En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Transition énergétique, un paradoxe français

Publication: Décembre 2020

Partagez sur
 
58% des Français sont pour la transition écologique mais 82% sont toujours chez les fournisseurs qui investissent le moins dans les énergies renouvelables...
 

Invitée récurrente du débat public, la transition écologique est devenue l’une des préoccupations sociétales majeures des Français. Les pouvoirs publics la priorisent sur l’agenda politique tandis que les sommets et mobilisations citoyennes, de plus en plus fréquents, accélèrent l’éveil de la conscience collective.

Pourtant, le pas entre les paroles et les actes semble difficile à franchir. Comment l’expliquer ? Bulb, fournisseur d’énergie verte et l’institut de recherche YouGov se sont intéressés à la connaissance des Français sur leur énergie et soulignent que chaque acteur, des pouvoirs publics aux fournisseurs en passant par les consommateurs, a un rôle à jouer dans la transition énergétique

Plus de la moitié des Français sont sensibles à la transition écologique mais ont du mal à sauter le pas vers l’énergie verte

Dichotomie des Français, investissement relatif des pouvoirs publics ou juste un manque criant de clarté chez les fournisseurs d’électricité ? La question mérite d’être posée au vu des résultats de l’étude. Premier élément de réponse, si les Français sont majoritairement en faveur d’une transition écologique pérenne, seuls 11% ont souscrit à une offre verte en 2019* et ce pour une raison : un grand manque de clarté des fournisseurs. En effet, 38% des Français estiment que les différentes offres d’énergie ne sont pas suffisamment compréhensibles.

Le manque de clarté pénalise l’adoption de l’énergie verte

32 % des Français reprochent à leurs fournisseurs un manque d’offre d’énergie verte. Pourtant, presque tous en proposent et même les fournisseurs historiques. Problème : La tarification de ces offres vertes est supérieure à celle de leurs offres classiques.. Ce qui n’encourage pas les Français à changer d’offre face à une peur logique de voir leur facture augmenter, accrue par un flot d’informations opaques. Le prix supposément excessif des offres est d’ailleurs le premier défaut pointé par 45% d’entre eux. C’est pourtant loin d’être le cas de la plupart des fournisseurs alternatifs qui ont commencé à démocratiser les énergies renouvelables en proposant des tarifs abordables.

Quid des fournisseurs dans la transition énergétique ? Près d’un Français sur deux ne semble pas compter sur eux

Les fournisseurs alternatifs 100% énergie verte ont ouvert le débat et la prise de conscience, mais le combat est loin d’être gagné. La transition énergétique se doit d’être favorisée et accompagnée en premier lieu par les fournisseurs d’énergie. Les fournisseurs verts, qui en plus de mettre en place des partenariats avec des producteurs vertueux en matière d’environnement, se doivent d’être pédagogues sur ces questions. Encore plus auprès de 44% des sondés qui semblent satisfaits des offres classiques et ne demandent rien de plus.

C’est en ce sens que Bulb et son directeur France, Olivier Xu, essaient de convaincre les Français que la transition écologique est l’affaire de tous : « Les fournisseurs alternatifs d’énergie verte ont amorcé une prise de conscience et ils doivent continuer à communiquer largement et à informer les consommateurs. Notre rôle est bien sûr d’élever leur niveau d’exigence et les encourager davantage à se poser les bonnes questions, mais aussi d’emporter les fournisseurs classiques dans notre sillon. C’est un changement collectif qui est en train de s’opérer, nous avons tous un rôle à jouer. »

http://www.bulb.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: