En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

AIOVA propose une approche novatrice du vaccin et se mobilise contre le Covid-19

Publication: 10 juin

Partagez sur
 
S’inscrivant dans la démarche One Health, la jeune start-up grenobloise propose une plateforme de vaccins ADN répondant aux besoins en vaccins innovants pour protéger hommes et animaux contre les émergences virales...
 

Forte de l’expertise de ses fondateurs plus de 40 années cumulées de recherche fondamentale en virologie et vaccinologie AIOVA, société de biotechnologies récemment créée à Grenoble, a pour ambition de révolutionner les vaccins grâce à sa plateforme ADN prête à l’emploi qui présente plusieurs avantages majeurs.

Une innovation de rupture permettant de contourner les limitations des vaccins

AIOVA s’adresse à des maladies émergentes de l’homme et de l’animal (grippes humaines et aviaires), de l’animal domestique et de rente (sida et sida-like), et, très récemment, au coronavirus, responsable de la maladie COVID-19 pour lesquelles la vaccination est non satisfaisante ou inexistante.

Yahia Chebloune, conseiller scientifique d’AIOVA et directeur du Laboratoire Pathogénèse et Vaccination Lentivirales (PAVAL, INRA/Université Grenoble Alpes), a développé un prototype vaccin dirigé contre le virus du SIDA de l’homme. Il a progressivement élaboré une solution vaccinale aux performances inégalées à ce jour. Avec une seule injection du prototype vaccinal, formulé sans adjuvant, des macaques développent une batterie de réponses immunitaires puissantes, protectrices et durables au cours du temps (1). Des réponses immunes aussi performantes et complètes ne sont pas induites par les autres vaccins développés actuellement. Ainsi, ce candidat vaccin est le seul à ce jour qui permet à 100 % des macaques vaccinés, de contrôler durablement un virus du sida virulent. Un article "A single lentivector DNA based immunization contains a late heterologous SIVmac251 mucosal challenge infection, portant sur le sujet, vient d’être publié le mois dernier par le laboratoire PAVAL dans la prestigieuse revue Vaccine (2).

Des vaccins alliant efficacité, rapidité de mise en œuvre et sécurité

Sur la base de ces travaux, AIOVA propose une innovation vaccinale constituée d’ADN, une molécule que l’on sait très bien travailler et qui ne présente aucun danger connu pour les utilisateurs. Grâce à la plateforme ADN propriétaire modulaire d’AIOVA, le principe actif (ou antigène) est amplifié après injection pour obtenir une réponse immune forte et persistante dans le temps.

« Grâce à notre plateforme ADN modulaire et suite à l’injection du prototype, les stimulants de l’immunité (ou antigènes) sont produits en masse par les cellules chez le vacciné pour obtenir des réponses immunes fortes et persistantes. En effet, notre solution vaccinale active la production non seulement les anticorps (Ac) qui bloquent l’entrée de l’agent infectieux dans les cellules, mais aussi et surtout une variété de cellules dites « T tueuses » qui détruisent les cellules qui produisent l’agent infectieux. Enfin, les réponses immunes obtenues sont durables dans le temps. Nous nous positionnons sur des maladies à l’interface homme-animal dans le contexte One Health (3) diffusé par les Organisations Mondiales de la Santé Humaine (OMS) et Animale (OIE). Nous travaillons ainsi sur les maladies émergentes, issues des animaux, appelées zoonoses. Nous développons d’ores et déjà trois prototypes de vaccins à l’interface homme-animal coronavirus, vaccin universel contre les grippes (humaine et aviaire), sida- », indique Corinne Ronfort, Présidente d’AIOVA.

Le type de vaccin proposé par AIOVA ne nécessite pas d’adjuvant de synthèse et des prototypes peuvent être très rapidement mis au point contre la souche virulente en cours d’épidémie majeure ou en cas d’émergences virales. De plus, ce type de vaccin est capable de protéger contre plusieurs souches virales, contrairement par exemple au vaccin de la grippe saisonnière qui ne protège que contre les souches virales qui circulent. Les formulations simples et très stables ne nécessitent pas non plus le maintien constant de la chaîne du froid, et peuvent être proposées aux pays ne possédant pas les infrastructures nécessaires. Les vaccins peuvent donc être produits et distribués à coût réduits par les industriels du secteur qui montrent déjà, notamment dans le domaine vétérinaire, un intérêt fort pour la technologie d’AIOVA.

« Pour toutes ces raisons et dans la mesure où les maladies dont souffrent les animaux ne sont pas très éloignées de celles de l’Homme, nous avons également décidé d’utiliser notre plateforme ADN pour lutter contre le Covid-19. Le design des prototypes a été réalisé et nous avons démarré les tests » conclut Corinne Ronfort, PDG d’AIOVA.

Une des prochaines étapes clés pour AIOVA est de lever des fonds pour accélérer son développement.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: