En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

SIAMS : les services plus

Publication: 19 novembre

Partagez sur
 
Après le report puis l’annulation de SIAMS, les organisateurs ont réuni le comité des exposants afin de réfléchir à des idées et des solutions pour « compenser » la non tenue de SIAMS et éventuellement mettre en place des solutions complémentaires pour les années impaires...
 

Ces concepts préliminaires ont ensuite été, pandémie oblige, discutés avec les exposants intéressés lors d’un « chat » animé.

Laurence Roy responsable clientèle explique en préambule : « Les idées développées avec le comité des exposants ont rencontré un accueil très positif et la séance de « chat » du 10 novembre a été très vivante et constructive. Encore une fois nous avons pu voir l’implication et la volonté des exposants à nous aider à faire de SIAMS le meilleur salon possible (et doté des meilleurs services additionnels possibles). C’est fantastique d’inventer et de travailler avec de tels clients et nous souhaitons encore les remercier ».

Des services au service des exposants

SIAMS en fait déjà plus, notamment avec le portail d’informations microtechniques, les services markom et le club des exposants, mais les organisateurs ont voulu aller plus loin pour permettre à ces derniers de continuer de promouvoir leurs produits et solutions dans le cadre SIAMS reconnu… même sans exposition. Pierre-Yves Kohler, directeur nous dit : « La situation de l’année 2020 est terrible pour tous et nous devons faire le dos rond en espérant des jours meilleurs. Mais nous ne voulons pas rester les bras croisés à attendre que ça passe. Nous voulons offrir toujours davantage à nos exposants et nous souhaitons que faire partie de la communauté des exposants à SIAMS soit vraiment un avantage concurrentiel pour eux. C’est pourquoi nous réfléchissons à ces nouvelles idées et sommes super motivés à aller de l’avant avec et pour eux ! ».

Pour rencontrer ses clients en vrai…

1. Des petites manifestations

Les années impaires, les organisateurs envisagent de mettre en place des petites manifestation ciblées en investissant un minimum en temps et en argent. L’installation se fait le matin même de l’événement (ou la veille selon la taille choisie). Les participants au « chat » sont éventuellement intéressés à la mise en place de tels événements, mais même s’ils relèvent la flexibilité d’une telle solution (et la possibilité de l’annuler facilement), ils ne pensent pas que le premier semestre de l’année prochaine puisse l’accueillir (pour des raisons sanitaires). Cependant l’idée est jugée intéressante pour les années impaires et dans le « monde post-Covid ». Lors d’une telle manifestation, l’idéal serait de mixer avec des éléments virtuels pour élargir le cercle de diffusion de l’information. Les organisateurs envisagent une éventuelle mise en place à l’automne 2021 ou en 2023.

2. Une ou plusieurs journées de conférences

Le but de cet événement est de permettre aux exposants de mettre en valeur leurs produits, services et innovations de manière simple lors de journées conceptuelles de présentations. La participation est simple et rapide et ces événements peuvent également être diffusés « live en streaming » pour les visiteurs ne pouvant ou ne souhaitant pas se déplacer à Moutier. Les participants au « chat » du 10 novembre sont très intéressés à la mise en place d’une journée de conférences. Il est donc décidé que SIAMS organisera une journée de conférences en mai 2021. Cette journée sera très pointue techniquement et se rapportera à un thème particulier encore à définir.

..et de manière virtuelle

3. Service de vidéo clé en main

L’idée ici était de proposer un service de réalisation de vidéos simple et rapide ainsi que des aides conceptuelles et pour la diffusion. A priori le service de réalisation de vidéos ne semble pas intéresser les participants en tant que « produit indépendant ». Toutefois s’il est lié à un concept de diffusion dans les mondes réel et virtuel, il pourrait devenir un service que les participants accueilleraient certainement positivement. Des vidéos sur le portail d’informations et une utilisation plus poussée de la place de marché virtuelle qu’il représente en renforcerait probablement l’attractivité.

4. La place de marché alternative (virtuelle)

Laurence Roy explique : « Le SIAMS est une place de marché où l’une des forces est les rencontres et les contacts de chacun. Y aurait-il une possibilité pour maximiser les contacts et les adresses de chacun dans un concept virtuel ? Nous sommes convaincus que le portail offre une place de marché virtuelle très intéressante et l’idée serait de l’utiliser plus encore ». Les participants sont très intéressés à développer cette solution, ceci dans une logique d’outil de communication intégré. Ils relèvent qu’il faudra notamment trouver l’équilibre entre donner des thèmes pour rester très pointus et permettre aux visiteurs d’aller à l’essentiel mais également garder les points forts d’une expo que sont les découvertes « presque par hasard » de produits et solutions. A priori, ils sont d’accord de collaborer à des actions de promotion de la place de marché pour en maximiser l’impact. Ils relèvent que les visiteurs devraient également être encouragés à contacter les exposants pour que la place de marché devienne vraiment interactive. Pierre-Yves Kohler ajoute : « Nous allons développer ce concept en collaboration avec les participants au « chat ». Ces derniers seront très rapidement impliqués de manière à pousser la réflexion et développer des solutions. Bien entendu tous les exposants seront informés des évolutions de nos projets ».

Un soutien sans faille

Les organisateurs relèvent également la compréhension et le soutien des exposants. Une majorité d’entre eux ont en effet permis aux organisateurs de garder les avances perçues en 2019 pour le SIAMS 2022. Laurence Roy conclut : « C’est un peu le grand écart pour eux et ça nous permet de passer ce cap difficile. Le formulaire qu’ils ont rempli leur offrait également la possibilité de « sponsoriser » le SIAMS, respectivement le Forum de l’Arc. Quelques-uns nous ont fait des dons, merci ! Nous ne manquerons pas de les mettre en valeur prochainement (même s’ils ne l’ont pas fait pour ça) ».

Des organisateurs super motivés

Si la situation globale est très compliquée, les organisateurs relèvent la volonté exprimée par les exposants à ne pas se laisser démotiver par la Covid-19 et à trouver des solutions. Il conclut : « J’ai tendance à me répéter, j’espère ne pas devenir gâteux… mais nous avons vraiment les meilleurs exposants du monde ! Nous sommes super motivés à tout faire pour que SIAMS leur offre un écrin réel et virtuel exceptionnel ».

http://www.siams.ch/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: