En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Siemens Financial estime le montant nécessaire au virage numérique des usines

Publication: 14 mai

Partagez sur
 
Phase critique pour l’investissement dans les usines intelligentes...
 

Les fabricants du monde entier sont confrontés à des défis majeurs en ce qui concerne l’investissement dans l’Industrie 4.0, particulièrement en ce temps de crise. Une nouvelle étude de Siemens Financial Services (SFS) estime que l’investissement global dans les usines intelligentes devrait s’élever à près de 400 milliards de dollars sur les cinq prochaines années

- La transformation digitale (vers les plateformes de l’Industrie 4.0) offre aux fabricants la possibilité d’acquérir un avantage concurrentiel à long terme

- Une précédente étude de SFS montre que la fenêtre d’opportunité pour prendre de l’avance sur la concurrence atteindra un « point de basculement » dans 5-7 ans, après quoi les fabricants devront rattraper leur retard ; la transformation est donc urgente

- Les fabricants bien avisés déploient de nouveaux modèles de financement, venant principalement de financiers spécialistes du secteur manufacturier, qui offrent des méthodes de paiement commercialement viables pour cette transformation digitale impérative

Siemens Financial Services (SFS) vient de publier une nouvelle étude intitulée Relever le défi de l’Industrie 4.0, la première d’une série qui s’intéresse aux difficultés d’investissement auxquels sont confrontés les fabricants migrant vers les technologies de l’Industrie 4.0.

L’investissement dans la transformation digitale est aujourd’hui ce qui permet aux entreprises de prospérer au milieu de la crise économique actuelle.

SFS a élaboré un modèle qui estime avec prudence le montant des investissements nécessaires au virage numérique des usines intelligentes d’ici 2024.

Une précédente étude de SFS estime que le « point de basculement » de l’Industrie 4.0, soit le moment où 50% des fabricants auront substantiellement migré vers les plateformes de production numériques, sera atteint dans les 5 à 7 prochaines années.

Des nouveaux modèles de financement facilitent l’investissement dans l’Industrie 4.0. Ces derniers sont souvent alignés sur les résultats commerciaux, de sorte à associer étroitement le financement avec le retour sur investissement escompté des technologies digitalisées.

« Compte tenu de la double pression qu’exerce sur les fabricants européens l’augmentation de la concurrence sur les marchés nationaux et internationaux, l’investissement dans la transformation digitale est arrivé à un stade critique » explique Thierry Fautré, Président de Siemens Financial Services, France. « Le financement intelligent offre des méthodes d’investissement durables qui permettent aux fabricants d’atteindre les résultats commerciaux souhaités et clairement définis, le tout en accédant aux technologies et services appropriés avec l’aide d’un financier spécialisé. Ceci est particulièrement favorable étant donné l’énorme impact économique de cette crise sanitaire mondiale actuelle. ».

http://new.siemens.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: