En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Eco-mobilier refond entièrement son système de collecte des Déchets

Publication: 2 juillet

Partagez sur
 
A l’issue de la pause opérationnelle imposée par la crise sanitaire, Eco-mobilier s’appuie sur le nouveau schéma opérationnel mis en place le 1erjanvier 2020 pour relancer le ramassage, le tri et la préparation des DEA...
 

Ce nouveau schéma opérationnel favorise le développement local de solutions de recyclage et de valorisation des DEA. Il optimise les trajets d’enlèvement et de transport. En signant des contrats de 2 à 6 ans, Eco-mobilier apporte de la visibilité à ses partenaires, acteurs de la préparation, du recyclage et de la valorisation des DEA et encourage ainsi l’innovation et la modernisation de leurs sites industriels.

Eco-mobilier lance cet été un nouvel appel d’offres pour des solutions de collecte alternatives et de proximité. Cet appel d’offres devrait encore améliorer la qualité de la collecte des meubles et de la literie usagés et simplifier la démarche des habitants.

Eco-mobilier est l’éco-organisme en charge de la collecte, du tri et du recyclage des meubles, des objets et des éléments d’ameublement et d’agencement.

"Eco-mobilier vise le ZERO déchet à horizon 2023, un objectif ambitieux qui ne peut être atteint que grâce à l’implication des opérateurs.Les cinq prochaines années reposent sur leurs capacités à optimiser le tri, le recyclage et la valorisation des DEA." explique Dominique Mignon, Présidente d’Eco-mobilier.

Un nouveau schéma opérationnel

Au terme d’appels d’offres qui se sont déroulés sur toute l’année 2019, Eco-mobilier a pu mettre en œuvre un nouveau schéma opérationnel de logistique et de traitement des déchets d’éléments d’ameublement.

Eco-mobilier a profité de la fin simultanée des différents contrats pour revoir son schéma opérationnel à l’échelle nationale.

Pour cela, Eco-mobilier a utilisé un outil de modélisation pour s’assurer que le nouveau schéma soit optimisé logistiquement et qu’il respecte les contraintes réglementaires et techniques. Eco-mobilier a ainsi étudié plus d’une centaine de scénarios, déterminé leur impact sur le schéma global, et identifié la solution permettant d’atteindre les meilleures performances techniques et économiques.

Les attributions de marchés ont été finalisées fin 2019 et le nouveau schéma opérationnel est déployé depuis le 1er janvier 2020.

Plus de sites de traitements, moins de kilomètres parcourus

A ce jour, 170 sites logistiques ont été sélectionnés pour accueillir les bennes de DEA Eco-mobilier. Répartis sur l’ensemble du territoire, ces sites réceptionnent les DEA des milliers de déchèteries et autres sites de collecte sous convention avec Eco-mobilier. Les meubles y sont massifiés et envoyés pour leur traitement vers les sites sélectionnés, à savoir : 50 sites de préparation du bois, 7 sites pour les matelas, 3 sites pour le plastique, 15 sites de préparation des DEA en mélange et 19 sites qui préparent la matière combustible (CSR).

Le nouveau schéma a ainsi permis de réduire de 25 % la distance moyenne entre les points d’enlèvement (déchèterie, magasins...) et les centres de tri : elle passe de 42 à 31 km. La distance moyenne de transport du centre de tri au centre de préparation est quant à elle divisée par deux et passe de 143 km à 70 km.

"La diminution des distances parcourues par les meubles usagés collectés a été un objectif majeur pour le choix des sites de traitement. Cela permet tout autant une diminution de l’empreinte carbone de la filière qu’une rationalisation des coûts de transport. " précise Dominique Mignon, Présidente d’Eco-mobilier.

De nouveaux partenaires

Les nouveaux partenaires sont aussi bien des entreprises familiales et locales (16,6 %), que des groupes régionaux et réseaux (29,2 %) ou que des groupes nationaux (54,1 %), la situation géographique ayant été un des critères de sélection clef.

Pour permettre à certains acteurs locaux de se moderniser, se mécaniser et optimiser leur fonctionnement, Eco-mobilier propose des contrats allant de 2 à 6 ans fermes,garantissant les volumes et la qualité des produits à recycler pour les prochaines années.

Découvrez le schéma opérationnel optimisé ici

« En tant qu’éco-organisme, nous nous devons de créer les meilleures conditions pour que les opérateurs investissent dans des installations industrielles, qui permettent de traiter les matières en France et d’atteindre des taux de valorisation élevés. », explique Dominique Mignon.

Un nouvel appel d’offres pour les solutions de collecte alternatives et de proximité

Pour aller encore plus loin, Eco-mobilier lance un appel d’offres complémentaire sur des solutions de collecte alternatives et de proximité pour améliorer la collecte en étant plus proche du consommateur. Ces nouvelles solutions visent aussi à accroitre les volumes et le taux de valorisation en optant pour des flux différenciés.

Deux lots vont concerner directement les professionnels du déchet, les livreurs, les logisticiens ou les associations de l’Économie Sociale et Solidaire qui possèdent un lieu de stockage et un véhicule permettant la collecte :

- Transport et regroupement des matelas et sommiers : fin 2020, Eco-mobilier accompagnera la reprise des matelas usagés mise en place par les magasins distributeurs. L’objet de cet appel d’offres est de trouver des professionnels capables de réaliser l’enlèvement et le regroupement, notamment sur les magasins, des matelas emballés dans des sacs dédiés.

- Enlèvement et regroupement de couettes et d’oreillers : fin 2020, Eco-mobilier souhaiterait mettre en place la reprise de couettes et oreillers sur de nouveaux lieux. L’objet de cet appel d’offres est de trouver des professionnels capables de gérer l’enlèvement et le regroupement de couettes et oreillers.

Deux autres lots participent à un meilleur service rendu aux consommateurs citoyens, grâce à des collectes fixes ou mobiles et ponctuelles. L’idée est de privilégier la proximité en faisant intervenir les associations, les professionnels du déchet, mais aussi des commerçants de type "point de retrait de colis" pour la collecte des matelas, couettes et oreillers. Les lots concernés sont :

- La collecte ponctuelle de mobilier et literie usagés : Eco-mobilier va organiser des journées de sensibilisation au recyclage des objets de la maison dont du mobilier usagé, ainsi que la literie, sur les parkings de ses adhérents, les magasins de meubles. L’objet de cet appel d’offres est de trouver des professionnels capables de gérer de manière autonome une journée de collecte, grâce à la mise à disposition d’au moins un opérateur et d’un utilitaire grand volume.

- Points de collecte grand public pour des articles usagés de literie : l’objet de cet appel d’offres est de trouver de nouveaux points de collecte pour les articles de literie, afin d’apporter un nouveau service de proximité au grand public.

Les dossiers de candidature doivent être déposés avant le 23 juillet 2020 à 18h sur le site d’Eco-mobilier.

http://www.eco-mobilier.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: