En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Eichenberger Gewinde, Un usinage complet en fonction des besoins du client

Publication: 22 juillet

Partagez sur
 
Voici comment chez Eichenberger Gewinde, un composant banal comme une vis à billes devient une pièce convoitée...
 

La vis d’un entraînement à vis à billes exécute un mouvement linéaire ou rotatif au niveau de l’écrou. Mais les vis doivent aussi être stockées, fixées à un endroit précis, suspendues ou entraînées, etc. En d’autres termes, les deux extrémités de la vis subissent un usinage par enlèvement de matière après le roulage, ce qui fait de cette pièce mécanique un élément fonctionnel adapté précisément aux besoins du client.

Une production quasi en série

Après le roulage, les vis à billes sont trempées par induction et divisées sur la longueur. Ensuite, les parties rondes encore brutes sont tournées et l’extrémité est usinée selon la demande du client. Du fait de la grande variété de clients qui font confiance à Eichenberger et à ses produits, il s’agit ici généralement de petites séries, voire de pièces individuelles. Selon l’utilisation et l’application, les vis doivent répondre à des critères très précis. Perçages transversaux, rainures, gorges, clavettes, surfaces d’entraînement, moletages, etc., font partie des demandes quotidiennes. Ces différents besoins se satisfont difficilement d’une production en série. Il n’existe pratiquement plus de vis « simples ». Plus de 80 % des vis sont en effet des pièces uniques qu’il faut pourtant traiter comme des pièces en série. Ce qui semble si simple en apparence nécessite en réalité un grand savoir-faire, un grand souci de la qualité de chaque collaborateur, mais aussi un parc de machines moderne. L’expérience du responsable du tournage joue un rôle central dans la satisfaction des attentes du client. C’est tout un art de fabriquer des pièces très complexes et sensibles, décisives et de grande qualité.

Des vis « vivantes »

Les vis à billes d’Eichenberger sont roulées et trempées. La déformation à froid du métal et le durcissement par induction peuvent altérer les caractéristiques du matériau. Ces processus induisent des tensions différentes et parfois élevées sur les vis. Outre les tolérances habituelles, il convient avant tout d’observer la concentricité et la rectitude des pièces. C’est particulièrement le cas pour la surface du roulement à billes par rapport à l’extrémité des vis produites. Lorsque ces paramètres ne correspondent pas parfaitement, cela peut générer du bruit ou réduire fortement la durée de vie de la pièce.

Pour le responsable du roulage, la vis est vivante. Les vis à pas rapide « Speedy » illustrent très bien à quel point l’acier peut être « vivant » : un mauvais serrage peut rendre la vis complètement inutilisable. C’est la raison pour laquelle Eichenberger investit beaucoup dans des dispositifs de serrage spécifiques afin de garantir un serrage optimal pendant le tournage et ainsi, le respect des critères de qualité les plus stricts. La durée de vie des pièces est en effet décisive.

Champ de tolérance

A l’ère de l’automatisation et de la miniaturisation, les éléments d’entraînement mécaniques doivent sans cesse remplir de nouveaux critères dans les différents champs d’application. Les attentes sont toujours plus grandes et en perpétuel renouvellement. Ces dernières années, le niveau de tolérance d’usage est passé de la qualité 7 à 6. Le tourneur doit donc produire dans le champ de tolérance 6 sans augmenter le coût du processus de rectification. Eichenberger accomplit cette tâche au quotidien sans grande difficulté grâce à son site de production ultramoderne, au savoir-faire de ses techniciens et à un grand souci de la qualité.

La dernière étape, l’ébarbage, est cruciale. Celui-ci est effectué à la main et est déterminant pour le bon fonctionnement de la pièce.

Après le traitement final, les entraînements à vis à billes sensibles sont acheminés vers le lieu de montage avec les plus grandes précautions. Pour résister aux à-coups du transport, les vis sont emballées dans des caisses en bois.

http://www.gewinde.ch/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: