En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Cinq conseils pour créer le poste de travail parfait

Par Kleopatra Kivrakidou, responsable marketing chez Ergotron

Publication: 20 mai

Partagez sur
 
Le saviez-vous  ? En France, la première cause de maladies professionnelles indemnisées est due à des troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail, notamment des maux de dos à court terme et des maladies plus chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde...
 

Ce n’est pas une bonne nouvelle lorsque l’on sait qu’une grande partie de la population active passe la majeure partie de sa journée assis à un bureau. Cependant, la demande d’amélioration des conditions de travail émerge en même temps que la prise de conscience des risques associés à des environnements de bureau mal conçus pour la santé sur le long terme.

Ainsi, de petits changements ergonomiques apportés au poste de travail peuvent avoir de gros avantages. Parmi les domaines clés de l’ergonomie figurent sans surprise les ordinateurs, le bureau sur lequel ils se trouvent, les chaises sur lesquelles s’assoient les employés, les claviers qu’ils utilisent ainsi que le positionnement de leurs mains. Si ces objets que nous utilisons au quotidien sont mal conçus, nousen subirons les conséquences à savoir stress, fatigue et blessures.

Ceci dit, les responsables des espaces de travail peuvent mettre en œuvre certaines solutions pour soutenir leurs employés et leur permettre de se sentir moins tendus, plus productifs et dans l’ensemble, en bien meilleure santé. Voici cinq conseils pour obtenir le poste de travail parfait.

1. Réglez le positionnement de l’écran

La hauteur idéale du moniteur sur le bureau doit être au niveau des yeux ou légèrement en dessous, de sorte à ce que le regard s’oriente légèrement vers le bas lorsque l’on regarde le milieu de l’écran. De plus, le moniteur doit être positionné à une distance d’au moins 51 cm des yeux environ une longueur de bras. Si l’écran est grand, il convient d’augmenter la distance de visualisation pour contribuer à prévenir la fatigue oculaire. Le réglage de la position de l’écran aidera également à contrôler les reflets sur l’écran. Enfin, il convient d’incliner le moniteur de 10° à 20° pour maintenir la distance entre vos yeux et l’écran.

2. Optez pour une assise ergonomique

Positionner le moniteur de manière optimale ne servira à rien si le salarié n’est pas assis confortablement. Rien ne vaut une chaise confortable et réglable que l’on peut ajuster lorsque l’on change de position tout en s’assurant que les pieds soient toujours à plat sur le sol. Le dossier doit également pouvoir s’incliner et inclure un soutien lombaire solide pour éviter de trop solliciter la structure inférieure de la colonne vertébrale.

3. Ajustez le poste de travail

La hauteur idéale du clavier est égale à la hauteur des coudes, incliné en arrière de 10° afin que les poignets restent droits pour réduire le risque de fatigue musculaire. Parfois, les employés peuvent trouver que leur poste de travail standard est trop haut pour un positionnement ergonomique correct du bureau si c’est le cas, le mieux est d’essayer d’utiliser un plateau de clavier réglable sous la surface de travail.

4. Restez mobile

Les êtres humains ne sont pas faits pour rester assis pendant de longues périodes. Même si le poste de travail est configuré correctement, il est important d’essayer de bouger toutes les 30 minutes si possible, même juste pour se lever et s’étirer le dos et les bras. Utiliser un bureau debout permet également d’introduire du mouvement au niveau du poste de travail. La plupart sont réglables en hauteur et peuvent se déplacer verticalement lorsque le salarié passe d’une position assise à une position debout. Enfin, il faut placer l’écran ou les documents de travail directement devant vous afin d’éviter de trop tourner la tête et de pouvoir reposer le cou.

5. Assurez une luminosité suffisante

Dernier point mais non le moindre, il est impératif de s’assurer d’avoir beaucoup de lumière sur et autour du poste de travail pour éviter une fatigue oculaire inutile. La lumière naturelle est optimale, cependant, une lumière artificielle suffisante complétée par une lampe de bureau pouvant s’allumer et s’eteindre manuellement contribuera également à épargner les yeux des salariés. Il ne faut pas oublier de contrôler les reflets provenant des moniteurs en facilitant l’ajustement de la position de l’écran. Enfin, pour que les yeux puissent se reposer, on peut recommander à ses équipes de se concentrer de temps en temps sur un objet situé à environ six mètres de distance.

Les entreprises prennent progressivement conscience de l’impact positif que peuvent avoir des espaces de travail et des meubles bien conçus sur la santé et la productivité des employés. Ces cinq conseils représentent pour les employeurs et les employés un moyen simple et facile de pousser plus loin leur action d’optimisation des espaces de travail et donc d’amélioration de la santé, du bien-être et de la productivité.

http://www.ergotron.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: