En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Vers plus de flexibilité dans ce nouveau monde du travail

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
Les employés français veulent avoir davantage d’autonomie et pouvoir choisir...
 

L’adoption récente et massive du travail à distance a bouleversé les normes culturelles liés à cette activité économique. Les annonces du Président hier soir confirment la nécessité d’hybridation de l’environnement de travail, ce qui est également largement souhaité par les collaborateurs.

- 88 % des employés français souhaitent pouvoir choisir de travailler à domicile ou au bureau et gérer leurs heures.

- 55 % des sondés français souhaitent conserver l’autonomie qu’ils ont connu lors du confinement.

- 45 % ont été en mesure d’intégrer une activité physique dans leurs rituels quotidiens, à même de contribuer à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

- S’ils avaient la possibilité d’être PDG pendant une journée, 83 % d’entre eux feraient des outils de collaboration et de communication efficaces une priorité.

Le travail à domicile a été considéré comme une variable d’ajustement au début du confinement. Pourtant, selon l’enquête de Cisco « Les collaborateurs de demain », les employés français sont plus que jamais enclins à conserver les nouvelles habitudes de travail qui ont émanés durant cette période. Autonomie renforcée (55 %) et travail probant pour les équipes à distance (63 %) font partie des bénéfices significatifs. Ils sont également 50 % à vouloir maintenir la prise de décision rapide car cela permet d’être plus productif.

« Les collaborateurs de demain », une enquête menée par Cisco auprès de 10 000 personnes dans 12 pays en Europe (dont 1 014 en France), au Moyen-Orient et en Russie, a interrogé des employés de bureau sur leurs attentes vis-à-vis des employeurs pour 2021. Les résultats montrent que les employés considèrent la pandémie comme un tournant, qui remet en question les normes culturelles sur l’espace de travail.

Avant le confinement, seulement 4 % des Français interrogés avaient la possibilité de télétravailler à leur guise. Aujourd’hui, la majorité d’entre eux espère conserver l’autonomie acquise, tout en pouvant choisir l’option qui leur convient le mieux. Ils sont en effet 88 % à vouloir définir comment et quand ils utilisent les espaces de bureau, tout en combinant le travail à distance.

Après ces six premiers mois de pandémie, plus des deux tiers des salariés français (69 %) ont désormais une meilleure perception des avantages et des défis liés au télétravail. Collaborateurs qui sont d’ailleurs en meilleure position pour équilibrer leur vie autour du travail (48 %), 45 % d’entre eux qui ont réussi à intégrer plus d’exercice physique au quotidien. Dans l’esprit, 57 % d’entre eux souhaitent désormais moins voyager pour utiliser ce temps de manière plus productive. Des changements qui vont sûrement perdurer puisque les dirigeants font davantage confiance en leurs équipes pour bien faire leur travail, même à distance (35 %).

« La pandémie et la rapide adoption des technologies du numérique sont en train de radicalement changer la nature du travail. Nous observons ainsi de nouvelles tendances qui émergent : les individus veulent avoir le choix et plus de flexibilité, les équipes sont plus éclatées et la culture d’entreprise n’a jamais été aussi importante. Les technologies collaboratives basées sur l’intelligence artificielle, les capteurs environnementaux et les analyses avancées sont essentielles. Cela permet de responsabiliser les employés, maintenir les équipes connectées et productives où qu’elles soient, tout en augmentant la sécurité des lieux de travail » commente Wendy Mars, Présidente EMEAR chez Cisco.

« Dans le contexte actuel, Il est devenu indispensable de favoriser une approche stratégique de la technologie. Assurer la résilience des entreprises est devenu un élément vital pour combler le fossé numérique creusé par la crise. Nous sommes donc face à un nouveau défi : adapter les espaces de travail pour des usages hybrides tout en garantissant une sécurité optimale » explique Laurent Degré, Président de Cisco France.

Technologies collaboratives et compétences numériques - une base solide pour la résilience et la croissance des entreprises

S’ils avaient la possibilité d’être PDG pendant une journée, 83 % des salariés français interrogés prioriseraient une collaboration et une communication efficaces avant tout.

Pour que cela puisse se réaliser, 80 % estiment que les entreprises doivent fournir aux salariés une technologie similaire qu’ils soient à la maison ou au bureau.

Les employés français pensent que les priorités du budget 2021 de leur entreprise devraient être liées à l’investissement dans les technologies, permettant d’une part, le travail à distance, et d’autre part, pouvant rendre les bureaux plus sûrs d’un point de vue sanitaire.

Enfin, ils souhaitent également un renforcement des compétences : 77 % pensent que la mise en place de formations sur la technologie et les compétences numériques sera fondamentale pour la réussite des entreprises en 2021.

http://www.cisco.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: