En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Le Collectif Continuité Numérique dévoile son concept-machine Axelle

Publication: 16 mai

Partagez sur
 
Le frein inédit et majeur de l’économie mondiale provoqué par la crise sanitaire liée au Covid-19, nous incite à réfléchir, à remettre en question le fonctionnement de nos sociétés, nos façons de travailler, de produire, de consommer...
 

Plus que jamais, le virage digital de l’Industrie française doit permettre d’améliorer ses performances de production, la qualité des produits réalisés, assurer la protection des données échangées et collectées, tout en garantissant aux opérateurs un cadre de travail sécurisé. Assurément, l’Industrie s’engage dans une nouvelle ère !

Aussi, 8 leaders industriels et informatiques qui composent le Collectif Continuité Numérique [ CCN ] Festo, SAP, Gfi, ifm electronic, Phoenix Contact, SICK, SEW USOCOME et Stäubli se mobilisent pour présenter aux industriels le meilleur de l’Industrie 4.0. Le collectif lève ainsi le voile sur son premier concept-machine, Axelle.

Cette ligne de production complète et opérationnelle matérialise la convergence du monde de l’automatisme (OT) et de l’informatique d’entreprise (IT). Véritable concentré d’innovations, Axelle agrège et interconnecte les technologies les plus abouties des différents membres du Collectif Continuité Numérique. Sa finalité ? Faire vivre une expérience homme-machine revisitée, permettant aux industriels de mieux appréhender ces nouveaux défis qui se présentent à eux.

Avec Axelle, le [ CCN ] souhaite démontrer aux industriels français que l’interopérabilité de leurs solutions respectives ouvre de nouvelles perspectives, par une meilleure exploitation et intégration des données, à toutes les étapes de production.

Axelle, ligne automatisée, intelligente et apprenante

Axelle est une ligne d’assemblage automatisée aux lignes design et épurées. Elle se compose d’un convoyeur, d’un poste robotisé d’assemblage et d’un chariot convoyeur autoguidé (AGV). Tout est pensé pour en faciliter l’usage. Les process de réglages et de paramétrages d’installation et de mise en route ont été simplifiés pour une prise en main la plus ergonomique possible. Un technicien disposant de connaissances en automatisme est ainsi tout à fait en mesure de l’intégrer et de la connecter, dans n’importe quel univers industriel.

Selon les besoins, l’opérateur peut basculer du mode automatique au mode collaboratif, et interagir avec la machine de manière parfaitement sécurisée, grâce à des capteurs de présence humaine. Axelle est équipée de capteurs et actionneurs électriques et pneumatiques, qui permettent d’arbitrer à tout moment entre productivité, précision et économies d’énergie, selon les objectifs visés. La machine s’adapte désormais au tempo de l’opérateur, et plus forcément l’inverse.

Son paramétrage est possible à distance. Les échanges d’informations se font en filaire ou en wifi / Bluetooth. L’accès à distance est crypté pour garantir la confidentialité des données. La collecte de ces données est centralisée et facilitée par l’interopérabilité des différents capteurs et actionneurs qui la composent. L’ensemble des solutions technologiques qui composent Axelle et les divers usages métier de cette ligne automatisée communiquent désormais ensemble sur un tableau de bord unique.

Axelle s’adresse à quatre profils de collaborateurs, immergés dans une expérience homme-machine repensée :

- Les opérateurs de production, qui agissent sur son fonctionnement, reçoivent des alertes en cas de problèmes et peuvent grâce à ses fonctionnalités assurer un contrôle qualité optimum.

- Les opérationnels de la maintenance, notifiés en temps réel de tout dysfonctionnement grâce à différents capteurs et guidés dans les procédures de maintenance et réparation grâce à des tutoriels.

- La direction de production et industrielle, ayant la main sur les flux de gestion de la production sont également capables de visualiser la performance de leurs équipements industriels et processus associés.

- Les clients, qui peuvent saisir leur commande depuis une tablette - commande elle-même directement envoyée dans le flux continu de production et sont in fine informés de sa réalisation.

Axelle est un concept-machine. Elle n’a pas vocation à être commercialisée, mais représente une vitrine évolutive du savoir-faire des huit membres du [ CCN ]. Axelle sera prochainement visible à l’Experience Business Center (EBC) à la Tour SAP, basée à Levallois-Perret. Axelle sera également accessible via un jumeau numérique dans les locaux des différents partenaires du Collectif Continuité Numérique ainsi que chez ats, partenaire industriel du collectif ayant conçu et réalisé ce concept machine.

En faisant entrer en résonance numérique leurs solutions et compétences, ces huit leaders industriels et informatiques contribuent ainsi à accélérer le virage 4.0 de l’industrie française.

Genèse d’un projet collectif

Le Collectif Continuité Numérique a vu le jour il y a trois ans.

Pendant longtemps, les mondes de l’IT et de l’OT ont évolué sans se rencontrer. L’Industrie 4.0 les fait aujourd’hui converger. Depuis quelques années, des industriels se sont rapprochés d’acteurs informatiques pour mettre au point des solutions industrielles connectées. Le [ CCN ] s’inscrit dans une nouvelle étape d’interopérabilité de ces solutions technologiques et numériques.

Le [ CCN ] veut simplifier l’évolution de leurs clients vers l’usine intelligente, en leur offrant des solutions pré-intégrées d’échanges et de partage de données à chaque étape de la chaîne de valeur, dans un environnement piloté en temps réel. Le collectif démontre qu’il n’est pas forcément nécessaire de renouveler le parc machines dans le cadre du virage 4.0, mais que l’on peut les faire communiquer différemment.

Le [ CCN ] s’est rapproché de la société d’ingénierie industrielle bourguignonne ats (190 salariés ; CA 2019 : 18 M€) pour matérialiser cette ambition. La PME, qui a fait partie du programme “accélérateur PME” de Bpifrance à l’échelle nationale, a pris le virage digital et s’est donné pour mission d’accompagner ses clients dans l’ère du 4.0 grâce à de nouveaux services connectés.

ats a conçu les plans et assemblé cette machine en agrégeant les solutions apportées par les différents membres du collectif. Ce travail de co-conception aura duré un peu plus d’un an. Toutes les deux semaines, des équipes issues des différents membres du collectif se sont succédées dans l’atelier de production pour finalement donner vie à Axelle.

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: