En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Danfoss SER : La nouvelle réglementation EPBD offre des opportunités d’économie

Publication: 30 octobre

Partagez sur
 
Danfoss y répond avec ses gammes de vannes thermostatiques...
 

L’ambition de la nouvelle directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD), qui a été transposée en droit le 15 juillet 2020, est d’aider les citoyens à consommer moins d’énergie, à économiser de l’argent et à profiter d’une vie plus saine. Danfoss, qui est non seulement le leader mondial de l’efficacité énergétique des bâtiments, mais aussi l’inventeur et l’un des pionniers des vannes thermostatiques, propose une large gamme de produits compatibles EPBD, qui équilibrent automatiquement les systèmes de chauffage, éliminent la surchauffe ou la sous-chauffe, réduisent les bruits émis, économisent l’énergie, améliorent le confort et contribuent à protéger l’environnement.

Que doivent donc savoir les ménages européens ?

Cet important texte législatif vise à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments grâce à plusieurs mesures. Parmi celles qui intéressent particulièrement les ménages figurent les dispositions relatives à la régulation du chauffage. Dans le cadre de la directive EPBD, l’installation de dispositifs d’autorégulation de température tels que des vannes thermostatiques sur chaque radiateur du logement est désormais obligatoire lors du remplacement de la source de chaleur, par exemple de la chaudière, par un installateur. Ce dernier doit vérifier la présence de vannes thermostatiques sur tous les radiateurs et en installer en cas d’absence. Cette pratique s’applique désormais à tous les états membres de l’UE. Une chaudière ne peut pas contrôler le chauffage dans les différentes pièces, c’est pourquoi une vanne est nécessaire sur chaque radiateur pour éviter la surchauffe ou la sous-chauffe. Malheureusement, la grande majorité des radiateurs installés dans les foyers de l’UE sont équipés de vannes manuelles qui ne permettent pas de réduire la consommation, ni d’économiser sur les coûts de chauffage. Si à première vue la directive EPBD peut sembler être un casse-tête de plus dont les ménages pourraient se passer, elle offre de nombreux avantages : réduire la consommation d’énergie et contribuer à la protection de l’environnement, mais aussi faire des économies, améliorer le confort intérieur et réduire les risques sanitaires liés à la prolifération des moisissures et des champignons.

Les vannes thermostatiques expliquées

Les vannes thermostatiques pour radiateurs sont des dispositifs économiques et économes en énergie, qui réduisent le gaspillage de chaleur dans les maisons, et permettent d’économiser jusqu’à 36%, voire plus, sur les coûts énergétiques. Les vannes thermostatiques de radiateur garantissent également que les économies d’énergie prévues lors de la mise en place d’une isolation ou de la modernisation d’une chaudière se concrétisent en pratique. En outre, ce type de vanne offre un plus grand confort et, par conséquent, un environnement intérieur de meilleure qualité pour les occupants. De plus, les vannes thermostatiques de radiateur n’ont pas besoin d’alimentation électrique et présentent une longue durée de vie. Il s’agit de solutions éprouvées, disponibles immédiatement et bénéficiant d’une chaîne d’approvisionnement bien établie. Pourtant, il existe une défaillance évidente du marché étant donné qu’un très grand nombre de radiateurs dépendent encore d’une vanne de radiateur manuelle.

De grandes économies pour un petit investissement

Contrairement à la croyance populaire qui suppose des dépenses élevées pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, ce n’est pas le cas avec les vannes thermostatiques. En moyenne, les ménages peuvent réduire leur consommation d’énergie pour le chauffage jusqu’à 36% en remplaçant les vannes de radiateur manuelles par des vannes thermostatiques, qui restent un équipement peu coûteux. Un autre facteur essentiel est que la plupart des ménages qui font aujourd’hui installer une nouvelle chaudière optent pour un modèle à condensation à haut rendement. Cependant, pour tirer tous les avantages de ces chaudières, il est essentiel qu’elles tournent autant que possible en mode condensation. Dans une maison équipée de vannes de radiateur manuelles, la chaudière ne passe qu’environ 5% du temps de fonctionnement en mode condensation, ce qui réduit à néant les économies potentielles. Par opposition, les vannes thermostatiques permettent à la chaudière de tourner en mode condensation pendant 80% du temps. Le bon équilibrage du système est un autre point à considérer. Si la chaleur n’est pas distribuée uniformément, la maison peut facilement devenir trop chaude ou trop froide, et les radiateurs peuvent émettre des bruits gênants. Les vannes thermostatiques à préréglage assurent l’équilibrage hydraulique automatique du système de chauffage, et empêchent les flux excessifs indésirables dans les radiateurs, ce qui permet de réaliser les économies supplémentaires par rapport à des vannes de radiateur manuelles à ouverture constante. Danfoss, l’inventeur et l’un des pionniers des vannes thermostatiques, propose une large gamme de produits compatibles EPBD, qui équilibrent automatiquement les systèmes de chauffage, éliminent la surchauffe ou la sous-chauffe, réduisent les bruits émis, économisent l’énergie, améliorent le confort et contribuent à protéger l’environnement. Plus de 40 millions de foyers sont déjà équipés de vannes thermostatiques Danfoss. Dans le cadre d’un projet de modernisation, les ménages peuvent aussi opter pour un niveau d’innovation supérieur, en choisissant des solutions de chauffage « intelligentes ». Là encore, Danfoss dispose d’une gamme de technologies qui peuvent, par exemple, assurer la commande des vannes électroniques de radiateurs, ou d’un chauffage par le sol, via une application pour smartphone, ou encore introduire des niveaux de confort et d’efficacité énergétique encore supérieurs en adaptant la température ambiante en fonction de l’emploi du temps quotidien des occupants.

Un effet simple mais majeur sur l’environnement

L’enjeu est important dans la mesure où les bâtiments représentent environ 35% de la consommation mondiale d’énergie, et où le chauffage constitue une part importante de ce pourcentage. Cependant, avec sa technologie de vannes thermostatiques « fit and forget » (installez et oubliez !), Danfoss peut aider les ménages à réduire leurs factures jusqu’à 36%, prouvant ainsi qu’il existe un moyen simple et peu coûteux d’obtenir des résultats immédiats tout en se conformant à la directive EPBD.

http://www.danfoss.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: