En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

OSE Immunotherapeutics annonce des résultats précliniques positifs de CoVepiT

Publication: 18 août

Partagez sur
 
Un vaccin multi-cibles contre la COVID-19...
 

Des données qui soutiennent le potentiel de CoVepiT à devenir un vaccin innovant et différencié contre la COVID-19, basé sur une technologie d’induction des lymphocytes T mémoires contre des cibles multiples du virus SARS-CoV-2.

- Des résultats qui démontrent que CoVepiT permet de générer des cellules T mémoires sentinelles résidentes des tissus barrières, comme les voies respiratoires et le poumon, associées à une immunité protectrice à long terme.

- Phase clinique prévue fin 2020/début 2021.

OSE Immunotherapeutics SA annonce la publication en ligne sur BioRxiv de données positives issues d’une étude préclinique et d’une étude ex vivo chez l’homme sur CoVepiT, son programme de vaccin prophylactique contre la COVID-19 basé sur la sélection et l’optimisation d’épitopes pour générer une réponse immune des lymphocytes T mémoires sentinelles dans les voies respiratoires et le poumon.

Nicolas Poirier, Directeur scientifique d’OSE Immunotherapeutics, commente : « Le programme de recherche CoVepiT est basé sur une technologie validée cliniquement, induisant la réponse des cellules T mémoires dans les tissus barrières contre des cibles multiples de SARS-CoV-2. Cette réponse T permet d’assurer une immunité protectrice à long terme, à l’inverse de la protection transitoire assurée par les anticorps neutralisants (1, 2 ,3, 4), et d’anticiper l’évolution du virus en évitant les zones du génome portant déjà d’importantes mutations récurrentes, signe que le virus s’adapte à son nouvel hôte qu’est l’homme. Les épitopes ont également été sélectionnés en fonction de l’immunisation naturelle chez l’homme après infection en étudiant les lymphocytes de patients convalescents. Ce vaccin est construit sur notre technologie vaccinale Memopi® qui a déjà démontré une bonne tolérance et une efficacité chez de nombreux patients atteints de cancer. Forts de cette expérience et de ces données précliniques solides, nous allons poursuivre le développement de cette deuxième génération de vaccin SARS-CoV-2 axé sur l’induction de cellules T mémoires sentinelles ».

Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics, conclut : « Nous progressons dans notre lutte contre la COVID-19, une question de santé publique majeure, avec un programme vaccinal particulièrement adapté aux personnes à risques, les sujets âgés ou atteints de maladies sévères. Nos résultats précliniques ont été complétés et renforcés par une étude ex vivo chez l’homme menée en parallèle dans deux centres cliniques, et nous remercions vivement le Docteur Didier Debieuvre, du Centre hospitalier Emile Müller de Mulhouse, et le Docteur Matthieu Le Flem, du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, pour leur implication et leur soutien dans cette étude. Sur la base de ces données positives, nous sommes impatients d’évaluer l’efficacité de notre candidat vaccin dans un essai clinique de phase 1 dont le démarrage est envisagé fin 2020/début 2021 ».

L’article intitulé : « Tissue-resident memory CD8 T-cell responses elicited by single injection of a multi-target COVID-19 vaccine », publié dans BioRxiv, en libre accès en pré-impression, rapporte que :

- L’étude préclinique chez la souris humanisée montre que les peptides sélectionnés contre de multiples protéines du virus SARS-CoV-2 et optimisés (néo-épitopes) à partir d’algorithmes d’intelligence artificielle pour améliorer l’immunogénicité, induisent efficacement des lymphocytes T CD8 mémoires in vivo, avec un phénotype particulier de cellules T résidentes mémoires des tissus (Trm) barrières que sont le poumon et les voies respiratoires. Il s’agit d’une population clé de lymphocytes T sentinelles qui, en résidant dans les tissus barrières, éliminent très rapidement les cellules infectées avant une réplication importante du virus.

- Les patients COVID-19 convalescents (asymptomatiques, modérés et sévères) ont exprimé des fortes réponses T mémoires contre les épitopes multi-cibles d’OSE, validant ainsi l’intérêt de ces peptides qui induisent naturellement une réponse des cellules T mémoires chez l’homme après infection.

- La sélection et la production d’un vaccin peptidique multi-cibles (Spike, M, N et plusieurs protéines non structurales) contre le SARS-CoV-2 en évitant les régions du génome portant des mutations récurrentes ont été réalisées grâce à l’analyse de plus de 46 000 séquences du SARS-CoV-2 isolées dans le monde.

- La sélection de peptides d’homologie élevée avec les précédents coronavirus endémiques (en particulier le SARS-CoV-1 de 2002) permet d’anticiper l’émergence future d’un nouveau coronavirus.

Le programme préclinique CoVepiT a reçu une subvention de Nantes Métropole dans le cadre du Fonds métropolitain d’appui aux innovations en santé liées à la crise sanitaire de la COVID-19, créé par Nantes Métropole pour accompagner les initiatives et les laboratoires de recherche.

http://ose-immuno.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: