En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La vision d’Equilibre des Energies L’hydrogène en synergie avec l’électricité

Publication: 11 septembre

Partagez sur
 
Ce mardi 8 septembre, le gouvernement a présenté les contours de sa stratégie pour le développement de l’hydrogène...
 

Les ministres Barbara Pompili et Bruno Le Maire ont annoncé que, d’ici à 2030, 7 milliards d’euros seront consacrés à cette filière qui est appelée à jouer un rôle important dans la transition énergétique de la France et de l’Union européenne. Equilibre des Energies salue ce projet, porteur d’emplois en France, qui contribue à la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre et marque la volonté du gouvernement de faire de notre pays un acteur majeur de la filière hydrogène en Europe.

Jean-Pierre Hauet, président du Comité scientifique, économique, environnemental et sociétal d’Equilibre des Energies « Le perfectionnement de la technologie des électrolyseurs sera déterminant pour parvenir à produire de l’hydrogène bas-carbone à des prix compétitifs. La France dispose pour cela des moyens industriels nécessaires. Ses ressources en électricité décarbonée lui permettront de faire alors de l’hydrogène un vecteur énergétique complémentaire de l’électricité, là où l’usage direct de l’électricité reste difficile »

L’hydrogène en soutien à l’électricité

Le rôle de l’hydrogène dans le projet climatique de la France est parfaitement justifié au regard de sa complémentarité avec l’électricité décarbonée que nous produisons massivement.

En effet, si l’électricité présente en France des avantages considérables comme celui d’être largement décarbonée elle souffre d’une limite importante : elle reste difficile à stocker. Cette contrainte limite par exemple le potentiel d’utilisation dans les véhicules lourds qui requièrent une autonomie sur de très longues distances. Elle pose également problème du fait du caractère intermittent de l’électricité renouvelable qui ne peut être stockée massivement lorsqu’elle est disponible en grande quantité afin d’être consommée lorsqu’elle devient plus rare.

L’hydrogène, produit à partir d’électricité décarbonée sous ses diverses formes, peut être stocké plus facilement, et réinjecté ultérieurement, selon différentes voies, dans le système énergétique. Il apportera ainsi, le moment venu, au système électrique une composante de stockage et de flexibilité.

La complémentarité dans les usages est primordiale

Energie décarbonée, l’hydrogène pourra également participer à la satisfaction des besoins finaux en énergie mais, pour utiliser au mieux les sept milliards qui seront dédiés à la filière hydrogène bas-carbone, la plus grande attention doit être prêtée au choix des secteurs dans lesquels la consommation de cet hydrogène sera encouragée.

A ce titre, Equilibre des Energies se trouve en accord avec les déclarations des ministres Barbara Pompili et Bruno Le Maire qui ont tous deux souligné la nécessité de diriger l’hydrogène bas-carbone vers les secteurs de l’industrie, des transports professionnels sur longues distances en particulier du chemin de fer et sans doute aussi des navires.

Compte-tenu des coûts associés au développement de l’hydrogène propre, il serait effet contre-productif de promouvoir son déploiement dans les secteurs où l’usage direct de l’électricité en remplacement des hydrocarbures est dès à présent possible et en cours de réalisation, en particulier dans le domaine de la voiture électrique.

http://www.equilibredesenergies.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: