En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Suisse : 1er essais de certificats médicaux numériques s’appuyant sur la blockchain

Publication: 4 septembre

Partagez sur
 
Un essai mené avec l’application suisse de certificats médicaux Health n Go, qui s’appuie sur la blockchain, donne des résultats encourageants. Il est désormais possible de délivrer numériquement des certificats médicaux à distance, en toute sécurité, dans le respect de la confidentialité de chacun...
 

Le groupe ELCA avec son application mobile et sécurisée dédiée aux certificats médicaux, le réseau suisse de laboratoires Medisupport et le fabricant suisse d’équipements ferroviaires Matisa ont collaboré pour tester l’application sur un groupe de salariés de Matisa.

L’essai pilote s’est déroulé début juillet sur le site de production de l’entreprise Matisa, à Crissier. Les utilisateurs étaient invités à télécharger l’application Health n Go sur leur smartphone pour la présenter au professionnel de santé chargé du test de dépistage du coronavirus. Une fois le code QR scanné et l’identité de la personne vérifiée, ce dernier effectuait les prélèvements dans le nez et la gorge, avant de scanner le code de l’échantillon.

L’échantillon était ensuite envoyé à un laboratoire Medisupport, puis le résultat transmis sous la forme d’un certificat médical numérique chiffré, directement sur le smartphone des salariés, dans leur portefeuille Health n Go. Il suffisait alors aux collaborateurs de Matisa d’ouvrir l’application pour présenter leur certificat médical numérique. Il était également possible de scanner le code QR du certificat pour vérifier l’identité de la personne et le résultat du test de dépistage du coronavirus.

L’essai a été concluant, chacun ayant reçu son certificat médical numérique. Les techniciens de Matisa étant régulièrement appelés à intervenir à l’étranger, il a permis à l’entreprise de s’assurer qu’elle pouvait s’appuyer sur l’application pour autoriser ses collaborateurs à continuer de voyager si des restrictions étaient imposées aux frontières.

Ce type de certificat est probant lorsque des personnes doivent régulièrement se rendre dans des zones exigeant certains types de vaccin (comme celui contre la fièvre jaune) ou intervenir sur des sites nécessitant un certificat médical. Il permet également d’attester de la vaccination contre la grippe saisonnière.

L’application peut aussi être utilisée par des laboratoires offrant des tests médicaux en accès libre. Depuis quelques mois, les laboratoires sont plus nombreux à entrer directement en relation avec les utilisateurs pour leur proposer des kits de test à domicile, sans passer par des professionnels de santé. L’application Health n Go offre une solution pour transmettre en toute sécurité les certificats médicaux, directement des laboratoires vers les smartphones des utilisateurs.

Une plateforme éprouvée

Lancée en mai 2020, la plateforme Health n Go a été intégralement développée en Suisse. L’application s’appuie sur l’architecture TIXnGO. Filiale de la société suisse ECLA, fournisseur majeur de services IT, TIXnGO a déjà démontré son efficacité technique pour distribuer à grande échelle les billets d’événements en direct. Basée sur la technologie blockchain pour sécuriser la transmission des billets, cette plateforme a été très récemment utilisée par des organisations mondiales et européennes dans le cadre d’événements sportifs majeurs, notamment pour distribuer les billets des matchs de l’UEFA. Toutes les informations sont exclusivement consignées dans un portefeuille sécurisé sur smartphone. Ce modèle décentralisé garantit le niveau de confidentialité le plus élevé. En effet, les informations personnelles n’étant pas partagées, elles restent la propriété de chaque individu, qui en conserve la maîtrise.

Frédéric Longatte, PDG de TIXnGO et Health n Go commente : « Cet essai visait à démontrer la capacité de l’application Health n Go à fonctionner au sein d’un environnement professionnel. Les résultats sont à la hauteur de nos attentes. Dans un futur proche, apporter la preuve de sa bonne santé va devenir une norme et nous sommes déjà préparés et aptes à fournir les moyens d’y parvenir à grande échelle, à la fois pour le monde de l’entreprise et dans la société au sens large. »

Natascha Buckmann, chef de projet chez Medisupport commente : « L’essai s’est déroulé à merveille. De notre côté, il a été rapide et facile à mettre en place et à exécuter. Pour les personnes testées, le processus était clair et simple. Par comparaison avec un certificat médical imprimé, ou même avec un SMS, cette application est bien plus sûre. Nous avons la certitude que Health n Go est une solution efficace et sécurisée si les certificats médicaux se généralisent à l’avenir. »

« Chez Matisa nous avons un nombre important d’employés qui voyagent professionnellement et nous devons assurer leur sécurité et maintenir leur capacité à se déplacer en limitant les risques sanitaires. L’application Health n Go est impressionnante d’efficacité, simple et facile à utiliser à tout moment et partout. » explique Sonia Molnar, Directrice des ressources humaines chez Matisa.

La solution Health n Go est conçue pour permettre à une autorité officielle un médecin ou un organisme de santé, par exemple de générer des certificats médicaux numériques en toute sécurité. Dès qu’un certificat médical est émis sur la plateforme, une identité unique, chiffrée et vérifiable lui est associée. Les personnes conservent le certificat médical dans un portefeuille numérique, sur leur smartphone. Elles peuvent ainsi le présenter si nécessaire et faire scanner le code QR. Le détenteur du portefeuille demeure l’unique propriétaire des données chiffrées, qui sont stockées d’une manière totalement décentralisée et inviolable.

Grâce à l’intelligence artificielle et à la technologie blockchain, le système garantit une protection efficace contre toute tentative de fraude au certificat. En effet, l’identité unique limite au maximum le risque de copie ou de contrefaçon du certificat. Si nécessaire, le système supervise les types de tentative de fraude pouvant entraîner le retrait du certificat. Pouvant être hébergée dans un cloud national privé ou public, la solution est conforme au RGPD pour répondre aux exigences en matière de données de santé.

Plusieurs essais pilotes de la solution Health n Go sont actuellement en cours dans des entreprises en Suisse et dans des pays européens.

http://www.tixngo.io/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: