En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La start-up bordelaise OCEAN Dx lauréate du concours national i-Lab 2020

Publication: 21 septembre

Partagez sur
 
Spécialisée dans le diagnostic in vitro des maladies infectieuses, la start-up bordelaise OCEAN Dx, accompagnée par Unitec, est lauréate du concours i-Lab 2020 du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation...
 

Ce prix, d’un montant de 250 000 € vient s’additionner à l’aide à l’Innovation de 204 000 € octroyée par le service start-up de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ces soutiens financiers, d’un montant total de 454 000 €, vont permettre à OCEAN Dx de finaliser son programme de R&D et faire effet de levier pour rechercher des investisseurs privés. Prochaine étape : réaliser un prototype préindustriel de diagnostic rapide du sepsis.

Les biotechnologies au service de la santé publique

OCEAN Dx est une start-up créée par des chercheurs issus des milieux des biotechnologies. Ses créateurs Franck Tarendeau et Cyril Dian sont des experts du diagnostic in vitro, de la production de bioréactifs et de biochimie. OCEAN Dx a vocation à apporter des solutions innovantes de diagnostic pour les maladies infectieuses. Le premier produit est un test de diagnostic rapide du sepsis (anciennement appelé septicémie).

« Notre ambition est de réduire la mortalité des maladies infectieuses pour lesquelles les cliniciens sont démunis faute d’avoir des tests de diagnostic pertinents » indique Franck Tarendeau, président et co-fondateur d’OCEAN Dx.

Le SEPSIS, un problème de santé mondial

Le sepsis se caractérise par une infection généralisée due à la présence d’un pathogène dans le sang ou un tissu qui induit des défaillances d’organes pouvant entrainer la mort. Il tue chaque année 6 millions de personnes dans le monde dont 30 000 en France et engendre de fortes dépenses de santé (1,8 milliards € en France ; 24 milliards $ aux Etats-Unis).

En identifiant en quelques heures les pathogènes à l’origine de l’infection, le test d’OCEAN Dx oriente immédiatement les médecins vers la bonne stratégie antibiotique.

Grâce à ce nouveau test, la mortalité due au sepsis devrait chuter de 35% aujourd’hui à seulement 5%, ce qui correspondrait à 20 000 vies sauvées chaque année en France. Ce test devrait permettre aussi une meilleure gestion des antibiotiques et éviter ainsi l’apparition de souches bactériennes multirésistantes.

Le marché mondial pour un test rapide de diagnostic du sepsis est estimé à 8,4 milliards d’euros.

« Le test rapide de diagnostic du sepsis d’OCEAN Dx nous permettra de proposer une thérapie ciblée immédiate et de diminuer la mortalité et la morbidité des patients. Ce sera aussi un outil pour prévenir l’émergence de mutants résistants aux antibiotiques » précise le Dr Antoine Dewitte, réanimateur au CHU de Bordeaux.

Un pas de plus vers un produit commercialisable

En 2019, une preuve de concept d’un test rapide de diagnostic du sepsis avait été établie grâce à l’obtention d’une Bourse FrenchTech DeepTech Émergence de Bpifrance. Puis, mi-2020, Ocean Dx a réalisé un premier prototype produit. Avec le soutien du Concours i-Lab2020 et l’aide à l’innovation de la Région Nouvelle-Aquitaine, le Programme de R&D d’OCEAN Dx conduira à la création d’un prototype préindustriel fin 2021, puis d’une Étude Clinique en 2022-2023 pour obtenir le marquage CE.

Un premier brevet a été déposé en 2020 et de nouveaux brevets devraient être déposés courant 2021.

http://www.oceandx.com/

http://www.unitec.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: