En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

L’AssurTech EasyBlue lève 1,6 millions d’euros

Publication: 16 avril

Partagez sur
 
Easyblue est une assurtech BtoB. Elle invente une nouvelle manière d’accéder aux solutions d’assurances pour protéger son activité professionnelle via des outils 100% digitaux...
 

Le but d’Easyblue est de leur permettre de gagner en efficacité dans la gestion de leurs polices d’assurances. Les produits proposés par Easyblue sont adaptés aux entreprises de petite taille et évolutifs : ils suivent le développement de l’entreprise et la couvrent donc toujours de manière optimale au tarif le plus transparent.

Easyblue annonce aujourd’hui avoir effectué un deuxième tour de table de 1,6 millions d’euros. L’objectif de cette levée de fonds est triple :

- Innover plus encore pour accompagner de manière toujours plus fine les entrepreneurs et indépendants dans l’optimisation de leurs dépenses d’assurance pour leur offrir un gain financier.

- Étoffer le panel d’assurances inédites proposées pour accompagner les entrepreneurs dans la couverture à 360° de leurs risques.

- Renforcer les équipes pour soutenir les développements produit et l’accompagnement des clients.

Cette nouvelle levée de fonds fait suite à un premier tour de table effectué en 2018 pour 400 000€ auprès d’un panel d’investisseurs expérimentés dont Romain Mulliez, Président de Picwic pour qui « accompagner François-Xavier Combe dans une aventure entrepreneuriale au service des entrepreneurs, qui sont au cœur de la vie économique de notre pays, est une fierté. Participer à ce deuxième tour de table vient souligner toute notre confiance dans le potentiel d’Easyblue ».

En effet, tous les investisseurs historiques ont participé à cette deuxième levée, rejoints par des investisseurs suisses et allemands, des business angels ayant l’expérience du secteur de la banque et de l’assurance comme Stefan Jaecklin qui, après 20 ans à accompagner banques et assurances au sein du cabinet Oliver Wyman est désormais investisseur et membre du conseil d’administration de nombreuses startups en Europe.

Faire de l’assureur l’allié des entrepreneurs et indépendants, un segment de marché mal adressé par les assureurs traditionnels

Easyblue s’appuie sur l’agilité que lui confère sa structure et sur une expérience utilisateur repensée pour vendre uniquement l’assurance dont les entrepreneurs et indépendants ont besoin.

Easyblue est un courtier qui co-construit avec des assureurs comme AXA et Hiscox des produits inédits destinés aux petites structures, adaptés à leurs besoins spécifiques. Easyblue les distribue via un parcours 100% digital, de la souscription du contrat à la déclaration d’un sinistre en passant par l’actualisation des données client, nécessaire à une couverture évolutive des risques.

Ce faisant Easyblue comble un vide sur le marché en adressant des petites entreprises jusqu’à lors mal servie par les assureurs traditionnels car jugées peu rentables. En digitalisant totalement son approche, Easyblue allège ses coûts ce qui lui permet d’adresser ce segment de marché et de développer des offres adaptées, notamment des assurances :

- Responsabilité Civile Professionnelle

- Matériel Informatique Professionnel

- Protection Juridique Professionnelle

- Cybercriminalité

- Multirisques professionnels

Sa récente levée de fonds lui permettra de couvrir les risques professionnels à 360° en développant une assurance santé prévoyance ainsi qu’une offre dédiée à la couverture des locaux professionnels. Comme ses autres produits, ils seront accessibles en 5 minutes contre 15 jours dans le circuit traditionnel.

L’assurance Cybercriminalité : une offre développée dans le contexte actuel

Avec la généralisation du télétravail, le nombre de cyberattaques dont sont victimes les entreprises est en forte augmentation. Easyblue avait comme projet de proposer un contrat de cyber-assurance dans les prochains mois, une offre jusqu’ici peu proposée aux entrepreneurs ou entreprises de petites tailles. Le contexte actuel a accéléré le processus et Easyblue est désormais en mesure de proposer cette protection.

Un modèle nouveau sur le marché qui repose sur une intelligence artificielle de diagnostic et de coaching pour proposer la couverture la plus ajustée possible

Easyblue utilise les outils digitaux pour permettre à ses clients de faire évoluer en permanence et de manière autonome leurs polices d’assurance afin qu’ils soient couverts au mieux, une innovation majeure dans le secteur de l’assurance. Le jour du sinistre, l’assuré peut s’appuyer sur une offre qui lui convient exactement, et ne se trouve pas pris au dépourvu.

Easyblue est le 1er acteur du monde de l’assurance BtoB à pouvoir proposer un parcours 100% digital fondé sur un diagnostic et un coaching des risques. Le parcours de souscription est pensé pour prendre en compte les spécificités de chaque métier. Plus de 500 métiers différents ont été recensés par Easyblue, et notamment les nouveaux métiers qui ont émergé avec le digital.

A ce jour, le parcours client est le suivant : le client choisit un type de couverture, puis Easyblue lui soumet un questionnaire autour de son activité. Elle identifie clairement le métier exercé, la taille de l’entreprise, guide le client dans l’identification de ses risques. Easyblue est alors en mesure d’établir un diagnostic des risques et de proposer une police adaptée au métier du client, à son activité, à la taille de son entreprise.

L’assuré dispose d’un espace client sécurisé avec son attestation d’assurance, ses pièces contractuelles, ses factures. L’innovation d’Easyblue réside dans l’accessibilité en ligne de nombreux services, comme la possibilité pour le client de faire évoluer ses polices d’assurance en autonomie afin qu’il soit protégé au mieux.

L’ensemble de ce parcours client démontre la spécificité d’Easyblue sur son marché. En effet, Easyblue cherche avant tout à proposer une offre qui corresponde le mieux possible au besoin de l’entrepreneur ou du freelance, en cohérence avec sa promesse : proposer un accompagnement aux structures qui, jusque-là, ne pouvaient pas bénéficier d’une offre adaptée auprès des réseaux traditionnels.

Ce parcours est la première brique du « coaching de risques » qu’Easyblue veut proposer aux entrepreneurs et indépendants. A partir du mois de juillet, Easyblue sera en mesure de proposer un coaching des risques complet. Ainsi, le parcours client évoluera.

Le coaching comme objectif phare de la levée de fonds

Le client qui se rendra sur le site se verra proposer un diagnostic complet et gratuit de tous ses risques et une offre de protection à 360°. A terme, l’objectif d’Easyblue est de devenir pleinement le coach d’assurance pour les pros, de couvrir l’ensemble des risques auxquels les entrepreneurs et les freelances peuvent être confrontés en un seul et même endroit et de les accompagner dans l’ajustement régulier de leurs polices afin de les couvrir au mieux au coût le plus juste.

Une fois que le client aura choisi son offre, Easyblue l’accompagnera dans l’évaluation dynamique de ses risques, au gré des évolutions de son activité, à la manière d’un coach qui adapte le programme d’accompagnement de ses clients en fonction de leur évolution. Cette nouvelle brique technologique n’occasionnera pas de hausse des tarifs d’Easyblue, car elle est au cœur de sa mission.

http://www.easyblue.io/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: