En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Fairphone s’associe à Closing The Loop pour le recyclage du cobalt

Publication: 6 octobre

Partagez sur
 
Un projet pilote inédit prouve la viabilité commerciale de la récupération du cobalt des piles africaines usagées...
 

Closing the Loop et Fairphone se sont associés à d’autres innovateurs circulaires ainsi que le gouvernement néerlandais, dans un projet qui va probablement changer la donne pour l’industrie électronique prouvant que les piles usagées d’Afrique peuvent être utilisées pour produire des matériaux propres pour l’avenir.

Les entreprises sociales néerlandaises Closing the Loop (CTL) et Fairphone annoncent la réussite de l’expédition d’un conteneur rempli de batteries au lithium-ion. Les batteries ont été collectées au Nigeria, avant d’être expédiées en Europe pour y être recyclées en toute sécurité. Dans le cadre de ce projet pilote, plus de 5 000 kg de piles ont été collectés en rémunérant les communautés locales du Nigeria afin d’éviter que les piles ne finissent dans des décharges. Une approche créatrice d’opportunités d’emploi locales et d’amélioration des conditions environnementales. Les piles sont arrivées à Anvers au début de l’année 2020, où elles ont prises en charge dans un centre de recyclage.

CTL offre aux organisations un service global leur permettant de rendre leurs achats de technologies plus durables, en créant un lien direct entre les besoins commerciaux de leurs clients et les possibilités offertes par la collecte des déchets dans les marchés émergents. Comptant parmi les tout premiers clients de CTL, Fairphone a toujours soutenu ce service et vise à intégrer ces matériaux recyclés dans sa chaîne d’approvisionnement.

Cette cargaison a également été financée par un certain nombre de clients de CTL, dont le gouvernement néerlandais, très impliqué dans les questions de développement durable. Ce projet s’aligne en outre à la récente proposition de la Commission Européenne visant à explorer les moyens de réduire l’exportation de déchets.

La collecte de piles usagées au Nigeria offre d’importants avantages sociaux et environnementaux, car il n’existe pas sur le continent africain de sites sûrs de recyclage de piles. De fait, les piles sont souvent traitées dans des conditions sanitaires et environnementales dangereuses, ou bien jetées et brûlées à l’air libre avec d’autres produits électroniques. Le modèle commercial innovant de CTL permet de collecter et d’expédier en toute sécurité ces batteries d’Afrique de l’Ouest vers l’Europe. Pour Fairphone, cet envoi est la première étape de son plan à long terme visant à utiliser des matériaux recyclés comme le cobalt en provenance de régions où les infrastructures de recyclage sont limitées, afin de produire une batterie de téléphone portable plus équitable.

Le projet pilote montre à l’industrie technologique qu’il est possible de mettre en place des modèles commerciaux luttant contre les déchets électroniques en Afrique et que, malgré les difficultés bureaucratiques, la collecte et le recyclage des batteries en provenance d’Afrique sont réalisables et même commercialement viables.

Miquel Ballester, responsable design de Fairphone commente : "Chez Fairphone, nous voulons montrer à l’industrie qu’elle peut réussir commercialement tout en faisant des choix éthiques dans son activité et sa chaîne d’approvisionnement - ce projet prouve que c’est possible. Il montre que le cobalt recyclé peut non seulement offrir une solution plus durable pour une batterie plus équitable, mais aussi générer des revenus dans les communautés pauvres qui pratiquent l’exploitation minière en milieu urbain. Alors que la transition énergétique mondiale vers une technologie plus durable, basée sur l’utilisation de batteries, se poursuit et que la demande de cobalt augmente rapidement, nous devons continuer à travailler pour que toutes les sources de cobalt contribuent positivement aux moyens de subsistance locaux".

Reinhardt Smit, directeur supply chain de Closing the Loop ajoute : "S’il y a une chose que ce projet pilote a prouvé, c’est qu’il est possible de s’approvisionner en matériaux à partir de déchets africains, d’une manière financièrement viable. Notre approche permet aux entreprises de rendre l’usage des technologies plus durable, tout en enrichissant leurs propres objectifs commerciaux ou sociaux. Non seulement parce que c’est leur responsabilité, mais surtout parce que c’est une opportunité".

http://www.fairphone.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: