En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

​La productivité d’un employé est liée à son confort

Par Kleopatra Kivrakidou, responsable du marketing du réseau de distribution EMEA chez Ergotron

Publication: 7 juillet

Partagez sur
 
Le bien-être au travail devient progressivement une priorité pour de nombreuses entreprises. Un nombre croissant d’organisations englobent la santé au travail dans le plan d’éthique et la stratégie de leur entreprise...
 

Bon nombre d‘employeurs investissent dans des initiatives de bien-être ou prévoient de le faire au cours des trois prochaines années. Cette tendance est en partie alimentée par la prise de conscience progressive par les entreprises de l’impact positif que peuvent avoir des espaces de travail et des meubles bien conçus sur la santé et la productivité des employés.

Dans l’ensemble des secteurs, les perspectives d’amélioration du bien-être et de l’implication des employés sont à la hausse. Dans le secteur financier, toutefois, les statistiques concernant l’importance accordée à la santé et à la productivité sont en dessous. Dans une enquête auprès de plus de 36 000 employés travaillant dans 25 banques et sociétés de crédit immobilier au Royaume-Uni, 26 % des participants étaient d’accord avec la déclaration suivante : «  Travailler dans mon organisation a un impact négatif sur ma santé et mon bien-être  ». En outre, 50 % des adultes actifs dans les secteurs des services bancaires et financiers estiment que les entreprises ne soutiennent pas suffisamment le bien-être physique et mental de leurs employés. C’est inquiétant, mais comme d’autres secteurs l’ont démontré, il existe certainement des aspects de l’environnement physique de travail qui peuvent aider les employés de la finance à travailler plus confortablement, et donc de manière plus productive.

Le défi auquel sont confrontées les organisations financières consiste à minimiser la sédentarité du travail effectué par les employés de la plupart des banques et organisations financières. Rester statique pendant une grande partie de la journée cause des problèmes physiologiques. En France, 87% des maladies professionnelles sont dues à des troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail, comme des maux de dos à court terme. Bien qu’elles représentent rarement un danger mortel, les TMS peuvent avoir un impact important sur notre qualité de vie. De plus, ces troubles ont également de graves implications pour l’économie car ils représentent la 1ère cause de maladie professionnelle indemnisée de l’ensemble des jours de travail perdus en raison de problèmes de santé liés au travail.

Heureusement, de petits changements peuvent entraîner de grands avantages. Les principes de l’ergonomie et la science qui affine la conception des produits afin de les optimiser pour un usage humain ont un rôle essentiel à jouer pour nous aider à travailler plus confortablement. Ils se concentrent sur l’importance de travailler dans des postures neutres et à la bonne hauteur en réduisant la force et les mouvements excessifs. Mais aussi en minimisant la fatigue, la charge statique, ainsi que les points de pression tout en préservant le confort de l’environnement. Les principaux domaines de l’ergonomie englobent l’ordinateur, le bureau sur lequel se trouve cet ordinateur, le fauteuil sur lequel le travailleur est assis, le clavier qu’il utilise et enfin, le positionnement de ses mains. Ce sont généralement les produits que la plupart des employés, y compris ceux de la finance, utilisent tout au long de la journée pour faire leur travail. Mal conçus, ils entraînent du stress, de la fatigue, voire des blessures, ce qui impacte bien sûr les employés eux-mêmes, mais peut également affecter la réputation de leurs employeurs.

Dans le secteur financier, l’exemple le plus marquant est les centres de contact où les employés passent une grande partie de leur temps de travail assis devant un ordinateur. De plus, il est essentiel de fournir des fauteuils confortables et réglables par rapport aux moniteurs et aux claviers pour s’assurer que les employés travaillent de manière aussi productive et confortable que possible. Toutefois, même avec un poste de travail correctement configuré, les employés se lassent malgré tout de rester trop longtemps dans la même position. La flexibilité est essentielle : des bureaux qui permettent d’être assis ou debout, voire des bureaux rabattables, offrent cette adaptation.

En choisissant comment ils travaillent, les employés ont le pouvoir de contrôler eux-mêmes leur environnement de travail. Non seulement cela contribue à leur confort et à leur santé, mais la productivité des employés a un lien avec leur satisfaction. Selon une étude de l’Université de Warwick, le bonheur améliore la productivité des travailleurs d’environ 12 %.

Veiller à ce que les employés de la finance disposent d’un environnement de travail sûr, confortable et productif ne doit pas être une réflexion secondaire. Et compte tenu du souhait de la prise en compte du facteur bien-être dans la sfait que 59 % des Britanniques déclarent souhaiter que le gouvernement promeuve davantage le bien-être, les lieux de travail et les meubles bien conçus constituent des différentiateurs majeurs entre les employeurs qui priorisent la santé et la productivité des employés, et ceux qui ne le font pas.

http://www.ergotron.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: