En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La chute de l’empreinte carbone des Français s’amplifie en semaine 2 du confinement

Publication: 9 avril

Partagez sur
 
Greenly, l’application qui mesure automatiquement l’empreinte carbone à partir des relevés bancaires, publie une nouvelle analyse sur les conséquences du confinement sur les émissions carbone des Français, à partir d’un échantillon de 500 utilisateurs...
 

L’analyse fait ressortir une amplification de la chute de l’empreinte carbone des Français de presque 70% dans la deuxième semaine par rapport à la moyenne hebdomadaire des premières semaines de 2020. Si la baisse concerne tous les postes de consommation, cette amplification reste particulièrement marquée, une nouvelle fois, dans les transports.

- Les transports, qui représentent typiquement 25% des quelques 12t de CO2e émises annuellement par les Français, enregistrent la plus forte baisse avec une chute de près de 90% dans la deuxième semaine du confinement.

- L’alimentation résiste par rapport à la moyenne hebdomadaire 2020. On notera cependant une augmentation sensible chez les plus de 50 ans. Deux explications sont possibles : soit ils feraient plus de stocks, soit ils abriteraient leurs enfants, entraînant ainsi un phénomène de regroupement familiale. En effet, quelques 20% des Parisiens ont quitté la capitale avant le confinement, et beaucoup sont allés chez leurs parents.

- Les émissions dues à la consommation continuent de chuter, d’un tiers avec le confinement, à l’exception notable de certains postes de dépenses. Cela montre un basculement des pratiques de consommation. Ainsi :

- Le streaming dont les émissions dues au nouveaux abonnements augmente de 20%.

- Les commandes d’électronique en ligne augmentent de 15%.

- Les dépenses en pharmacie sont multipliées par quatre.

- Les émissions liées aux services sont aussi en forte chute, de l’ordre de 80%,

Pour Alexis Normand, DG et co-fondateur de Greenly, qui a travaillé sur l’étude : « Cette chute de l’empreinte carbone mesurée par les utilisateurs de l’application Greenly est la conséquence d’une décroissance très forte de l’activité. Rien ne dit qu’elle est durable, mais elle laisse songeur sur ce qu’est effectivement une vie bas carbone en l’état : moins de transport, moins de consommation, et moins d’activité économique. Le formidable défi qui va s’ouvrir après le confinement, sera d’arriver à inventer une croissance soutenable qui ne sacrifie pas le mode de vie des Français.”

Annexe : Graphique d’évolution par grande catégorie, avec l’empreinte carbone hebdomadaire moyenne des utilisateurs Greenly sur la période 2020, avant confinement.

http://www.greenly.earth/

Suivez Industrie Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'Industrie Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: