En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX

Publication: 29 octobre

Partagez sur
 
200 millions de doses de leur vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante contre la COVID-19. La Facilité COVAX est dirigée par Gavi et vise à assurer un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 pour tous, partout dans le monde...
 

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Sanofi et GSK ont l’intention de mettre à la disposition de la Facilité COVAX 200 millions de doses de leur vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante contre la COVID-19, si celui-ci est approuvé par les autorités réglementaires et sous réserve de la passation de contrats. Les deux entreprises ont l’intention de contribuer à l’ambition du mécanisme COVAX qui consiste à s’assurer que, dès qu’ils seront dûment approuvés, les vaccins contre la COVID-19 parviennent à ceux et celles qui en ont le plus besoin, quels qu’ils soient et indépendamment de leur pays d’origine.

« La mise en place de partenariats uniques est essentielle pour pouvoir répondre à une crise sanitaire de cette ampleur. L’engagement que nous prenons aujourd’hui en faveur de la Facilité COVAX nous donne collectivement de meilleures chances de contrôler la pandémie », a indiqué Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif et Responsable Monde de Sanofi Pasteur. « Cet accord est également emblématique de notre engagement en faveur de la santé mondiale et de notre volonté de faire en sorte que nos vaccins contre la COVID-19 soient abordables et accessibles aux populations les plus vulnérables, partout dans le monde. »

« Depuis que nous avons entrepris de développer des vaccins contre la COVID-19, GSK s’est engagé à les mettre à la disposition de tous, partout dans le monde. Nous sommes fiers de collaborer avec Sanofi pour permettre à tous les pays ayant adhéré à la Facilité COVAX d’avoir accès à ce vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante dans les meilleurs délais possibles il s’agit là potentiellement d’une contribution importante à la lutte mondiale contre la COVID-19 », a ajouté Roger Connor, Président de GSK Vaccines.

La Facilité COVAX fait partie de COVAX, une collaboration mondiale de gouvernements, d’organisation sanitaires internationales, d’entreprises et d’organismes philanthropiques visant à accélérer le développement, la production et l’accès équitable à des vaccins contre la COVID-19. COVAX est co-dirigé par Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI, Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) et l’OMS ; il constitue l’axe vaccinal du Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT). Plus de 180 pays ont récemment adhéré à ce mécanisme pour obtenir l’accès à des vaccins, rapidement et à des conditions financières avantageuses, afin de pouvoir faire face à l’ampleur de la pandémie mondiale de COVID-19.

Grâce aux initiatives déployées dans le cadre de la Facilité COVAX, les vaccins seront distribués aux États participants conformément au Cadre d’allocation que l’OMS vient de publier et au Cadre de valeur du Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination de l’OMS, qui a commencé à élaborer les futures recommandations en matière de vaccination contre cette maladie. Les principes d’allocation ont pour but de faire en sorte que tous les pays, sans exception, bénéficient d’un accès juste et équitable aux futurs vaccins contre la COVID-19, dès qu’ils seront disponibles.

Statut du développement du vaccin adjuvanté à base de protéine recombinante

Sanofi et GSK ont lancé un essai de phase I/II le 3 septembre dans lequel 440 participants ont été recrutés. Les deux entreprises prévoient d’obtenir les premiers résultats au début du mois de décembre 2020 et d’être en mesure de lancer un essai pivot de phase III avant la fin de l’année. Si les données de ces essais sont suffisamment probantes pour déposer une demande d’homologation, une demande d’approbation réglementaire devrait être soumise aux autorités sanitaires dès le premier semestre de 2021. Parallèlement, Sanofi et GSK s’emploient à augmenter leurs capacités de production, respectivement de l’antigène et de l’adjuvant.

Aux premières lignes de la lutte contre la COVID-19

En plus du développement d’un vaccin à base de protéine recombinante, en collaboration avec GSK, Sanofi développe également un candidat-vaccin à ARN messager en partenariat avec Translate Bio. De toutes les multiples plateformes innovantes de développement de vaccins actuellement expérimentées par le secteur pharmaceutique, celle de l’ARNm est considérée comme l’une des plus prometteuses. Les données précliniques ont montré que deux injections du vaccin à ARNm induit la production d’une concentration élevée d’anticorps neutralisants, comparables aux concentrations situées dans la fourchette supérieure observées chez des sujets humains infectés. Sanofi prévoit de débuter une étude de phase I/II au quatrième trimestre de 2020 et d’obtenir l’approbation potentielle de ce vaccin au plus tôt au deuxième semestre de 2021. Translate Bio a mis en place les capacités de production nécessaires d’ARNm et Sanofi prévoit d’être en mesure de fournir entre 90 et 360 millions de doses par an.

http://www.sanofi.fr/

http://www.gsk.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: