En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

TOOPI Organics lève plus d’1 million d’euros pour transformer l’urine en biofertilisant

Publication: 15 avril

Partagez sur
 
Tout juste labelisée « green tech verte » par le Ministère de la Transition écologique, TOOPI Organics finance sa première unité de production en Sud Gironde et vise un développement rapide à l’international...
 

La startup TOOPI Organics, spécialisée dans la valorisation de l’urine humaine pour l’agriculture, annonce avoir levé plus d’1 million d’euros dans le cadre de son premier tour de table en capital. Récompensée par plus d’une dizaine de prix d’innovation en l’espace d’un an, la société ouvrira d’ici fin 2020 une première unité de production en Sud Gironde capable de transformer 750 000 litres d’urine par an. Avec ce financement, TOOPI Organics veut également structurer son réseau de collecte, sécuriser la mise sur le marché de ses biostimulants à base d’urine, et accélérer son développement national et européen.

Cette première levée de fonds a été menée par une société d’investissement evergreen de rang international et le fond d’impact makesense Seed I. Actionnaire historique, le fond régional Irdi Soridec a également été rejoint par 3 family offices, 4 investisseurs privés, et le groupe Allsun, spécialisé dans l’importation et le négoce d’engrais.

Incubée à UNITEC, TOOPI Organics a réalisé ce premier tour de table avec l’appui de l’Agence de Développement et d’Innovation de Nouvelle-Aquitaine (ADI), la plateforme Fundmeup, et le pôle financement de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Bordeaux.

Fondée en février 2019 avec le soutien de la BPI et la Région Nouvelle-Aquitaine, Toopi Organics a breveté un procédé microbiologique pour enrichir l’urine humaine en micro-organismes d’intérêt agronomique. L’urine, qui contient déjà les éléments fertilisants NPK (Azote, Phosphore, Potassium), est dépolluée et convertie en biostimulants à moindre coût. Les études réalisées par Bordeaux Sciences Agro et la Chambre d’Agriculture de la Gironde ont montré que les produits TOOPI sont 30 à 110% plus efficaces que les engrais minéraux traditionnels, et permet de réduire le besoin en eau des végétaux.

« Notre objectif écologique est double. En France, nous souillons chaque année plus de 200 milliards de litres d’eau potable avec notre urine. Notre premier objectif est de préserver la ressource en eau, en collectant 1 à 5% des volumes d’urine produits. Notre second objectif est de libérer les agriculteurs de la dépendance aux engrais minéraux, en leur proposant une véritable alternative écologique, avec des intrants naturels plus efficaces et moins chers que les engrais chimiques. », Michael Roes, PDG, co-fondateur, TOOPI Organics.

« Nous comptons à présent dans nos actionnaires deux distributeurs d’engrais. Nos efforts vont se concentrer dans les prochains mois sur le renforcement de notre portefeuille de brevets, l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché, et l’implantation d’unités de collecte et de transformation, en France d’abord, puis au Bénélux, où nous sommes attendus. », Dr Pierre Huguier, Directeur Scientifique et co-fondateur, TOOPI Organics.

« Nous avons été immédiatement séduites par le potentiel d’impact de TOOPI, solution lowtech et innovante qui réemploie des déchets au bénéfice d’une agriculture durable. Avec son équipe engagée, ambitieuse et bien entourée, c’est un véritable changement de système qui se profile. », Léa Zaslavsky, Co-fondatrice de makesense.

« TOOPI va réduire l’empreinte carbone de la filière agricole et améliorer la gestion des ressources en eau potable. La groupe AllSun s’associe à cette démarche d’économie circulaire avec enthousiasme, et participera activement à la commercialisation des produits TOOPI en France. », Thomas Delasnerie, Responsable des achats et de l’ordonnancement des ventes chez Qualifert, filiale du Groupe AllSun.

« Je suis séduit par l’enthousiasme des dirigeants dont les profils sont particulièrement bien adaptés au projet ; et par le double effet du recyclage de l’urine et de la réduction des apports d’engrais très voraces en énergie que permet le process développé par TOOPI. », Jean-François Vaury, PDG chez Johes.

« Dès le 1er échange téléphonique, j’ai été convaincu du bien-fondé et du potentiel du projet. Toopi fait partie de ces entreprises vertueuses à potentiel d’impact immense qui redonnent la pêche dans le contexte actuel. », John Samson, Entrepreneur issu du marketing digital, devenu investisseur privé dans des projets "Tech4Good".

http://www.toopi-organics.com/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: