En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Covid-19 : reprise pogressive de l’activité des TPE en France

Publication: 17 mai

Partagez sur
 
Baromètre SumUp des transactions TPE PME...
 

Depuis le début de confinement, la fintech SumUp donne un aperçu du niveau de l’activité économique des PME et TPE en Europe en cette période de pandémie de Covid-19. Il demeurait très faible, sauf dans le secteur de l’alimentaire mais semble repartir la hausse depuis le déconfinement.

SumUp, fintech européenne, annonce aujourd’hui le lancement de son baromètre dédié à l’activité économique des PME et TPE dans le contexte particulier du Covid-19. En se concentrant sur ses quatre marchés principaux en Europe (la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie), SumUp offre un aperçu de la situation économique, depuis le début de la crise, de six secteurs clés : Alimentation & Primeur, Traiteur & Livraison, Marché ouverts, Professionnels de santé & Médecins, Services à la personne, Instituts de beauté & Coiffeurs-barbiers. SumUp y analyse ses millions de données liées aux transactions de paiement, dont l’écart en pourcentage par rapport aux transactions attendues ou la typologie des moyens de paiement utilisés secteur par secteur. Pour rappel, en France, les PME et TPE constituent 99% des entreprises et sont les premières touchées par le ralentissement économique causée par la crise sanitaire.

« Les spéculations vont bon train pour estimer la durée du redémarrage de l’économie et dater le retour à la normale. L’observation des transactions commerciales est un bon indicateur de la vitalité économique des PME et TPE. Ces derniers temps, les volumes de transactions étaient toujours en chute. Mais SumUp observe un réel rebond au cours des deux dernières semaines », commente Alexander von Schirmeister, Directeur Général Europe de SumUp. « Sans renier mon soutien auprès des entrepreneurs, je reste prudemment optimiste. De plus en plus de commerçants trouvent de nouvelles façons pour s’adapter à la situation. Avec les aménagements de la sortie du confinement en Europe, nous sommes confiants dans la reprise de l’activité et de la croissance économique. »

Vers un rebond européen ?

Sur les quatre marchés observés, et dans les six secteurs étudiés, le volume de transactions des TPE et PME a lourdement chuté par rapport aux attentes, avec une baisse remarquée au Royaume-Uni la semaine du 23 mars, un pays où les solutions de paiements SumUp sont adoptées largement.

En France, après une chute brutale et massive les semaines du 23 mars et du 30 mars, les PME et TPE ont su s’adapter, dès la 3ème semaine de confinement. Ils ont su adopter des solutions pour poursuivre ou reprendre progressivement leur activité : vente à distance, services en ligne, outils de paiement dématérialisés… On ne compte plus les initiatives démontrant l’inventivité des entrepreneurs !

A partir de la semaine du 13 avril, la tendance haussière est de retour, même si encore très timide, pour les pays et les secteurs observés.

Le boom des commerces alimentaires de proximité

L’impact de la crise sur le secteur alimentaire va à l’encontre de l’effondrement général de l’économie.

Elle a même accéléré l’activité des commerces liés à l’alimentation depuis le début du confinement dans tous les pays.

En France, avant le début du confinement annoncé le 17 mars, les dépenses dans ces commerces ont d’abord enregistré un léger repli (-9% la semaine du 9 mars). A suivi une période en hausse avec deux accélérations : +42% la semaine du 30 mars, +23% la semaine du 20 avril.

A noter l’effondrement des dépenses alimentaires en Italie et en Allemagne, la semaine du 23 mars, en raison de la fermeture des commerces pour les fêtes de Pâques.

Au niveau européen, le secteur des traiteurs et des services de restauration livrée à domicile s’écroule dès la première semaine de confinement, puis repart très légèrement avec des volumes de transaction toujours très bas, que l’on peut imputer au développement des solutions de livraison ou de retrait de commandes.

La fermeture des marchés ouverts a affecté les PME et TPE de ce secteur, et plus particulièrement en France où elles subissent les conséquences du durcissement du confinement annoncé le 23 mars par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

La fermeture des marchés, sauf sur avis des préfets et décisions des maires a forcé les producteurs et commerçants à travailler différemment. A nouveau, les commerçants sont parvenus à déployer des solutions témoignant de leur ingéniosité en imaginant de nouveaux moyens de continuer leurs activités : propositions de vente à distance et livraisons à domiciles, création de paniers, avec réservations par téléphone ou sur les réseaux sociaux… La crise force l’innovation commerciale.

Santé : les soins et les consultations à l’arrêt

Pour les professions libérales de santé (médecins généralistes et spécialistes, infirmiers, etc.), le repli inquiétant de l’activité est constaté partout en Europe dès le début du confinement, ce qui témoigne du fait que les personnes ont choisi de suspendre les dépenses liées aux soins courants, sauf cas d’extrême urgence.

En Italie, où les terminaux de paiement SumUp sont fortement utilisés, la baisse d’activité est spectaculaire, jusqu’à -90 % la semaine du 30 mars.

En France, les pratiques des professionnels de santé ont dû s’adapter pour respecter des conditions sanitaires strictes, et ainsi continuer à exercer. Mais la reprise de l’activité s’effectue lentement à partir de la semaine du 23 mars. La mise en place plus systématique de la téléconsultation a surement eu un impact positif sur le maintien de l’activité.

Les services à la personne au ralenti

Au niveau européen, le secteur des services à la personne marque le pas. En France, il chute rapidement (-79% la semaine du 13 mars). Avec le confinement des personnes, la quasi-totalité des prestations de confort à domicile ont été suspendues. Mais certaines prestations ont subsisté et en particulier les prestations de maintien à domicile des seniors, de garde d’enfants et de soutien scolaire, ce qui explique le retour de la hausse du nombre de transactions depuis la semaine du 23 mars.

Les Instituts de beauté, coiffeurs et barbiers

Le boom confirmé du paiement sans contact en France

Avec le confinement, l’adoption des moyens de paiement sans contact s’est accélérée en France.

En hausse de 7 points depuis le début du confinement, le paiement sans contact représente 54% de l’ensemble des paiements en semaine 13 (à partir du 23 mars).

Parallèlement, le paiement par carte bancaire avec code a diminué de plus de 10 points pour ne représenter plus que 41% de l’ensemble des moyens de paiement en semaine 15. En semaine 16 (à partir du 13 avril), seulement 2 paiements sur 5 sont effectués grâce à une carte bancaire avec code.

A noter la montée en puissance des autres moyens de paiement (paiement mobile, etc.).

Focus : les premiers jours du déconfinement en France

Méthodologie :

SumUp partage sa perception de la situation économique européenne face au Covid-19 et propose une analyse quantitative et qualitative de l’impact économique sur les PME et TPE dans 4 pays européens (la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie).

Ce baromètre a pour objectif d’informer en temps réel de la reprise des activités pour les PME et TPE, de sa progression, des secteurs porteurs et de partager des observations sur les changements et les bonnes pratiques à adopter.

Les valeurs de comptage des transactions attendues sont calculées sur la base des taux de croissance hebdomadaires historiques. Les 6 secteurs et professions observés sont : Alimentation & Primeur, Traiteur & Livraison, Marchés ouverts, Professionnels de santé & Médecins, Services à la personne, Instituts de beauté & Coiffeurs -barbiers.

Pour rappel, les dates du début du confinement par pays sont le 11 mars en Italie, le 17 mars en France, le 22 mars en Allemagne et le 23 mars au Royaume-Uni. Le déconfinement en France a démarré le 11 mai.

http://www.sumup.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: