En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les normes électriques en France : que faut-il savoir ?

Par Lily Meyer, Journaliste freelance spécialisé dans les nouvelles technologies

Publication: 21 novembre

Partagez sur
 
Vous avez sûrement déjà entendu parler de la norme électrique NF C 15-100, surtout si vous travaillez dans le secteur de l’électricité ou si vous êtes en pleine rénovation ou construction d’une maison...
 

Cependant, beaucoup de Français ne savent toujours pas ce que cette norme signifie malgré son importance. Alors, qui l’a inventé et à quoi sert-elle exactement ? Quelles sont les différentes règles à respecter en accord avec celle-ci ?

Une réglementation stricte

La norme française NF C 15-100 existe depuis 1956 où elle succède la norme C11 de 1911. Dans les années 50, de plus en plus de logements et d’industries ont accès à l’électricité de manière exponentielle créant ainsi un besoin pour une norme de protection règlementant les installations électriques basse tension. Aussi créée pour protéger les travailleurs dans les établissements avec des courants électriques de haut niveau comme les chantiers, expositions, établissements industriels et bien d’autres.

Cette norme connaît régulièrement des changements pour être en accord avec les nouvelles technologies et les avancées techniques dans le domaine électrique, par exemple les objets connectés ou la domotique. En 2015, la norme se tourne plus vers la sécurité des biens et des personnes, avec par exemple la création d’un espace technique électrique (ETEL), cet espace doit être dédié aux équipements électriques du sol au plafond, composé d’un platine disjoncteur d’abonné, un tableau électrique et un coffret de communication.

Quelles sont les règles à respecter ?

À ce jour, il existe plusieurs règles mises en place pour cette norme, ces règles s’appliquent dans chaque pièce d’un bâtiment et d’une maison avec des indications strictes. La norme impose un nombre minimal d’équipements électriques par pièce. La cuisine se doit par exemple d’avoir 1 point lumineux, six prises de courant à 10/16 ampères dont 4 doivent être en hauteur mais pas au-dessus d’un évier ou d’une plaque de cuisson.

Les points d’éclairage, quant à eux, doivent être de huit par circuit maximum. Toute l’installation d’un bâtiment doit être aussi protégée de, au moins, deux disjoncteurs différentiels. Chaque pièce a de nombreuses restrictions, il faut donc faire attention de vérifier à chaque fois quelles restrictions s’appliquent à quelle pièce. Les fils électriques sont aussi rudement sélectionnés et remplacés si défaillants.

Faut-il mettre à jour son installation électrique ?

Selon la loi, vous n’avez pas l’obligation de mettre au jour et aux normes votre local, bâtiment ou maison mais celle-ci est fortement recommandée. Cette norme s’applique seulement sur les logements neufs et en cours de rénovation. Mais, on le rappelle, la norme NF C 15-100 vise à protéger les installations électriques mais aussi les personnes contre les sinistres. En effet, 30% des accidents domestiques sont à cause d’une installation électrique vétuste. Les assureurs peuvent aussi choisir de ne pas assurer le bâtiment si l’installation est trop ancienne.

https://fr.rs-online.com/web/c/cabl...

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: