticiper et réduire les effets de la pollution intérieur et extérieur, de répondre à leurs obligations règlementaires et d’innover en évaluant grâce à l’application différents dispositifs de traitement de l’air intérieur.

http://www.pando2.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: