En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Zoov dévoile ses stations de recharge ultra-légères, Made in France

Publication: 1er juillet

Partagez sur
 
La startup française Zoov présente les dernières innovations de son offre de vélos électriques en libre-service en faveur d’une mobilité partagée économiquement viable, s’intégrant harmonieusement dans la ville...
 

La nouvelle station permet de garer et recharger jusqu’à 15 vélos dans un minimum d’espace à partir d’une seule borne, avec ou sans raccordement électrique. Les vélos connectés Zoov sont quant à eux dotés de nouvelles fonctionnalités d’auto-diagnostic pour faciliter leur maintenance.

La station de recharge la plus légère et la moins chère du marché

Pour la conception de sa station de recharge, en collaboration avec l’agence eliumstudio, Zoov a réussi l’exploit de préserver les qualités de compacité et de légèreté de sa station non-électrifiée, dont plus de 40 exemplaires ont déjà été installés sans génie civil au sud du Grand Paris. Celle-ci repose sur une seule borne, sur laquelle les vélos électriques Zoov viennent s’accrocher les uns à la suite des autres par l’intermédiaire d’électro-aimants. Le gain d’espace est immédiat puisqu’une station Zoov accueille quatre vélos au mètre linéaire, contre un seul par mètre pour les systèmes traditionnels. En quelques minutes, n’importe quelle place de parking voiture peut être convertie en parking organisé pour 15 vélos électriques en libre-service. A ce gain d’espace s’ajoutent des économies substantielles pour l’opérateur et les collectivités, qui sont maintenant capables de diviser par dix le coup de déploiement d’un réseau de stations électrifiées avec une solution Made in France.

Technologie brevetée

Lorsqu’ils sont garés en station, les vélos Zoov créent une ligne d’énergie partagée, sur laquelle chaque vélo peut se connecter pour apporter de l’énergie ou en recevoir. Le transfert d’énergie entre les vélos est piloté par un algorithme responsable d’optimiser le niveau de charge des vélos, dont l’autonomie maximale est d’environ 45 kilomètres.

Une station qui maximise la durée de vie des batteries

Afin de mettre en place ses stations électrifiées rapidement, Zoov propose non seulement un raccordement au réseau électrique mais aussi le branchement sur prise secteur ou un fonctionnement novateur sur batteries.

Arnaud Le Rodallec, Co-fondateur de Zoov, explique : “Les stations de recharge Zoov ont cela de pratique que quelques minutes suffisent pour changer leur source d’énergie. Pour aller vite, nous pouvons installer des stations sur batteries en 30 minutes, puis les convertir en stations raccordées au réseau électrique le moment venu, simplement en changeant leur boîtier d’alimentation.”

Quelle que soit la configuration retenue, la recharge en station est très efficace puisqu’un vélo y gagne environ 5 kilomètres d’autonomie toutes les 10 minutes. Au-delà des bénéfices évidents d’un stationnement organisé, les stations de recharge Zoov changent littéralement la donne de la gestion de l’énergie dans le secteur de la mobilité partagée en réduisant drastiquement les opérations de “battery-swapping”, l’un des principaux postes de coûts financiers et environnementaux des opérateurs.

Ré-emploi des batteries usagées

Les batteries utilisées dans la version non-raccordée de la station de recharge Zoov ne sont pas n’importe quelles batteries. Zoov offre une seconde vie aux batteries de ses propres vélos en les utilisant comme source d’énergie lorsque leurs performances sont inférieures à 80% de leur rendement initial.

Le vélo électrique de référence sur le marché du partage

Depuis la création de la société en 2017, Zoov a investi plusieurs millions d’euros dans la recherche et développement pour ses stations mais également pour la conception du meilleur vélo électrique partagé, alliant robustesse, maniabilité et connectivité de pointe. Cette année, les vélos électriques partagés Zoov reçoivent deux mises à jour majeures.

.

Assistance électrique optimisée

Zoov a implémenté la technologie de Field Oriented Control (Contrôle par champ orienté) dans ses contrôleurs moteur afin d’optimiser la puissance et la consommation de l’assistance électrique. Cette nouveauté permet une baisse de la consommation de l’ordre de 30% lorsque le vélo est utilisé.

Auto-diagnostic des pannes

Expertes en IoT, les équipes de Zoov ont intégré des capteurs aux vélos afin de remonter un maximum de données sur leur état. En complément des informations de batterie et de localisation envoyées en temps réel, les vélos électriques Zoov détectent eux-mêmes les signaux faibles pouvant indiquer des risques de défaillance (freins, assistance électrique, …) avant même qu’un utilisateur soit confronté à un problème. Les équipes opérationnelles peuvent alors intervenir au plus vite et assurer une qualité de service encore jamais vue dans le secteur du partage.

Amira Haberah, Co-fondatrice de Zoov, complète : “Grâce à notre maîtrise totale du produit et notre expertise IoT, nos vélos électriques opérés au sud du Grand Paris et à Bordeaux reçoivent régulièrement des mises à jour logicielles qui ont un impact positif direct sur l’expérience des utilisateurs et la rentabilité de nos opérations.”

Une expertise technologique française pour faire passer un cap au vélo électrique partagé en Europe

Zoov a développé un savoir-faire tout intégré, de la conception du vélo et des stations aux outils de gestion de flotte utilisés quotidiennement par ses équipes. En plus d’être l’opérateur direct de son service au sud du Grand Paris et à Bordeaux, Zoov permet désormais à d’autres opérateurs d’intégrer ses vélos électriques, ou certaines briques technologiques, à leur offre de mobilité afin de diffuser plus rapidement l’adoption du vélo électrique comme l’un des principaux modes de déplacement dans les agglomérations européennes.

“Les difficultés rencontrées par certains acteurs du marché, y compris les plus gros américains, ne doivent pas nous inciter à fléchir. Le potentiel du vélo électrique partagé est encore plus grand depuis la crise sanitaire et nous avons avec nos partenaires l’opportunité d’affirmer le modèle Zoov, maîtrisé, enrichi par les données et européen, comme la référence sur notre continent.” explique Eric Carreel, Co-fondateur et Président de Zoov.

http://www.zoov.eu/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: