En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Plan de relance : l’ingénierie s’engage pour l’insertion professionnelle des jeunes

Publication: 11 septembre

Partagez sur
 
Meet’ingé se tiendra jeudi 15 octobre au Carreau du Temple à Paris...
 

Pour la 19e année consécutive, Syntec-Ingénierie organisera Meet’ingé, son forum de recrutement dans les domaines industriel et de la construction. Avec des postes à pourvoir dans de nombreux secteurs d’activité, la profession souhaite adresser un message fort à la nouvelle génération : malgré la crise, l’ingénierie s’engage à faire preuve de responsabilité et veut maintenir sa dynamique de recrutements auprès des jeunes. L’événement, qui se tiendra le 15 octobre au Carreau du Temple à Paris dans le respect des mesures de sécurité sanitaire, entend également renforcer le lien entre entreprises et étudiants/jeunes diplômés.

Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie : « Les entreprises d’ingénierie ont été touchées par la crise, c’est indéniable. A l’heure de la rentrée scolaire, nous souhaitons montrer que nous la surmontons. En tant qu’entreprises de prestations de services intellectuels, notre richesse réside dans nos salariés. Il nous revient de soutenir les jeunes qui entrent sur le marché du travail dans une situation plus difficile, telle que nous n’avions pas connue depuis longtemps. C’est pourquoi, nous souhaitons partout et à chaque fois que cela est possible, encourager des politiques de recrutement volontaristes. Avant crise, nous souffrions d’un sous-effectif structurel et peinions à recruter, notamment des femmes. Si la situation tend à réduire provisoirement ce déséquilibre, les opportunités restent nombreuses et concernent des métiers d’avenir. »

L’ingénierie, une profession dynamique, fort recruteur de cadres et inégalement touchée par la crise

L’ingénierie fournit des prestations intellectuelles à haute valeur ajoutée dans tous les secteurs économiques : infrastructures, bâtiment, énergie, chimie, pharmaceutique, automobile… Elle est le partenaire indissociable des industriels et des collectivités. Avant crise, la profession prévoyait d’engager 80 000 recrutements, dont 40 000 cadres ; se hissant ainsi sur la 2e marche du podium des acteurs qui recrutent le plus de cadres. Elle était également le 1er employeur d’ingénieurs diplômés en France.

La crise liée au Covid-19 a touché les entreprises d’ingénierie. Confinement, gel des contrats, effondrement des appels d’offres, fermeture des chantiers et sites industriels, report des élections municipales… Les entreprises de la branche ont enregistré des baisses d’activité allant parfois jusqu’à 40%[3]. Une moyenne qui recouvre évidemment des réalités très disparates, avec des situations plus critiques dans les secteurs automobile et aéronautique.

L’ingénierie mobilisée en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle des jeunes

Le 15 octobre prochain, la fédération professionnelle de l’ingénierie réunira les entreprises de la profession au Carreau du Temple à Paris lors de Meet’ingé, un grand forum de recrutement et de découverte des métiers organisé avec l’OPCO Atlas. L’événement est spécifiquement conçu pour les jeunes diplômés et les étudiants à la recherche d’opportunités dans les secteurs industriel et de la construction. Meet’ingé sera également rythmé par des conférences thématiques, des ateliers pour les jeunes et se clôturera par un grand débat en plénière.

Un événement dans la continuité de la mobilisation de Syntec-Ingénierie au service de la préservation de l’emploi et de l’employabilité des ingénieurs et techniciens. Depuis le début de la crise, Syntec-Ingénierie a mené de nombreuses actions :

- Demande d’extension jusqu’au niveau Master de l’aide à l’embauche d’apprentis ;

- Négociations en cours avec les partenaires sociaux d’un accord de branche sur l’activité partielle de longue durée ;

- Dialogue avec les pouvoirs publics pour construire des parcours de formations longue durée et de passerelles professionnelles pour les salariés de l’ingénierie du conseil en technologies…

« Les entreprises d’ingénierie sont mobilisées pour continuer d’offrir des opportunités professionnelles passionnantes. La crise rebat les cartes, c’est certain ; mais les ingénieurs et techniciens seront les cerveaux de la relance. Les industriels et donneurs d’ordres publics auront besoin de leurs compétences pour mettre sur pied l’avion à hydrogène, mener à bien la rénovation énergétique des bâtiments, ou encore décarboner l’industrie. » explique Pierre Verzat, président de Syntec-Ingénierie.

http://www.syntec-ingenierie.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: