En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Baromètre de la Hotline « Solidarite entreprises Covid » au 15 avril 2020

Publication: 16 avril

Partagez sur
 
La question du financement est devenue la question la plus posée, devant le chômage partiel par les entreprises...
 

Depuis le 23 mars, plus de 2 000 chefs d’entreprise ont fait appel au numéro vert gratuit 0800 942 564 mis en place par les administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires, spécialistes de la prévention et du traitement des difficultés des entreprises, avec le Ministère des Finances et de l’Economie.

Les nouvelles statistiques montrent qu’à date, les entreprises sont de plus en plus à la recherche de sources de financement pour faire face à leurs difficultés de trésorerie : les questions les plus fréquentes tournent désormais autour du Fonds de solidarité, des prêts bancaires, BPI, PGE, et des reports de charges.

Principales questions posées par les appelants au N° Vert

« Les entreprises cherchent principalement des sources de financement pour faire face à la crise actuelle. L’aide de 1 500€ du Fonds de solidarité demeure le sujet n°1 de questionnement des entreprises qui appellent, probablement car elle concerne les indépendants, les micro-entreprises et nombre de TPE, catégories qui font l’essentiel des appels au N° Vert.

Les sujets de financement (prêts bancaires, BPI, PGE) qui représentent 11,8% des questions et le report de charges (11,5% des questions) sont passés désormais devant la question du chômage partiel. Ce dernier sujet continue à susciter de nombreuses questions (11,4%) mais est moins évoqué qu’auparavant ce qui semblerait signifier qu’il est désormais mieux compris.

Les entreprises continuent à poser des questions sur les moyens de reporter les échéances à court terme comme le loyer, les charges (électricité et eau). Pour celles concernées, les échéances/dividendes de leur plan les préoccupe, leur crainte demeure que le plan fasse l’objet d’une résolution si les conditions ne sont plus réunies. » explique Christophe Basse, Président du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires (CNAJMJ).

Répartition des appels par secteur d’activité économique

« On peut affirmer que tous les secteurs d’activité économique sont touchés par la crise actuelle.

Toutefois, certains secteurs semblent plus particulièrement impactés par les mesures de confinement, en premier lieu ceux de l’hôtellerie-restauration (22,7% des appels) et du commerce de détail (près de 16% des appels).

Les services à la personne (coiffeurs, salons de beauté, etc.), avec 9,1% des appels, sont également très en recherche d’informations sur les mesures d’aide, de même que le BTP (6,4% des appels), les artisans (4,3%) et les agences immobilières (3,2%) qui ont vu leur activité très fortement réduite pour ne pas dire réduite à néant.

Nous insistons également lors de ces entretiens téléphoniques à ce que chacun ne suspende pas le règlement des factures de fournisseurs tant que cela reste possible, car il faut préserver les filières économiques... » explique Christophe Basse.

Répartition des appels par région

« L’origine régionale des appelants est globalement conforme à la taille des bassins d’emplois, à l’exception de la Région Corse, qui est toujours sur-représentée dans les appels, probablement en raison de l’importance des entreprises liées au tourisme dans cette région. » précise Christophe Basse.

Répartition des appels par taille d’entreprises

« Sans surprise, l’écrasante majorité des entreprises appelant le N° Vert des AJMJ est composée d’auto-entrepreneurs et de TPE, qui sont plus durement touchées par la crise actuelle. » précise Christophe Basse.

Proportion d’appels de sociétés en procédures collectives* sur les appelants

*Procédures collectives : sauvegarde ou redressement judiciaire

« Si la plupart des entreprises qui nous contactent ne sont pas concernées par une procédure collective (77%), celles qui sont en procédure sont sur-représentées par rapport à leur proportion habituelle dans le tissu économique français : en outre, elles sont également de plus en plus nombreuses à appeler, en proportion, par rapport aux deux semaines précédentes. » précise Christophe Basse.

« Je tiens également à remercier l’ensemble des administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires qui sont actuellement mobilisés de façon bénévole et particulièrement réactive autour de notre numéro vert 0800 94 25 64, » ajoute Christophe Basse, Président du Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires.

http://www.cnajmj.fr/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: