En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Boeing : Le marché aéronautique sera difficile à court terme

Publication: 7 octobre

Partagez sur
 
Les défis industriels à court terme ont des répercussions sur la demande d’avions commerciaux et de services...
 

Boeing a publié aujourd’hui ses prévisions annuelles concernant le marché de l’industrie aéronautique commerciale et de défense, reflétant l’impact de la pandémie de COVID-19 et la vision de Boeing sur la dynamique du marché à court, moyen et long termes. Selon les perspectives de marché 2020 (BMO : Boeing Market Outlook), les secteurs de l’aviation commerciale et des services continueront à être confrontés à des défis importants en raison de la pandémie, tandis que les marchés mondiaux de la défense et des services gouvernementaux afficheront une plus grande stabilité.

« Bien que l’année en cours soit sans précédent s’agissant des perturbations imposées à notre industrie, nous sommes convaincus que les secteurs de l’aviation commerciale et de la défense surmonteront ces défis immédiats, retrouveront leur stabilité et sortiront renforcés de cette épreuve », a déclaré Marc Allen, Directeur de la stratégie de Boeing.

Les perspectives de marché de Boeing font état d’un marché total évalué à 8 500 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie, en incluant la demande de produits et services aérospatiaux. Ces prévisions sont en baisse par rapport aux 8 700 milliards de dollars

Selon les prévisions du BMO 2020, 18 350 avions commerciaux seront nécessaires au cours de la prochaine décennie soit une baisse de 11 % par rapport aux prévisions 2019, pour une valeur d’environ 2 900 milliards de dollars. À plus long terme, sous réserve que les principaux facteurs industriels demeurent stables, la flotte commerciale devrait retrouver sa tendance à la croissance, générant une demande de plus de 43 000 nouveaux avions sur la période de 20 ans couverte par l’étude.

Les perspectives de marché de Boeing tablent par ailleurs sur une opportunité de marché de 2 600 milliards de dollars pour les secteurs de la défense et de l’espace au cours de la prochaine décennie. Cette projection confirme l’importance des avions militaires, des systèmes autonomes, des satellites, des engins spatiaux et autres produits de défense tant au niveau national qu’international. Cette demande demeure mondiale par nature, 40 % des dépenses étant générés en dehors des États-Unis.

Bien que la demande de services commerciaux à court terme soit en baisse, les perspectives de marché de Boeing prévoient une opportunité de marché de 3 000 milliards de dollars pour les services commerciaux et gouvernementaux d’ici à 2029, les solutions numériques s’imposant comme un facteur critique auprès de clients qui se concentrent sur l’allègement de leurs opérations en vue de s’adapter à la demande future du marché. Les services et les solutions de gestion du cycle de vie aideront les clients à moduler leurs opérations afin d’atteindre leurs objectifs d’efficience et de coût en adéquation avec les tendances de reprise du marché.

Alors que les conséquences de la pandémie continuent de se faire sentir, Boeing a pris les mesures nécessaires dans l’optique de remodeler ses activités et de s’adapter à la nouvelle réalité du marché pour gagner en résilience sur le long terme. Cette transformation concerne tous les aspects du Groupe, y compris l’infrastructure, les frais généraux et l’organisation, le portefeuille de produits et les investissements, la gestion de la chaîne d’approvisionnement et l’excellence opérationnelle.

Par ailleurs, Boeing a également publié ce jour l’édition 2020 de ses prévisions annuelles pour l’aviation commerciale (CMO : Commercial Market Outlook). Ces prévisions sur 20 ans concernent l’évolution du marché de l’aviation commerciale et des services, et font état d’une augmentation du nombre d’avions livrés en remplacement d’appareils plus anciens qui seront mis hors service de façon accélérée, notamment au cours de la première décennie.

« Cette année, l’aviation commerciale doit relever des défis historiques qui affectent de façon significative la demande d’avions et de services à court et moyen termes », a déclaré Darren Hulst, vice-président de Boeing en charge du marketing commercial. « Mais l’histoire nous a montré à maintes reprises que le transport aérien est un secteur résilient. Les difficultés perturbations actuelles influeront sur la stratégie des compagnies aériennes pendant de longues années, celles-ci s’efforçant de constituer des flottes polyvalentes, des réseaux et des modèles industriels innovants qui conjuguent des capacités et une efficacité maximales à moindre risque pour une croissance durable. »

Les prévisions commerciales sont les suivantes :

- Au cours des 20 prochaines années, le trafic passagers devrait augmenter en moyenne de 4 % par an.

- La flotte commerciale mondiale devrait atteindre 48 400 unités d’ici à 2039, au lieu de 25 900 appareils aujourd’hui. Au cours de cette période, l’Asie continuera d’augmenter sa part de la flotte mondiale, avec près de 40 % de la flotte contre environ 30 % aujourd’hui.

- Les avions monocouloir tels que le 737 MAX continueront de représenter le principal segment de marché ; selon les prévisions, les compagnies auront besoin de 32 270 nouveaux avions au cours des 20 prochaines années. La demande de monocouloirs se rétablira plus rapidement en raison de son rôle clé sur les vols court-courriers et les marchés intérieurs, ainsi que de la préférence des passagers pour les liaisons point à point.

- Sur le marché des avions gros porteurs, Boeing prévoit une demande de 7 480 avions d’ici à 2039. La demande de gros-porteurs sera affectée par la lenteur de la reprise sur les liaisons long-courriers — ce qui est habituel après un choc enregistré par le secteur aérien —, ainsi que par les incertitudes inhérentes à l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les transports internationaux.

- Dans le domaine du fret aérien, un secteur relativement épargné en 2020, la demande devrait augmenter de 4 % par an et générer une demande supplémentaire de 930 gros porteurs neufs et la conversion de 1 500 avions cargo au cours de la période couverte par les prévisions.

La flotte d’avions mondiale va continuer de générer une demande significative au bénéfice des services aéronautiques : chaîne des fournisseurs (pièces et gestion logistique), services d’ingénierie, de maintenance et de modification d’avions ; formation et services professionnels ; solutions numériques et outils analytiques. Boeing évalue le marché des services aéronautiques à 1 600 milliards de dollars, et celui des services gouvernementaux à 1 400 milliards de dollars.

« Boeing met tout en œuvre pour que les solutions de services appropriées soient disponibles pour aider ses clients et l’industrie à traverser la récession et à relancer leurs activités en conséquence lorsque la demande à court terme repartira à la hausse. Par exemple, les solutions numériques de faible coût peuvent être utilisées pour gérer certains des aspects les plus critiques et les plus dynamiques des activités, tels que la rotation des équipages », a déclaré Eric Strafel, Vice-Président de Boeing en charge de la stratégie des services au plan mondial.

Aux quatre coins du monde, les besoins à long terme en pilotes commerciaux, techniciens de maintenance et personnel navigant demeurent élevés. Selon l’édition 2020 de l’étude consacrée par Boeing aux besoins en pilotes et techniciens, l’industrie aéronautique commerciale devra recruter près de 2,4 millions de personnes d’ici à 2039.

Le CMO (Commercial Market Outlook) de Boeing est la plus ancienne étude de marché consacrée à l’aviation commerciale ; elle est considérée comme la plus complète de l’industrie aéronautique. Ce rapport, ainsi que d’autres études prévisionnelles publiées par Boeing, est disponible sur le site

Forward-Looking Information Is Subject to Risk and Uncertainty

Certain statements in this release may be "forward-looking" within the meaning of the Private Securities Litigation Reform Act of 1995. Words such as "expects," "forecasts," "projects," "plans," "believes," "estimates" and similar expressions are used to identify these forward- looking statements. Examples of forward-looking statements include statements relating to our future plans, business prospects, financial condition and operating results, as well as any other statement that does not directly relate to any historical or current fact. Forward-looking statements are based on current assumptions about future events that may not prove to be accurate. These statements are not guarantees and are subject to risks, uncertainties and changes in circumstances that are difficult to predict.

Many factors could cause actual events to differ materially from these forward-looking statements, including economic conditions in the United States and globally, general industry conditions as they may impact us or our customers, and other important factors disclosed previously and from time to time in our filings with the Securities and Exchange Commission. Forward-looking statements speak only as of the date they are made and we undertake no obligation to update or revise any such statement, except as required by law.

http://www.boeing.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: