En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

COVID-19 : Association des conseils en innovation

Par Emmanuelle Pianetti, Déléguée générale de l’Association des Conseils en Innovation

Publication: 15 juin

Partagez sur
 
Pour résister au COVID-19, les programmes européens de soutien à l’innovation doivent s’adapter !...
 

es programmes européens sont un levier essentiel pour aider nos PME innovantes à booster leur développement. En juin 2019, la Commission Européenne a lancé un nouveau programme pilote : EIC Accelerator. Les entreprises à haut potentiel lauréates de ce programme bénéficient d’une offre de soutien nouvelle associant financement, coaching et mentoring pour qu’elles deviennent des champions à la fois plus rapidement et plus efficacement.

La force de ce dispositif réside dans la capacité de l’EASME (l’agence exécutive des PME au sein de la Commission européenne) à évaluer plusieurs milliers de propositions en seulement 4 semaines, à informer les candidats des décisions de financement sous 8 semaines et à effectuer les premiers versements dans un délai de 16 semaines. En cette période de crise sanitaire soudaine et inédite, le programme EIC Accelerator apparaît donc comme un véhicule idéal pour soutenir rapidement les PME européennes, pour développer et mettre sur le marché de nouveaux produits, services et modèles commerciaux.

Cependant, comme il est fondé sur une approche bottom-up, il catalyse actuellement les projets permettant de lutter contre la pandémie. Pour preuve, lors du dernier appel à projets EIC Accelerator qui s’est clôturé le 20 mars à 17h00, la Commission européenne a reçu près de 4 000 projets dont 1 000 relatifs au COVID-19 alors qu’habituellement elle reçoit en moyenne 1 800 candidatures. De son côté, l’enveloppe financière allouée est restée inchangée et fixée à 164 millions d’euros. La forte participation à cet appel fait donc chuter le taux de succès à 1% des candidatures alors qu’il était de 4% lors de l’appel d’octobre 2019.

La crise sanitaire actuelle met ici en exergue les limites et les insuffisances de ce programme pilote qui à terme pourrait devenir inopérant. Le COVID-19 signera-t-il pour autant la fin de EIC Accelerator ?

Sa pérennité devient même un enjeu politique pour les instances européennes.

En effet, un groupe de travail réunissant des acteurs européens du conseil en innovation, le EWGIC (European Working Group Of Innovation Consultants) a identifié les trois principaux défis de l’UE pour réanimer les PME européennes actuellement en grande difficulté :

- Gérer l’afflux des demandes de financement sans quoi le nombre de projets financés par appel chutera à court terme, et le programme perdra son attractivité à plus long terme

- Clarifier les critères d’évaluation pour assurer un traitement équitable de toutes les propositions

- Assurer la poursuite des projets en cours grâce à un préfinancement supplémentaire et à des méthodes de reporting simplifiées.

Ces experts européens appellent parlementaires et fonctionnaires européens à soutenir massivement les entreprises à fort potentiel de croissance devenues entièrement dépendantes aux financements publics en raison de la fermeture des marchés privés.

Pour assurer l’efficacité du programme EIC Accelerator, ils préconisent quatre principaux aménagements :

- Limiter le nombre de soumissions par appel à projets pour accroître le taux de réussite

- Clarifier, voire revoir le critère « non bankability »

- Simplifier et accélérer les démarches administratives et d’instruction des projets sélectionnés

- Ouvrir un appel à projet supplémentaire entre mai et octobre 2020 avec l’attribution d’un budget spécifique aux projets COVID-19

Ces propositions d’évolutions du programme pilote de la Commission européenne lui permettraient de gagner en agilité et efficacité au profit des entreprises innovantes. Actuellement en phase de test en vue d’une pérennité au sein du programme Horizon Europe, ce dispositif gagnerait à devenir une entité indépendante capable de mettre son agilité au service des champions européens, sans être gêné par des contraintes administratives et financières.

http://www.asso-conseils-innovation.org/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: