En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La simulation des flux d’air contribue à rendre les salles de classe plus sûres

Publication: 17 novembre

Partagez sur
 
La réouverture des écoles en toute sécurité constitue aujourd’hui l’une des principales priorités dans le monde. En effet, la pandémie de Covid-19 fait courir à plus d’un milliard d’enfants le risque de prendre du retard dans leur éducation...
 

Afin de permettre aux élèves et au personnel enseignant de retrouver en toute sécurité le chemin de leur établissement, Dassault Systèmes a montré comment la simulation, une technique utilisée depuis longtemps pour optimiser la conception industrielle, peut être mise à profit pour optimiser les systèmes d’aération, les aménagements et les mesures de sécurité dans le but de créer des salles de classe à la fois plus sûres et plus saines.

Les études montrent que le coronavirus se propage dans l’air par l’intermédiaire des sécrétions nasales et buccales. En comprenant la physique des flux d’air et en sachant dans quelles directions se déplacent les gouttelettes potentiellement contaminées, il est possible de déterminer les mesures à prendre pour en minimiser l’impact. Dans cette optique, Dassault Systèmes a utilisé les applications SIMULIA sur la plateforme 3DEXPERIENCE pour révéler l’invisible, ainsi que pour évaluer et démontrer comment la disposition efficace de ventilateurs et le placement optimal des sièges à l’intérieur d’une salle de classe minimisent les risques d’exposition.

Si les simulations réalisées ont montré que le port du masque limite la propagation des gouttelettes entre les élèves, cette mesure n’est pas obligatoire dans toutes les écoles. En outre, dans les salles de classe mal ventilées, les gouttelettes peuvent rester en suspension dans l’air et se déposer sur le mobilier et sur les individus présents. Dassault Systèmes a simulé une salle de classe dotée de différents types de systèmes de ventilation et comprenant un élève infecté. Lorsque l’élève émet des particules dans l’air, le ventilateur central génère un flux d’air qui expulse les gouttelettes à l’extérieur de la classe et réduit le nombre de gouttelettes subsistant à l’intérieur de celle-ci.

Dassault Systèmes a par ailleurs testé et évalué plusieurs façons d’aménager une salle de classe avec différents flux d’air dans le but de déterminer quelle disposition des sièges réduit les risques d’infection parmi les élèves. L’équipe s’est appuyée sur plusieurs hypothèses concernant notamment la température ambiante, la charge virale des élèves infectés et le diamètre moyen d’une particule, avant de procéder à une analyse scientifique pour déterminer la configuration optimale.

Outre leur contribution à rendre les salles de classe plus sûres, les applications et les services SIMULIA de Dassault Systèmes sont utilisés par les ingénieurs BTP et les responsables de sites pour réévaluer leurs espaces publics et de travail dans le but de créer des environnements plus sûrs dans les hôpitaux, les aéroports, les usines, les immeubles de bureau et les espaces de vie pendant la pandémie.

http://www.3ds.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: