En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Venteo agit pour une bonne qualité d’air dans l’immobilier

Publication: 19 novembre

Partagez sur
 
La qualité de l’air intérieur devient une préoccupation majeure de santé publique dans le secteur de l’immobilier et d’autant plus dans le contexte actuel de crise sanitaire...
 

L’amélioration de l’air intérieur des logements fait partie des actions prévues dans le cadre du nouveau plan national Santé Environnement qui vient d’être lancé pour la période 2020-2024. Alors que des contrôles renforcés du système de ventilation devraient être mis en place dans les logements neufs avec l’entrée en vigueur en juillet 2021 de la nouvelle réglementation environnementale RE 2020, Venteo, expert technique au service de la qualité de l’air intérieur et de la performance énergétique, explique l’importance de garantir une bonne ventilation dans les bâtiments intérieurs.

Une nouvelle campagne de mesures des polluants dans l’air intérieur sera réalisée d’ici 2023 afin de mettre à jour les informations sur la qualité d’air intérieur dans les logements français. Elle permettra de tenir compte de l’évolution du parc (rénovations, nouvelles exigences réglementaires, contexte de changement climatique…), des matériaux de construction, des produits de grande consommation installés dans les logements et des pratiques des occupants. Ces polluants sont de nature variée : chimique (composés organiques volatils), biologique (C02, moisissures, bactéries, virus) ou physique (particules, fibres, radon).

Au niveau des actions envisagées, les contrôles vont être renforcés dès la construction des logements, sachant qu’une mauvaise installation du système de ventilation est très souvent à l’origine d’une mauvaise qualité de l’air intérieur. C’est notamment le cas lorsque les débits d’évacuation de l’air pollué sont inférieurs aux débits fixés par la réglementation.

A l’avenir, le maître d’ouvrage de bâtiments neufs résidentiels devra réaliser des vérifications visuelles des installations de ventilation ainsi que des mesures de débits ou pressions d’air à la réception du bâtiment. Cette disposition sera intégrée dans le cadre de la réglementation environnementale RE 2020 qui concernera aussi les maisons. Cette nouvelle réglementation s’inscrit dans la continuité de la RT2012 qui avait déjà amplifié la prise de conscience des impacts sanitaires de la qualité de l’air intérieur, légitimant ainsi la création et la pertinence du label IntAirieur. En effet avec des bâtiments étanches thermiquement, les désordres arrivent plus vite et plus fréquemment du fait de débits insuffisants de ventilation et d’une non-conformité à la réglementation trop fréquente.

Afin de protéger les occupants des bâtiments, Venteo propose une analyse de la qualité d’air intérieur couplée à un audit technique des systèmes de ventilation et des prestations de remise en état si nécessaire, afin de garantir un renouvellement de l’air intérieur optimal ainsi qu’une amélioration de la performance énergétique du bâtiment.

http://www.venteo.net/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: