En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le 2ème site industriel de la start up cimentière Cem’In’Eu en voie d’achèvement

Publication: Novembre 2020

Partagez sur
 
Après l’usine Aliénor Ciments de Tonneins, Cem’in’Eu, la start up industrielle poursuit son développement avec l’installation de son site de Portes-lès-Valence dans la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes...
 

Après une interruption liée au premier confinement en mars, le chantier du site industriel de Rhône Ciments a repris cet été avec un calendrier dynamique et cadencé.

« Malgré la crise, nous travaillons en étroite collaboration avec l’ensemble des entreprises intervenant sur le chantier pour assurer le démarrage industriel du site Cem’In’Eu de Portes-lès-Valence dès février prochain. Un calendrier que nous voulons ambitieux et qui nous permettra de répondre à une demande forte de nos clients dans le quart Sud-Est de la France » déclare Magali Laurenço, directrice de Rhône Ciments.

Les bâtiments sont désormais finalisés

Priorité a été donnée à l’achèvement des lots constructifs (bâtiments de production, bureaux et laboratoire) permettant ainsi à l’équipe de s’installer in situ et ce dès septembre 2020 dans le respect de la distanciation sociale exigée par le contexte sanitaire et les protocoles mis en place.

Une forte mobilisation pour une reprise soutenue du chantier process depuis le début octobre

Dès le 1er octobre le volet process du chantier reprenait activement, 4 grandes sections avançant parallèlement :

- La zone dédiée à la manutention des containers avec l’aménagement de la voie ferrée, du pont-roulant et basculeur de conteneurs,

- La station de broyage des matières premières, élément stratégique du process Cem’In’Eu

- Les silos pour stockage et expéditions

- Et enfin la zone d’ensachage et de palettisation du ciment.

Les principales pièces stratégiques liées à ces quatre sections du process ont été livrées sur site : virole de broyage, ensacheuse, 4 des 6 silos. Le chantier de Rhône Ciments ne mobilise chaque jour pas moins de 60 personnes réparties sur les différentes zones de travail.

Un protocole COVID très exigeant

La base de vie est ainsi scrupuleusement nettoyée tous les jours. Pour le respect de la distanciation sociale, deux réfectoires ont été mis en place. Quant aux bungalows, tous sont équipés de gel hydroalcoolique et une jauge y est respectée en fonction des m2. L’ensemble des règles de sécurité et COVID ont été définies en collaboration avec le coordinateur SPS (sécurité et protection de la santé) de l’APAVE

Cem’In’Eu recrute à Portes-Lès-Valence

En ce mois de novembre, six personnes sont aujourd’hui salariées de Rhône Ciments qui seront bientôt rejointes par 4 nouveaux collaborateurs actuellement en cours de recrutement.

En février prochain, date de lancement de l’activité industrielle, l’effectif de l’usine sera porté à 14 personnes pour à terme atteindre une trentaine de salariés.

Premiers essais de production dès février 2021

Une fois achevé le chantier, en début d’année 2021, les premières tonnes de matières premières sont attendues courant février pour des premiers essais de production début mars. Le site Rhône Ciments montera ensuite progressivement en charge pour atteindre, à terme, sa capacité de production de 240 000 tonnes par an.

Les démarches enclenchées permettront une certification européenne CE des ciments de Rhône Ciments en juin 2021 et devraient aboutir à l’obtention de la norme NF en Février 2022, délivrée par l’AFNOR..

http://www.cemineu.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: